Penitence Onirique V.I.T.R.I.O.L - reviews - Page 3 - Les Acteurs de l'Ombre

Les Acteurs de lOmbre

Précédent   Les Acteurs de l'Ombre > LADLO Productions
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Chatbox Les Acteurs de l'Ombre Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

LADLO Productions Les Acteurs de l'Ombre Productions : le label

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 10/10/2016, 19h23   #21
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Thrashocore

http://www.thrashocore.com/chronique...chronique.html

Chronique
Pénitence Onirique
V​.​I​.​T​.​R​.​I​.​O​.​L
chronique de Jean-Clint

"
Pénitence Onirique
V​.​I​.​T​.​R​.​I​.​O​.​L
On ne le dira jamais assez mais la France a de la chance d’avoir au sein de sa scène Metal autant de groupes d’une telle qualité, aidés en cela par des labels qui mettent les petits plats dans les grands n’hésitant jamais à proposer des packaging sublimes, même pour des formations débutantes et quasiment inconnues. Dans ce domaine « Les acteurs de l’ombre » et sa division « Emanations » sont parmi les meilleurs exemples nationaux, tant ceux-ci ont pris l’habitude et le risque de signer des jeunes combos tout en les mettant dans la lumière à bon escient, à l’instar de PENITENCE ONIRIQUE. Débarquant de nulle part (ou plus exactement d’Autricum, devenue aujourd’hui Chartres) le duo mystérieux dont on ne sait que peu de choses, est une des plus fortes attentes en cette rentrée qui grouille de sorties de haut niveau, et autant dire qu’on n’est absolument pas déçu car ils ont probablement signé un des albums de Black de l’année, qui a tout pour devenir un classique intouchable au sein de la productive scène hexagonale.

En effet le travail musical fourni par Bellovesos (qui s’occupe de tous les instruments), et de son acolyte Diviciacos (qui s’est chargé du chant et des paroles) est proprement impressionnant, tout comme la partie artistique et photographique réalisée par Mathieu Voisin. Car ils ont réussi à créer un style visuel mystérieux et splendide en raccord parfait avec les cinq morceaux de l’album, dont l’ordre réussit à nous tenir en haleine de la première à la dernière seconde des trois-quarts d’heure de cet opus, ce qui est une vraie performance car ceux-ci oscillent entre huit et onze minutes chacun. On s’aperçoit de tout cela dès que retentit « L’âme sur les pavés » qui directement nous balance ses riffs glaciaux et sa batterie tout en vitesse, où se joint ensuite un chant écorché totalement possédé, dont l’ensemble n’est d’ailleurs pas sans rappeler les deux premiers disques d’EMPEROR. Mais à la différence des norvégiens il n’y aucun clavier (et il n’y en aura pas une seule note tout du long) ce qui est encore plus fort tant on est tenté de croire qu’il est présent, la production et le jeu de la guitare y sont d’ailleurs pour quelquechose, ainsi que le mixage final qui laisse beaucoup d’espace au côté atmosphérique en nous emmenant très loin dans les tréfonds du cerveau humain. En mettant en avant une ambiance légèrement épique où la musique prime sur les paroles les deux têtes pensantes ne souhaitent pas en faire trop au niveau technique afin de primer sur l’efficacité, et de poser les mots avec parcimonie au milieu de longues plages instrumentales où de nombreuses variations se font entendre, pour que l’auditeur reste réceptif au message vu qu’il est déjà bien parti dans un monde sombre, froid et envoûtant.

