Penitence Onirique V.I.T.R.I.O.L - reviews - Page 2 - Les Acteurs de l'Ombre

Les Acteurs de lOmbre

Précédent   Les Acteurs de l'Ombre > LADLO Productions
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Chatbox Les Acteurs de l'Ombre Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

LADLO Productions Les Acteurs de l'Ombre Productions : le label

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 20/09/2016, 17h21   #11
Blandine
sans statut
Maître de la Nuit
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 751
Par défaut

Nawak posse, Webzine Fr


PENITENCE ONIRIQUE - V.I.T.R.I.O.L.:
Nommer son disque " V.I.T.R.I.O.L" me rappelle la bonne époque, celle où l'on écoutait MOADM. Pourtant rien à voir avec le duo présent ici, PENITENCE ONIRIQUE, paré à nous faire découvrir son univers, bénéficiant pour sa partie visuelle de l'apport de Mathieu Voisin. Mais sur cette chronique vous n'en verrez pas des masses de visuels...
L'ambiance est immédiatement tendue avec " L'âme sur les pavés ", si vous êtes du genre à nécessiter quelques instants de mise en place avant de pouvoir vous faire rentrer dans le lard, c'est bien mal barré pour vous. L'intensité et la noirceur s'en dégageant ne nous lâchent pas une seule seconde & il s'agira d'être vigilant & bien accroché afin de ne pas se laisser emporter au-delà des limites par ce black metal, qui n'a assurément pas l'envie de nous laisser un peu de répit. Ceci valant aussi bien pour les passages instrumentaux, tous assurés par Bellovesos, que ceux où les vocaux de Diviciacos prennent également leurs aises. Cela commence à sentir "Le souffre" sur la deuxième piste, notamment lorsque vers les six minutes le rythme se fait plus tapageur.
Si PENITENCE ONIRIQUE délivre une sacrée violence depuis le début du CD, on en avale là une nouvelle couche encore plus grasse et sans mâcher. Cependant, le groupe est on ne peut plus sympathique en l'adoucissant avec " Le Sel ", particulièrement sur sa première minute & demi, puis par intermittence, car l'on prendra à nouveau régulièrement de bonnes grosses baffes. Vient " V.I.T.R.I.O.L ", la chanson et non du disque, où la formation n'en démord pas de son objectif premier. On reste dans le ton jusqu'au bout même lors de " Carapace de fantasme vide ", avec cette atmosphère toujours aussi lugubre & une voix de plus en plus vicieuse.
Ne vous laissez pas avoir par le fait que vous ne voyez " que " cinq chansons, PENITENCE ONIRIQUE y presse fort nos oreilles et notre esprit sur une durée dite d'album, " V.I.T.R.I.O.L " s'établissant sur une quarantaine de minutes.

(Chronique réalisée par Blytch)


Date de sortie: Septembre 2016
Label/Distributeur: Emanations
Site Web: www.facebook.com/penitenceonirique
Blandine est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 27/09/2016, 15h21   #12
Blandine
sans statut
Maître de la Nuit
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 751
Par défaut

émission Filosofem, sur RJR (Radio Jeune Reims), chronique de & lu par Vladimir

Cette semaine je vais vous parler de Pénitence Onirique, groupe de Post-Black Metal français qui a sortit, via Emanations, un album du
nom de VITRIOL.
Avant toute chose laissez moi commencer par un peu de français, je souhaite planter le décor en vous expliquant birèvement le terme "onirique".
Dans le dictionnaire il est écrit qu'il s'agit de la nature du rêve, son dérivé "onirisme" décrit quant à lui un état de délire
aigu dominé par des hallucinations visuelles souvent apparentées aux images du rêve.
Si vous voyez où je veux en venir Pénitence Onirique nous fait planer dans le soufre et l'imaginaire tout au long de ces 47 minutes majestueuses
proches du lyrisme et de l'ésotérisme. Le groupe a su se donner dès son premier album une identité forte grâce a ses riffs aériens teintés
de mélancolie.
Tout comme Maïeutiste en 2015, Pénitence Onirique est LA révélation black metal de cette année 2016, une grosse claque musicale et un univers
à couper le souffle, des paroles travaillées comme celles des québecois de Gris, et une qualité de prod nickel, tout est réuni en ce groupe
pour offrir une expérience musicale jouissive à l'auditeur.
Quand on écoute VITRIOl on se sent bien, on est transportés dans le subconscient, là où la vie ne tient qu'à un songe. Les écoutes s'enchaînent
encore et encore, inlassablement et continuellement. Leur musique est addictive et on en veut toujours plus. ça ne fait que quelques
semaines que l'album est sortit et on en attend déjà un nouveau. Il suffit de lire les critiques pour laisser entrevoir un succès dans le milieu
ce qui, pour un premier album, est plus que positif. Le dernier groupe en date a avoir fait ça dès son premier album c'est Deathcode Society je crois,
Deathcode Society qui propose une musique très travaillée et tout aussi jouissive.
Il ne reste plus qu'à espérer une vie musicale de qualité pour Pénitence Onirique qui a bien fait de signer chez Les Acteurs de L'Ombre qui ne
cesse de nous proposer du contenu de qualité.
Tout de suite je vous propose de vous laisser apper par Le Soufre, de Pénitence Onirique, sur RJR."
Blandine est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 16h12   #13
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

http://www.sonicabuse.com/2016/09/pe...-album-review/

Penitence Onrique – ‘V.I.T.R.I.O.L’ Album Review
Posted in Music Reviews

Hailing from France, Penitence Onrique are an Avant-black metal two-piece formed in 2015 whose debut album, ‘Vitriol’, emerged, screaming, into the daylight in September 2016. ‘V.I.T.R.I.O.L’ is a five-track, fifty-minute work that demonstrates powerful musicianship and an impressive ability to conjure atmosphere. Less raw than the early black metal acts, Penitence Onrique utiles a production that, whilst raw, captures each instrument with a degree of clarity that allows for a greater exploration of black metal’s darker, more progressive hinterlands and the band’s work recalls the windswept might of the likes of Winterfylleth whilst also harking back to the dark, existential despair of Burzum.

Opening track ‘Lame Sur Les Paves’ is a perfect introduction to the band. Rather than attempting to batter the listener into submission, the band adopt a stately pace, moulding the thunderous bass and swirling guitar into an interlaced whole that conjures up images of vast, desolate lands burned black by the scourge of war and the pestilence that follows. Evocative and powerful, the pair use repetition and augmentation to invoke a hypnotic feel, and it’s easy to get lost in the maelstrom as the song progresses. Emerging from a slow fade, ‘Le Soufre’ appears like a dust storm on the horizon, only to suddenly envelop the listener in its choking dust. Employing the shimmering, reverb-drenched sound of shoe-gaze, Penitence Onrique are more concerned with feel than bombast and the result is an album that slowly takes over whatever you’re doing until you find yourself simply wandering your own imagination as the music continues to drown out the humdrum reality of day-to-day existence. Slowly coalescing from the sound of the surf lapping against a pebbles shore, ‘Le Sel’ whips up a storm that centres around stunning percussive work but better still is the glacial beauty of the title track. A lengthy, eight-minute exploration, ‘V.I.T.R.I.O.L’ is a cold, sinister work that takes a full three minutes to build tension before vocals are admitted to the mix. The album concludes with ‘Carpage de fantasme vide’, a track that is arguably the album’s most brutal, blackened moment. Combining icy riffs and harrowing screams, it brings the album to a suitably hell-bound conclusion, although the band’s intrinsic gift for melody remains in evidence.