Avec « Le Soufre » on se retrouve avec la compo la plus brutale et radicale, car le tempo ne ralentit quasiment jamais pour nous offrir un voyage au plus profond de la folie et du mysticisme, où l’on est happé par cet ensemble qui nous laisse scotché et qui se savoure avec délice, avant d’enchaîner sur « Le Sel » qui va réussir l’exploit de nous emmener encore plus haut et plus loin dans un voyage existentiel et philosophique. Car débutant par un bruit de vagues et une guitare très triste et mélodieuse, cette longue introduction monte progressivement en intensité avec l’apparition de roulements de toms puis de parties de double explosives. Cependant l’ensemble sait se calmer et laisse ensuite beaucoup de place à un tempo lent qui permet de nous emmener encore plus loin et de nous apaiser grâce un petit solo à la fois doux et planant, où l’on a la sensation de pratiquement quitter notre enveloppe corporelle pour partir vers l’inconnu. Mais on revient à la vie à la fin de ce titre quand de nouveau les gars décident d’alourdir encore une fois leur son (le tout sans jamais lâcher un seul blast), qui s’achève de la même manière qu’il a commencé, via le bruit apaisant de la mer. Après cette sublime expérience proche de la sensation de mort imminente d’où l’on ressort apaisé et heureux, place au morceau-titre où l’on croit deviner que quelqu’un est passé de vie à trépas, car l’ambiance du début est au recueillement et à la veillée funèbre, via des notes tout calmes et remplies de tristesse. Cependant tout finit par s’emballer avec un mélange entre cris inhumains et blasts de folie où se mêle une grande variété dans la batterie, agrémentée par des riffs glaçants et coupants qui créent une noirceur proéminente, avant que de nouveau tout se termine par un grand ralentissement, afin de ne pas perdre le contact et le fil de la vie de l’auditeur. Encore une fois le résultat est magnifique d’intelligence tant on sent que chaque note, mot et passage ne sont pas là par hasard, et qu’ils sont le fruit d’une réflexion mûre et profonde, conjugués à une culture musicale très large et de qualité, comme sur « Carapace de Fantasme Vide » qui clôt tout cela avec brio. Ici on termine comme on a commencé avec de la brutalité et de la vitesse, mais toujours sans linéarité et avec beaucoup de classe, un terme qui sied parfaitement à la globalité du disque.

On peut dire en effet qu’on est en présence d’un combo et un album très classieux, où le bon goût n’est pas un vain mot et où la multitude d’influences et de concepts est choisie avec le plus grand soin. Car se retrouver pêle-mêle avec de la philosophie, de l’avant-gardisme, de l’ésotérisme, de la littérature, du fantastique et du spiritisme… n’est pas une tâche aisée, surtout pour les faire cohabiter tous ensemble, et pourtant bien que l’ensemble musical puisse paraître simple et répétitif il y’a un travail de fourmi derrière qu’on ne peut que saluer car rien n’est laissé au hasard. A la fois apaisant et angoissant (tout en n’empêchant pas la réflexion sur notre futur après notre vie terrestre) cette première sortie du duo nous laisse véritablement k.o tout en faisant date en cette année qui a pourtant vu défiler de la qualité au kilomètre. Celle-ci sera sans doute candidate au titre de l’album de l’année, ce qui ne sera pas usurpé loin de là car tout y est parfait et rien n’est à jeter, ce qui est de plus en plus rare pour un premier opus. "

Jean-Clint

9/10
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021

Dernière modification par Gérald ; 08/11/2016 à 13h40.
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 19h28   #22
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

psychopathia-melomania

http://www.psychopathia-melomania.co...riol-2016.html

" Pénitence Onirique est un duo français originaire de Paris officiant dans le Black Metal. Ai-je besoin d'en dire plus ? La scène BM française n'a-t-elle pas déjà suffisamment fait ses preuves ? Est-ce une raison pour être fainéant et expédier cette chronique ?


"V.I.T.R.I.O.L" marque l'arrivée en force des musiciens dans le domaine de la musique. La première impression qu'on a sur un album (ou sur EP l'occurrence) est bien sûr conditionnée par l'artwork. Et rien que ça, paf, dans le mille. Un superbe travail de Mathieu Voisin, totalement en adéquation avec la musique délivrée par Pénitence Onirique. Ce portail sombre et mystérieux, ésotérique, au milieu de la nature : grandeur, lumière et mélancolie.

Car "V.I.T.R.I.O.L" est très éloigné de cette mouvance BM orthodoxe dans laquelle notre nation excelle. Exit les ambiances sombres et torturées ; exit les dissonances et mid-tempos malsains. L'art de Pénitence Onirique est avant tout une ode à la beauté et à la mélancolie. On sent une aura de sacré se dégager de leurs compositions. Cette majesté naît d'un savant mélange d'influences bien digérées (quelques riffs pagan, des mélodies DSBM) mais aussi de la production de l'album, avec un son très large et beaucoup de réverbération.

Une fois qu'on appuie sur « lecture », le voyage commence. Un voyage de plus de quarante-sept minutes, pas mal pour cinq titres ! Effectivement, les compostions de Pénitence Onirique s'étirent en longueur. Mais c'est pour mieux t'envoûter, mon enfant ! Les Français développent de superbes mélodies aux trémolos ravageurs et ne ralentissent que pour repartir de plus belle. "V.I.T.R.I.O.L" est un album très véloce où la batterie tient une place très importante : plus que la partie rythmique, elle accompagne les guitares dans le développement des mélodies. Son implacable précision et sa violence contrastent avec la légèreté des guitares.


Ne s'offrant pas le luxe d'une introduction sur L'âme sur les pavés, le premier morceau de l'album, Pénitence Onirique calme un peu le jeu sur Le sel et sur le morceau éponyme. Là, Bellovesos se permet quelques guitares clean et la double pédale se tait. Ce ne sont pas les moments forts de "V.I.T.R.I.O.L" mais cela adoucit la dynamique imposée par les deux premiers titres qui, à eux deux, font dix-huit minutes. On a aussi droit à quelques leads plus calmes disséminés dans l'album, mais globalement la majesté de la musique passe par une batterie énervée.

Petit point bonus pour le chant, en français, dont les paroles sont presque aussi belles que les mélodies. Cependant, la voix a parfois quelques difficultés à percer au milieu de la furie des guitares et de la frénésie de la batterie.

Amateurs de Black Metal épique et grandiose, ce "V.I.T.R.I.O.L" est pour vous. Un premier album qui ne passe pas très loin du sans faute et qui promet à Pénitence Onirique un avenir radieux. J'espère que le public réagira positivement à cette nouvelle sortie des Acteurs de l'Ombre qui, décidément, ont le nez creux pour dénicher de nouveaux talents dans le fantastique univers du Black Metal. "

Inquisitor
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 19h47   #23
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

kaosguards

http://www.kaosguards.com/content/view/11576/1/

chronique de Sunwheel

" PENITENCE ONIRIQUE "V.I.T.R.I.O.L." (France)

PENITENCE ONIRIQUE V.I.T.R.I.O.L.La scène black française est en plein renouveau depuis quelques années. Des formations de grande qualité ont émergé de part et d’autre de l’héxagone.

On peut citer par exemple Moonreich, Regarde les Hommes Tomber ou encore Déluge. Je ne parle pas de la frange plus extrême comme Peste Noire, Baise ma Hache, Autarcie, etc...qui officient dans un registre un peu différent.
PENITENCE ONIRIQUE est un jeune groupe formé en 2015 et qui nous présente en cette année 2016 leur premier méfait, "V.I.T.R.I.O.L." Et quel premier album ! J’avoue avoir été surpris par la qualité de composition et également d’interprétation. PENITENCE ONIRIQUE pratique un black racé, généralement intense et virulent, avec des blasts omniprésents. Mais pas que...Non, "V.I.T.R.I.O.L." n’est pas un album de black lambda que l’on écoute quelques fois de façon distraite pour ensuite passer à autre chose.

"V.I.T.R.I.O.L." se découvre au fil des écoutes, se livre petit à petit à l’auditeur attentif et patient qui sera largement récompensé par la suite. Cet album est un pur concentré d’émotions : haine, tristesse, violence, noirceur, tout y est. Des passages où le tempo ralenti pour mieux nous submerger, des murs de guitare emplis de mélancolie mais de beauté aussi. Car oui il y a de la beauté dans cette tornade black métal.