‘V.I.T.R.I.O.L’ is an epic, imaginative blast of black metal that slowly seeps into the listener’s consciousness. There is brutality and extremity here, but the band frequently bind it up with ethereal riffs that hypnotise the listener, slowly caressing them into submission before the dark forces that lie at the heart of the music emerge. A gossamer-clad, creeping horror, ‘V.I.T.R.I.O.L’ is a truly atmospheric work from two impressive musicians and everything from the stunning packaging and artwork to the dark production showcase an attention to detail that is all the more impressive for this being a debut. A mesmerising take on black metal, Penitence Onrique demonstrate that beauty and extremity can go hand in hand and, for those who like their music both extreme and thought-provoking, ‘V.I.T.R.I.O.L’ comes highly recommended.
9/10
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021

Dernière modification par Gérald ; 10/11/2016 à 13h25.
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 16h51   #14
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Metaltrenches

http://metaltrenches.com/reviews/min...urning-wate-50

V.I.T.R.I.O.L
See Details for V.I.T.R.I.O.L

"Pénitence Onirique is born from an ancestral and powerfull bicephalous mystical appearance." More from the fantastic LADLO label. These guys seem to specialize in the best and brightest atmospheric black metal. V.I.T.R.I.O.L is the real deal. The song below, "L'âme sur les pavés" (soul on the cobbles), is an extremly powerful and expansive eight and a half minutes of dark, melodic music that seems to herald the oncoming storm. I can almost picture the singer decked out like Shagrath and holding the metal claw high in the middle of a tornado leveling everything around him. But my favorite thing about the album that helps keep the tremolos alive despite repetition is the drumming. The snare patterns and shifting beats on these tracks, especially "Le Sel," are mesmerizing. Check it out.
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 16h57   #15
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Lords of metal

http://www.lordsofmetal.nl/en/reviews/view/id/33163


Pénitence Onirique - V.I.T.R.I.O.L

Label : Les Acteurs de l’ombre | Archive under black/pagan metal

Release type: Full-length CD

" Roel de Haan : Imagine, if you will, a combination of Emperor and Mare Cognitum with the song-writing style of early Limbonic Art. All this without abundant symphonic tendencies. Does this sound great to you? Well then you’re in for a treat with the first album by the French outfit Pénitence Onirique called ‘V.I.T.R.I.O.L’. The album is boasting flurries of energy, passion, purpose, power and drive. Often quite fast the band just bludgeons their atmospheric black metal with surgical precision into the listener subconscious. The songs are elaborate and entrancing, but also direct and hard-hitting whilst being subtle and quite often melodic. The production of the album is very powerful and defined, but not without character and provides the music with much of its massive impact. ‘V.I.T.R.I.O.L’ is an album that instantly sinks its talons into your soul and stays there. Just let Pénitence Onirique overwhelm you with ‘V.I.T.R.I.O.L’… "

note: 90 / 100
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 17h46   #16
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

white room reviews

http://www.whiteroomreviews.nl/cdreview/vitriol

Penitence Onirique (FR) - V.I.T.R.I.O.L.
by Ralf W.
De band is ontstaan in 2016 maar in 2016 heeft deze al zijn eerste langspeler klaar, en deze gaat ook nog eens via een platenmaatschappij uitkomen. Dat geldt voor het Franse Penitence Onirique. De door black metal doordrenkte act heeft zijn eerste langspeler in België opgenomen en heeft deze V.I.T.R.I.O.L. genoemd. Die plaat komt uit via Emanations en wordt onder andere verspreid door Seasons of Mist en Zimbalam.
Waar tegenwoordig veel bands er voor kiezen om de luisteraar even, onnodig, naar adem te laten happen door een slaapverwekkende intro, is het bij Penitence Onirique totaal anders. Vanaf het moment dat de playknop is ingedrukt, dendert het duo over de luisteraar heen. Bellovesos heeft zijn muziek prima in elkaar gestoken. Waar de gitaren in opener ‘L’Âme Sur Le Pavés’ soms rustige melodieën spelen, zijn het de drums die er meedogenloos op inhakken. Het contrast dat hierdoor ontstaat zal menig muziekliefhebber aanspreken. De slepende melodieën presenteren zich uiterst headbang-baar.
Overigens is het niet zo dat Penitence Onirique de intro’s helemaal achterwege heeft gelaten. ‘Le Sel’, wat verder een prima nummer is, bevat wel een sferische intro. Doordat dit niet aan het begin van de plaat zit en onderdeel uitmaakt van het nummer, valt het te accepteren. De openingshymne voor titeltrack ‘V.I.T.R.I.O.L’ is een voorbeeld van hoe het ook kan. Daar laat dit Franse duo de sfeer overgaan in een slepende aanklacht tegen alles wat licht is. De black metal viert vanuit de partijen van Bellovesos feest. In het feestmaal wordt alles dat positief en licht is smakelijk verorberd.
En hoewel het niets nieuws onder de horizon is wat Penitence Onirique de mensheid schenkt, is het wel te complimenteren dat alles goed in elkaar zit. Bellovesos heeft de muziek prima in elkaar gezet, terwijl de ijzige screams van Diviciacos de ziel tot op het bot doet huiveren. En daarom luisteren de vijf nummers op V.I.T.R.I.O.L. prima weg.
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021