Les titres sont généralement longs (entre 8 et 10 minutes) et prennent le temps d’instiller différentes atmosphères, de nous emmener en différents espaces. On ne voit vraiment pas le temps passer à l’écoute de "V.I.T.R.I.O.L." car la diversité présente au sein des compositions empêche tout ennui et renouvelle constamment l’intérêt de l’auditeur. Le seul écueil à noter sur cet opus, serait que les vocaux sont un peu trop en arrière par rapport au reste. Cela reste néanmoins anecdotique, tant la qualité des vocaux sur cet album est remarquable.

PENITENCE ONIRIQUE- nous offre avec "V.I.T.R.I.O.L." un superbe voyage qui saura, j’en suis certain, charmer tous les amateurs de black métal. Je vous conseille donc d’acheter sans attendre cet excellent album, qui est en plus proposé en différentes versions : téléchargement, joli digipack ou box limitée. Alors n’attendez plus !
Un grand merci à Noémy de Solstice Promotion pour l’envoi du digipack de ce formidable album.

Sunwheel

Date de sortie: 09/2015

Label: LADLO Productions

Style: Black Métal

Note: 18/20
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 20h00   #24
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

coreandco

http://www.coreandco.fr/chroniques/p...o.l.-5813.html

Pénitence Onirique - "V.I.T.R.I.O.L."

" Décidément, le flot de nouvelles formations BM françaises ne semble pas se tarir, on pourrait presque se croire à Oslo en 1992. Le duo, au nom propice aux interrogations, de Pénitence Onirique débarque sur la scène hexagonale, nimbé de mystère sur l'identité de ses membres, comme il est de tradition. Sa signature chez Émanations, division des Acteurs de L'Ombre me place à son égard dans un bon état d'esprit, tant les sorties de ces derniers sont toujours marqués du sceau de la qualité. V.I.T.R.I.O.L. se démarque d'un premier abord par son artwork, que l'on aurait plutôt vu orner un album de doom voire de prog. L'art de brouiller les pistes. Avec des pseudo issus de l'histoire gauloise (Divicianis était un druide éduen et Bellovesos un guerrier biturige, héros des romans Rois Du Monde de Jaworski), les deux musiciens s'inscrivent dans une tradition nationale millénaire.


Il est évident, même si on ne peut avoir aucune certitude là-dessus, que les deux musiciens n'en sont pas à leur coup d'essai, tant ce premier opus suinte la maîtrise et l'expérience. On sent que les musiciens savent ce qu'ils veulent et ont les moyens, çà la fois techniques et intellectuelles, d'arriver à leurs fins. Le songwriting et le riffing mettent en avant la mise en place des atmosphères, riches et variées. Nul besoin pour le groupe d'avoir recourt à des synthés pour réaliser ces arrangements, les guitares seules suffisent, avec leur multitude de sons. Au fil des cinq titres, le groupe avance, étape par étape pour emmener l'auditeur sur des terres où règnent les atmosphères, la violence, l'ésotérisme et la radicalité. Pour se faire, il n'hésite pas fondre dans sin black-metal des éléments que l'amateur d'avant-garde que je suis ne peut que goûter, mais également des enjolivures dignes d'un Alceste, ou même des enrobages mélodiques issus du death mélodique suédois.


Le terme V.I.T.R.I.O.L. est tiré de l'alchimie (avec une référence claire à la franc-maçonnerie), et c'est en véritables magiciens de la matière que Bellovesos et Divicianis forgent leur musique, issue d'une vision que l'on devine onirique pour livrer un premier distillat, qui touche au sublime et sur lequel j'ai peu à redire. "
9,5/10
Xuaterc
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 20h04   #25
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Imperiumi

http://www.imperiumi.net/index.php?act=albums&id=17242

"Uutta ranskalaista mustaa polkua viitoittaa vuonna 2015 perustettu Pénitence Onirique. Raa'an ja suoraviivaisen räkäbläkin sijaan duo-muotoinen yhtye liikkuu esoteerisemmassa modernin black metalin maailmassa. Ote ei ole pompöösi, vaan puskee voimalla eteenpäin.

Yhtyeen ensijulkaisu, V.I.T.R.I.O.L. -albumi rakentuu yksinkertaisista paloista, mutta luo niistä hyvinkin vahvan ja eheän kokonaisuuden. Kappaleista yksikään ei kellota alle kahdeksaa minuuttia, mutta ne säilyttävät intensiivisyytensä, oli kyse sitten tunnelmoinnista tai raaemmasta ilmiasusta. Kappalerakenteita ei katkota turhilla poukkoiluilla tai kulmikkailla temponvaihteluilla, vaan tasapainoinen sisältö rakentuu rauhassa omalla painollaan. Vaikka ote onkin melko raaka, melodioilla - olivat ne sitten kitaroiden tai koskettimien aikaansaamia - on iso merkitys. Mitään siirappia ne eivät silti ole. Toisinaan tunnelmoinnista tulee mieleen Blut Aus Nord.

Kappaleviisikko toimii yllättävänkin tasavahvasti, mutta myös itsenäisinä teoksina. Parhaiten niistä toimii erityisesti kymmenminuuttinen Le Sel, ja varsinkin sen lopun pitkät sooloilut. Toistoihin nojaavat melodiakulut esiintyvät muissakin kappaleissa, mutta melodioistaan huolimatta levy on myös päällekäyvä. Ärhäkintä puolta eisttää myös levyn parhaimmistoa edustava nimikkokappale.

Soundimaailma on kuulas mutta hieman etäinen, mikä luo levylle omanlaisensa kolkon ilmapiirin. Myös laulujen kireä rääkyminen samoin kuin ajoittaiset mörinät toimivat välistä ikään kuin vain instrumenttina, vaikka sanoja tietenkin sisältääkin.

Pénitence Oniriquen debyytti on vahva näyttö säveltäjä Bellevesosin ja laulaja Diviciacosin kyvyistä. V.I.T.R.I.O.L.:in kokonaisuus on selvästi harkittu ja taidolla sävelletty, eikä levystä siksi jää olo vain yhdestä rivijulkaisusta joka olisi helppo unohtaa jo ennen levyn loppumista. V.I.T.R.I.O.L. on ensijulkaisuksi varsin vakuuttava esitys."

Janne Rintala
8.5/10
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021

Dernière modification par Gérald ; 10/11/2016 à 13h17.
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 20h11   #26
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Addergebroed

https://addergebroed.wordpress.com/2...v-i-t-r-i-o-l/

"
Pénitence Onirique – V.I.T.R.I.O.L.

Met Regarde Les Hommes Tomber, The Great Old Ones en Paramnesia heeft het Les Acteurs de l’Ombre label enkele geweldige bands onder haar hoede. Hun nieuwste telg is het Franse duo Pénitence Onirique dat een intense en donkere vorm van avantgardistische black metal ten gehore brengt. Voor de verandering nog eens een black metal plaat die meteen uit de startblokken schiet zonder dat we middels een obscure intro in de juiste mood gebracht dienen te worden. Het duo injecteert de nodige elementen uit andere subgenres in haar atmosferische black metal wat duidelijk opvalt in het majestueuze “Le soufre” met haar in-reverb-gedrenkte gitaarsound die ontleend wordt aan shoegaze. Ik meende ook een continu aanwezige keyboardlaag te ontwaren die subtiel doorheen de gitaarpartijen verweven zit en het geheel van de nodige bombast en filmische epiek voorziet, maar in een statement op de website van de band staat te lezen dat er geen keyboards gebruikt werden bij de totstandkoming van “V.I.T.R.I.O.L.” en dat deze effecten afkomstig zijn van de gitaar. Het rustigere “Le sel” komt traag op gang en net wanneer mijn aandacht begint af te dwalen, hakken de melodieuze gitaarmelodieën in op mijn gemoed. In het riffwerk van de titelsong en de openingstrack zijn de invloeden uit de Zweedse school van de jaren negentig duidelijk hoorbaar maar ook de impact van landgenoten Blut Aus Nord valt niet te ontkennen. Met “Carapace de fantasme vide” krijgen we de meest radicale en epische song voorgeschoteld, hoewel melodie en extremiteit steeds hand-in-hand blijven gaan bij Pénitence Onirique. De enorm krachtige en moderne productie knalt echt uit de boxen, maar mist wel de nodige dynamiek, waardoor de oortjes na driekwartier non-stop muzikaal verstikkend geweld even tot rust moeten komen. Ook klinken de drums té modern en digitaal naar mijn smaak. De debuutplaat van Déluge (“Æther“) – een andere band uit de LADLO-stal leed aan hetzelfde euvel. Over de visuele presentatie van de band kan echter niets negatief geschreven worden want Bellovesos (alle muziek) en Diviciacos (zanger/tekstschrijver) zijn twee heerschappen die hier zorgvuldig veel aandacht aan besteden. Zo is er het knappe artwork dat de thematiek van de plaat (een reis naar het aanvaarden en begrijpen van de dood) stijlvol weergeeft en de artistieke fotografie die aan bands als Laster en Terra Tenebrosa doet denken. Met “VI.T.R.I.O.L.” heeft deze kakelverse band mijn interesse absoluut weten wekken en ben ik benieuwd naar wat we in de toekomst nog van hen mogen verwachten. "