Dernière modification par Saltimbank021 ; 10/10/2016 à 17h48.
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 18h00   #17
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

the pit of the damned

http://thepitofthedamned.blogspot.fr...triol.html?m=1


#PER CHI AMA: Black Atmosferico, Limbonic Art
Che la parabola musica francese sia in grande ascesa, lo diciamo da tempo e non lo scopriamo di certo oggi. Quello che sorprende è che già dai debut album delle band transalpine, possiamo parlare di miracoli, grandi lavori, musiche ispiratissime od originali e quindi bisogna tributare a queste realtà, l'onore di avere idee chiare e buone fin dagli esordi e all'etichette francesi di puntare sempre sui talenti di casa propria, insomma tutto quello che manca in casa nostra sia nel calcio che nella musica. Gli ultimi arrivati in casa Emanations/Les Acteurs de l'Ombre Productions, sono questi blacksters in erba, che rispondono al nome di Pénitence Onirique, che rilasciano il loro debut intitolato 'V.I.T.R.I.O.L' (qui però mi permetto di fare un appunto su un titolo cosi abusato, Absu o Terra Tenebrosa, per citare le prime due band che mi vengono in mente). Il sound proposto dalla band di Chartres è, come si evince dalle mie parole, un black dinamico, ricco di atmosfere e melodie. "L'Ame Sur les Pavés" è l'opener del disco che palesa nei suoi oltre otto minuti le caratteristiche essenziali del duo formato da Bellovesos (tutti gli strumenti) e Diviciacos (vocals): suoni scarni, tiratissimi, oscuri ma sicuramente carichi in fatto di melodie e ambientazioni, per un risultato che li avvicina a quello di 'In Abhorrence Dementia' dei Limbonic Art, in una commistione tra black lacerante e magiche orchestrazioni, confermate lungo le infinite cinque tracce (tutte tra i 9 e gli 11 minuti) che compongono il cd. "Le Soufre", "Le Sel", la title track, fino alla conclusiva "Carapace de Fantasme Vide" saranno in grado di sommergerci con ritmiche serrate, corredate da blast beat ipersonici, vocals taglienti ma abbastanza risicate nella loro performance, questo per dar maggior spazio ad una musicalità a tratti psichedelica, epica ma comunque sempre evocativa. I testi poi, tutte in lingua madre, trattano tematiche metafisiche, occulte, legate alla vita e alla morte, anche se la mia scarsa conoscenza del francese, non aiuta granché nella lettura e interpretazione dei testi. Quello che stupisce è comunque una maturità già consolidata nel sound dei nostri, capace di mostrare una forte vena malinconica nelle chitarre in tremolo picking, in quelle urla sofferenti o in quei desolati paesaggi dipinti dalla musica dei Pénitence Onirique, che si possono scorgere in "Le Sel" o nella decadente title track che seguirà da li a poco, un'altra arrembante cavalcata di black epico e sanguigno, che avrà modo di dischiudere tremebonde trame doom. Alla fine 'V.I.T.R.I.O.L' è un lavoro davvero buono che, pur non offrendo nulla di particolarmente rivoluzionario, trova modo di offrire una più moderna interpretazione di quelli che furono grandi classici del passato, quali Limbonic Art e primi Emperor, in un maestoso approccio esoterico. (Francesco Scarci)

(Emanations - 2016)
Voto: 75

https://ladlo.bandcamp.com/album/v-i-t-r-i-o-l
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 18h04   #18
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

True metal

http://www.truemetal.it/recensioni/v-i-t-r-i-o-l-81867



" Forget your world and open your souls because the great procession comes.