JOKKE: 78/100

Pénitence Onirique – V.I.T.R.I.O.L. (Les Acteurs de l’Ombre 2016)
1. L’âme sur les pavés
2. Le soufre
3. Le sel
4. V.I.T.R.I.O.L
5. Carapace de fantasme vide
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 20h19   #27
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Metal1.info
https://www.metal1.info/metal-review...v-i-t-r-i-o-l/

von Moritz Grütz

" Mit den Veröffentlichungen von Bands wie Regarde Les Hommes Tomber, The Great Old Ones oder Pensées Nocturnes konnte sich das französische Label Les Acteurs De L’Ombre über die letzten Jahre als Garant für tiefschwarze, jedoch stets auf die eine oder andere Art und Weise spannende Musik aus Frankreich etablieren. Mit dem 2015 gegründeten Projekt PÉNITENCE ONIRIQUE steht nun der nächste Act in den Startlöchern, seinen Black Metal in die Welt zu tragen: Nach einem Bandcamp-Release im Mai erscheint deren Erstlingswerk „V.I.T.R.I.O.L.“ nun auch auf CD.

Fünf Songs und eine Spielzeit von 47:25 passen gut in das Muster, das man von den Bands im Black-Doom-lastigen Roster von Les Acteurs De L’Ombre gewohnt ist: Keiner der Songs auf „V.I.T.R.I.O.L.“ ist unter acht Minuten, und obschon das Album vornehmlich schnellen Black Metal vorzuweisen hat, klingen die Songs von PÉNITENCE ONIRIQUE doch von der Atmosphäre her düster und schleppend.

Das liegt vornehmlich am fies gekrächzten und doch langgezogenen Gesang von Diviciacos, der sich stark vom vergleichsweise weichen Instrumenten-Sound absetzt. Dass die Gitarren mit dem Schlagzeug in dieser Produktion zu einer dichten Soundmasse verbacken sind, sorgt ebenfalls dafür, dass das gefühlte Tempo der Musik weit unter dem tatsächlichen liegt.

Mit für die Songlängen vergleichsweise wenigen, dafür sehr melodiösen Riffs, denen durch unzählige Wiederholungen Ausdruck und durch hohe Singlenote-Läufe Prägnanz verliehen wird, verpasst Bellovesos seiner Musik zudem einen netten Oldschool-Touch im Stile klassischen schwedischen Black Metals – ob man diese Art Songwriting freilich atmosphärisch oder langweilig findet, ist nichts weniger als eine Grundsatzfrage, die jeder für sich selbst beantworten muss. So oder so tut es „V.I.T.R.I.O.L.“ definitiv gut, dass „Le Sel“ das Ganze zur Albummitte hin durch den vorsichtigen Einsatz von Cleangitarren etwas auflockert, bevor der Titeltrack und „Carapace De Famtasme Vide“ das Album gelungen, wenn auch überraschungsarm abrunden.