Esoteric black metal.

Ennesima sotto-definzione del black metal. Stavolta, per definire qualcosa di scuro e intenso, dotato di franca brutalità, complesso, sospeso fra il rituale alchemico e la pratica introspettiva. In sostanza, ciò che suona il duo transalpino che prende il nome di Pénitence Onirique. Il quale, temporalmente quasi assieme alla sua nascita, ha forgiato il proprio debut-album, intitolato "V.I.T.R.I.O.L".

"V.I.T.R.I.O.L" che, come poche altre opere di black metal, trasuda in maniera impressionante del feroce, invincibile, struggente mal di vivere. Non si tratta di misantropia, qui. Non c'è l'istintiva proiezione verso la chiusura in se stessi allo scopo di diminuire quanto più possibile la propria sofferenza.

Spesso il male di vivere ho incontrato
era il rivo strozzato che gorgoglia
era l'incartocciarsi della foglia
riarsa, era il cavallo stramazzato.
(Eugenio Montale, "Spesso il Mal di Vivere", da "Ossi di Seppia", 1925)

Le cinque splendide suite che compongono "V.I.T.R.I.O.L" sono espressione di un black metal veloce, rabbioso, violento. Quasi raw. Scevro da tastiere, come tiene a sottolineare la coppia transalpina. Libero da eccessi melodici, duro, diretto, frontale. Devastato da eterni blast-beats; trafitto, lacerato dal disperato screaming di Diviciacos. Qua e là fa capolino il post-black, con le sue eteree armonie ('V.I.T.R.I.O.L'). Ma, del resto, le forme più avanzate di black metal, oggi, pare non possano fare a meno d'intingere il pennino nel nero calamaio dell'eerie-emotional music.

Così, il soffuso alone di dolore psicologico che si associa al mal di vivere, aleggia tutt'intorno al platter, caratterizzando in modo deciso, fermo e costante il mood delle song, travolte da quella strana sofferenza che, spesso e volentieri, con la ragione, non si riesce a spiegare.

Non c'è mai pace, serenità, felicità. La sezione ritmica messa su da Bellovesos è elaborata apposta. Per materializzare il tappeto, tessuto a maglie ferrate, sul quale erigere le montagne di riff disegnate dalle chitarre. Riff tristi, malinconici, strazianti. A tratti addirittura commoventi, come nella fenomenale "Carapace de fantasme vide", che rotea, turbina, vortica assieme ai moti dell'anima. Moti sinistri, complessi, articolati. Non-lineari, evidentemente retaggio di un ristretto insieme di uomini che, a occhi spalancati, assistono sbigottiti all'impotenza della propria mente. Abbastanza intelligenti da intuire il perché delle cose, ma non così tanto da trovare la chiave della serratura della porta che chiude la stanza dei sogni. Quelli che, se realizzati, davvero potrebbero porre fine, finalmente, a quel dannato, maledetto, corrosivo mal di vivere.

Di conseguenza, l'anima striscia sul pavimento, in eterno, dibattendosi inutilmente per fuggire dal supplizio ('L’âme sur les pavés'), tribolando senza capire perché, ma percependolo soltanto ('Le Soufre'). Gli straordinari ricami della sei corde di Bellovesos appaiono davvero un tutt'uno con la lacerazione dello spirito, dando la concreta sensazione di una tormentosa prigionia in un corpo inadatto a sostenere l'immaginazione della mente, le sue illusioni, la sua brama di gioia.