PÉNITENCE ONIRIQUE sind mit „V.I.T.R.I.O.L.“ zwar noch nicht so weit, mit den besten der Besten unter den Bands von Les Acteurs De L’Ombre mithalten zu können. Als erstes Lebenszeichen ist das Debüt dennoch ein starkes Signal, das den Vertrag mit dem Ausnahmelabel definitiv rechtfertigt. Man darf gespannt sein, was man von dem Duo noch zu hören bekommen wird – bereits jetzt können sich Fans von melodiösem und düsterem Black Metal mit „V.I.T.R.I.O.L.“ von den unbestreitbaren Qualitäten von PÉNITENCE ONIRIQUE überzeugen. "

Bewertung: 7.5 / 10
von Moritz Grütz
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 11/10/2016, 14h25   #28
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Bleeding4metal

http://www.bleeding4metal.de/index.p...iew_de&id=8154

Penitence Onirique - V.I.T.R.I.O.L

Review von grid
vom 09.10.2016 (85 mal gelesen)
Penitence Onirique - V.I.T.R.I.O.L Spannende Zeiten für Freunde des französischen Schwarzmetalls. Die Liste der qualitätsvollen Neuerscheinungen aus dem Nachbarland ist in diesem Jahr besonders lang und in ihrer Reihenfolge noch nicht endgültig gesetzt. Das buchstäblich aus dem Nichts kommende Duo springt mit seinem furios-melancholischen Debüt "V.I.T.R.I.O.L." direkt in die obere Liga, denn Bellovesos (alle Instrumente) und Diviciacos (Texte, Gesang) haben auf Anhieb das geschafft, was nur wenige erreichen: Musik zu komponieren, die immer tiefer in sich hineinzieht und mit keinem Durchlauf das Verlangen nach dem Immer-wieder-hören-Wollen stillt. Kurz: Ein Glanzstück. Nichts anderes ist "V.I.T.R.I.O.L.", das mit furios-kraftvollen Melodiewänden aufwartet, vor denen sich lebhaftes Gitarrenspiel und Kreischgesang entfalten. Ausdrücklich weist der Informationstext darauf hin, dass auf "V.I.T.R.I.O.L." keine Keyboards zum Einsatz kommen. Eine großartige Kraft geht von der rauschhaften Melodik aus, die durch ein Universum voller Resignation und Trauer führt. PENITENCE ONIRIQUE nähern sich in bildhaften Metaphern dem Thema Tod und laden zum Sich-darin-Vertiefen ein. Texte und Melodien bilden eine Einheit von schier überwältigender Intensität. Nimmt man dann noch das Coverartwork dazu, ist der Ausdruck Gesamtkunstwerk mehr als gerechtfertigt.

Fazit: An Frankreichs PENITENCE ONIRIQUE kommt keiner vorbei, der sich von atmosphärischem Schwarzmetall überwältigen lassen will.

Gesamtwertung: 9.0/10 Punkte
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 18/10/2016, 12h43   #29
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Pestwebzine

http://pestwebzine.com/index/september_2016/0-1453


Band: PENITENCE ONIRIQUE
Country: France
Title: V.I.T.R.I.O.L.
Label: Emanations
Year: 2016
Style: Black Metal

Review:
" Not sure why is this material considered an EP and not a full-length but most probably it's only because it features only 5 tracks; that doesn't explain the total duration of almost 50 minutes, I don't think I've ever stumbled upon an EP lasting for almost 50 minutes of playing time... Anyway, I promised myself I won't pick on this topic anymore since noone is following rules nowadays, especially this type of rules (what's a demo; what makes an EP; what's a full-length; what's independent and what not). This is, for sure, the debut material from France based Penitence Onirique, strangely enough recorded in Belgium and released by the band at first as digital product and then picked up by Emanations, a division of Les Acteurs de l'Ombre Productions and released as high-quality 3 panels digipak CD later in the year. After a debut track that I found pretty generic and that almost made me skip it, the second track is absolutely great and highly memorable, a dense, atmospheric and oppressive Black Metal based on contagious double layers or guitars that make up for the lost ground and even more. The third tracks somehow falls into the same trap of generic, overly stretched and overly repetitive structures, then followed by a more varied fourth track that brings in some Post Black Metal influences, too, which is a nice touch, not affecting the general impression on the overall material though. Ending with a final track that again brings forth the fantastic potential in the guitars section, V.I.T.R.I.O.L. leaves a mark on the listener and introduces us a promising young duo that hopefully will last and improve, too. I'd also make a change on those incomprehensive vocals that I agree, sound ok for this type of music, but are a bit too hidden in the background to make a difference... "
Reviewed by Adrian