Ancora una volta, ed è l'ennesima, il binomio Emanations / Les Acteurs de L’Ombre Productions mostra l'altissimo livello artistico raggiunto e mantenuto con costanza dalla scena francese nel black metal moderno. Una scena che, al momento, a parere di chi scrive, è la migliore del Mondo. "

voto : 80
Daniele D'Adamo
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 18h10   #19
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Grind on the road

http://www.grindontheroad.com/2016/1...v-i-t-r-i-o-l/

By Nicolò Alfei

Debut album per i Penitence Onirique, one man band francese che suona un ruvido e maligno black metal con atmosfere dalle tinte opache e claustrofobiche; roba alla quale da tempo ci sta abituato l’etichetta francese Les Acteurs De L’Ombre, ormai specializzata nel promuovere gruppi dalle più svariate sfumature oscure.

Quest’opera pregna di terrore è composta da soli cinque brani, per una durata complessiva di quasi cinquanta minuti. I pezzi sono suonati e prodotti magistralmente da Bellovesos, ovviamente protagonista indiscusso di questo lavoro, che tuttavia viene aiutato dal cantante Diviciacos con le sue lyrics esoteriche. L’album è ben bilanciato tra atmosfere magiche e leggere ed episodi di chiara origine metallica, furibondi ed aggressivi. V.I.T.R.I.O.L. è un’opera magniloquente, che necessita di diversi ascolti per essere ben assimilata, anche perché i brani non scendono mai sotto gli otto minuti. I momenti migliori sono indubbiamente la title-track e la conclusiva “Carapace De Fantasme”, piccole gemme nere che ricordano persino i primi Mayhem.

V.I.T.R.I.O.L. è un album ispirato e di ottimo livello, complesso e caratterizzato da diverse sfumature. Ascolto consigliato a tutti i fan del black metal più colto e meditabondo.



(Emanations, Les Acteurs De L’Ombre, 2016)

01. L’âme sur les pavés
02. Le Soufre
03. Le Sel
04. V.I.T.R.I.O.L
05. Carapace De Fantasme Vide

7.5
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 18h49   #20
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

United rock nations

http://www.unitedrocknations.com/chr...o82038203l-629

PENITENCE ONIRIQUE

chronique de Morbid Domi

«"Pénitence Onirique nous plonge dans les arcanes de l'alchimie pour tenter de remonter le passé jusqu'à la naissance du Royaume des morts - Accrochez-vous !!!"»

5 titres
Black Metal
Durée : 47 mn
Sortie le 00/00/0000
188 vues
EMANATIONS /LES ACTEURS DE L'OMBRE PRODUCTIONS

" C’est un duo originaire de Chartres qui compose l’entité « Pénitence Onirique », formée en 2015.
A ma gauche, Bellovesos, multi-instrumentiste ; à droite, le parolier et growleur, Diviciacos.
Nous sentons déjà la forte présence en eux de sources celtiques, l’un rendant culte à un chef Gaulois ayant fondé la Ville de Milan, et l’autre, évoquant le seul druide avéré du peuple Eduen dans l’Antiquité.

L’heure est venue pour eux de retranscrire leur œuvre sous l’expérience d’un premier album.
Le titre « V​.​I​.​T​.​R​.​I​.​O​.​L » nous renvoie à la grande puissance de la formule alchimique Rosicrucienne ne se laissant décrypter, après bien des années de travail, que par des initiés. C’est aussi l’anagramme de « L’or y vit », l’or que nous possédons en notre être profond.
Notre duo l’a bien compris, cette quête de la pierre philosophale s’effectue avant toute chose, en soi, à la recherche de sa matière première.

Leur œuvre est clairement spirituelle et nous sentons à travers leur splendide Black atmosphérique que l’égrégore formé par leurs êtres, prend bien le chemin de l’exploration du monde de la mort physique. Ils savent mieux que quiconque que la rectification alchimique signifie évoluer vers une seconde distillation, une seconde mort, un mourir perpétuel qui accompagnera constamment leur quête profonde.
Quittant leur enveloppe charnelle, ils repartent à dos d’âme, dans les racines ancestrales du passé ténébreux.
A cette fin, ils créent un rite spécifique se servant de leur musique comme d’un moyen. Ce n’est certainement pas le seul car la rectitude des paroles apporte aussi un éclairage intéressant. Justement, puisque j’évoque l’aspect plus musical, je le situe dans un univers bien atmosphérique mais, je pense, sans claviers.
Le jeu de guitare est superbe. Il y a du travail et la mélodie reste le fil conducteur entre terre et ciel.
Le growl de Messire Diviciacos est très agréable d’écoute.
Sur les morceaux, on appréciera la force du jeu de basse qui constitue un solide rempart protecteur sur l’ensemble. Les 5 morceaux constituent un temple dédié à cette quête personnelle.

L’objectif est ardu, remonter les ères, dépasser l’espace-temps et retrouver son essence quasi divine pour se reconstruire en brisant ainsi le cycle à revenir des conséquences issues du chaos primaire. Aussi, nos artistes ont très bien compris la finesse du travail à effectuer sur l’aspect musical.
Leur Black ésotérique ne se lance pas dans de l’hyper mélodique qui perdrait la lucidité utile au voyage.
Que du contraire, l’œuvre comporte des accords bien pesés, bien articulés, on ne verse pas dans une technicité rédhibitoire mais dans la finesse architecturale.
Le growl tombe au bon moment, laissant aussi un respectable silence, d’or. Tout forme une entité, un « Un » fluide et solidement ancré.
Le jeu de guitare est tellement recherché qu’il vous donne l’impression de créer un ersatz de son synthétique de clavier qui reste grandiose et majestueux.
Certains passages sont épiques.
Je ressens que ce Black là vise surtout à faire ressortir de sombres énergies pour aller toujours plus loin dans l’infini universel.

Au rayon des merveilles, « L’âme sur les pavés » vous emporte dans de très hautes sphères métaphysiques et les lyriques indiquent bien cette quête vers les anciens Rois. C’est dans ce titre que se trouve l’essence du groupe, lovée dans le serpent agent fluidique et plus précisément sur l’être bicéphale, le duo vénère le lion de la terre, élément ô grandement condensateur.

Le plus surprenant chez nos Chartreux, c’est leur volonté à chasser le soufre, pourtant énergie bien irradiante de l’être.
Cette volonté marquée est reprise dans le second titre « Le soufre » à travers des paroles sans équivoque « Crache ton soufre » qui sur une musique plus mélancolique, laisse présager la volonté affirmée d’abandonner toute forme d’être vivant en s’approchant des influences du mercure.
Sans se laisser bercer par le soufre, il n’y aura point de sagesse possible.
Nous comprenons par là que notre duo nourrit d’autres dessins que de cheminer dans de plus vertueux chemins. C’est bien de Black qu’il s’agit ici.

Notons d’ailleurs que l’album se termine sur un morceau bien plus dur « Carapace de fantasme vide » qui vient vous prendre aux tripes, vous laissant une expérience plus amère. Il n'en reste pas moins somptueux musicalement parlant.

Pour revenir sur des éléments plus terrestres, leur album est exceptionnel, nous plongeant tantôt dans un espace à la « Pestilentia », ou encore dans la puissance d’un « Batlle Dagorath ». C'est bien dosé.

C’est un superbe premier effort et il y a fort à parier que la suite de leurs pérégrinations aboutira à la création d’une autre œuvre, d’un autre degré mais d’une puissance bien plus dangereuse.

Dans ce long voyage, veillez à bien vous protéger pour éviter de sombrer dans l’éternel néant. "

Morbid Domi
note 4,5/5
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h29.

Édité par : vBulletin® version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #17 par l'association vBulletin francophone
Les Acteurs de l'ombre - Skin vBulletin réalisé par Vicomte
© Les Acteurs de l'Ombre 2001-2013