Rating: 7.5/10

Contact:
penitence-onirique.bandcamp.com
lesacteursdelombre.net
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 07/11/2016, 12h48   #30
Blandine
sans statut
Maître de la Nuit
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 751
Par défaut

Pavillon 666, Webzine, France
9,5/10
http://www.pavillon666.fr/chronique-metal-10341.php

Le cru de la rentrée 2016 est exceptionnel tant par sa qualité que sa quantité, cela valant pour les groupes que j’attendais fermement mais également pour des groupes que je n’avais jamais entendu auparavant, dont PENITENCE ONIRIQUE.
Il faut dire que ce duo venu de Chartres étant l’une des plus récentes signatures des Acteurs de l’Ombre (division Emanations), il n’était pas très surprenant pour moi qu’il soit l’auteur d’un album digne d’un réel intérêt. Pour être honnête, la véritable surprise était celle de me rendre compte que l’album en question est si bon qu’il représente l’une des plus belles sorties du label français de black metal et assimilés, ce qui n’est pas peu dire (Regarde les Hommes Tomber, The Great Old Ones)...

Il faut dire que si Pénitence Onirique est un groupe apparemment tout juste créé, Bellovesos et Diviciacos ont su concevoir V.I.T.R.I.O.L avec une telle maitrise qu’il serait étonnant que celui-ci soit le fruit de leur première expérience en matière de conception d’album – puisque tout est parfait.

Tout d’abord, l’artwork attire l’œil et fascine. Que se cache donc derrière cette porte ? Où mène-t-elle ? Vers l’au-delà ? Ma curiosité attisée, il m’a fallu découvrir au plus vite quelle musique accompagne ce passage.
Les détails photographiques, du fait de leur proximité avec l’univers graphique de Negură Bunget, m’ont ardemment fait espérer qu’ils soient la promesse d’un voyage musical profond, comme le groupe roumain est capable de créer : une ambiance, une sensation, un appel aux rêves d’aventures et de paysages naturels.
Cet artwork éblouissant de beauté ne pouvait, finalement, quasiment que prédire une déception quant à la qualité de la musique.

Il n’en est rien.

L’univers de Pénitence Onirique embarque l’auditeur dans un tourbillon de couches de guitares glaciales absolument envoûtantes tandis que des paysages sonores se dégagent au fil des accélérations et des accalmies des morceaux, l’emportant dans un voyage auditif aussi menaçant qu’empli de mystère.
V.I.T.R.I.O.L est justement un album dont la thématique ésotérique est des plus énigmatiques puisqu’elle aborde le sujet de l’alchimie mystique, le titre de l’album signifiant Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem, c’est-à-dire Visite l'intérieur de la Terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée. C’est ainsi que le périple s’accompagne du lyrisme de la plume du vengeur Diviciacos qui intensifie le souffle poétique des atmosphères froides de Pénitence Onirique.

Et si tous les morceaux semblent assez simples et si répétitifs qu’ils ne forment presque plus qu’un, l’intelligence de chaque placement fait qu’il s’agit là d’un album aussi riche que mature.

Pour peu que vous soyez imaginatifs et que vous vous laissiez transporté dans les vagues des mélodies et des atmosphères de V.I.T.R.I.O.L, il s’agit là d’un premier album inspiré tout à fait époustouflant par sa capacité à envelopper l’auditeur pendant l’écoute de son ambiance fraîche, secrète et spirituelle.
Blandine est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h28.

Édité par : vBulletin® version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #17 par l'association vBulletin francophone
Les Acteurs de l'ombre - Skin vBulletin réalisé par Vicomte
© Les Acteurs de l'Ombre 2001-2013