Penitence Onirique V.I.T.R.I.O.L - Interviews - Les Acteurs de l'Ombre

Les Acteurs de lOmbre

Précédent   Les Acteurs de l'Ombre > LADLO Productions
S'inscrire FAQ Membres Calendrier Chatbox Les Acteurs de l'Ombre Recherche Messages du jour Marquer les forums comme lus

LADLO Productions Les Acteurs de l'Ombre Productions : le label

Réponse
 
Outils de la discussion
Vieux 12/09/2016, 15h16   #1
Jean
sans statut
Paragon de Noirceur
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 376
Par défaut Penitence Onirique V.I.T.R.I.O.L - Interviews

Wonderbox metal


https://wonderboxmetal.wordpress.com...ence-onirique/


V.I.T.R.I.O.L. by Pénitence Onirique is 47 minutes of scathing black metal, forged from darkness and unleashed with the precision assault of a targeted viral plague. Emotive melodies and blackened riffs create an atmosphere of lethal moods, making it an album that’s easy to like for black metal affectionados.

Bellovesos (B) & Diviciacos (D) conspired to answer a few questions as to the nature of the band…

Introduce us to Pénitence Onirique!

P.O is a duo consisting of Bellovesos behind all instruments and composition and Diviciacos for lyrics and vocals. The idea is to create an atmospheric and complex music with lyrics that gives way to a relatively individual interpretation according to what the listener feels.

What are your influences?

D: If we talk about musical influences, I think we can speak of European black metal bands from the 90’s (especially the Swedish ), bands from the new « post » and progressive metal scene, but also some Doom, Ambient, New Wave and Drone stuff. For other influences, mainly alchemy, esoterism, fantasy literature, religion and Human nature.

Name five things you’ve listened to recently that you’d recommend


D: Hyperion, Darkenhöld, The Ruins of Beverast especially Rain upon the impure, Memoria Vetusta III by Blut Aus Nord and Glaciation.

B: Cocteaux Twins, Urfaust, Colosseum, Bahaus, Obsequiae.

Tell us about your debut album, V.I.T.R.I.O.L.


D: V.I.T.R.I.O.L consists of various initiatory journeys, which lead to an acceptance of death, an understanding of it, to find an inner peace and to purify our fire to get out a creative impulse. That has been put in correlation with an alchemical journey and the discovery of the philosopher’s stone.

How did you choose the cover artwork?


B:We wanted to invite the listener to question the monolithic aspect of this passage, he has the choice to conduct his being where he wants, take comfort in what he knows what he sees as stable and familiar, or to let guided by curiosity and awakening.

How important is good album art to you?

D: Definitively the best way to install the universe and the background for the sound.

What’s the process you use for writing songs?


B: As soon as some songs are composed and the whole atmosphere is laid, they are recorded, texts are written and finally the voices are recorded gradually. Each of us has a job to do and does as he pleases.

How do you think your music will progress in the future?


B: the compositions are primarily visual in my mind and I would say that the music that results will have limits as those of my imagination.

What’s your favourite song on the album and why?


D: Really difficult one but I think it’s the last one « Carapace de fantasme vide » because for me it is the most epic and the most radical song. This is also the most emotional and at the end even if we can find some kind of inner peace, the end of the journey is particularly chaotic, be in peace is not enough to necessarily be saved.

What does the rest of the year hold for Pénitence Onirique?


B: Writing the new album and the possible creation of a line-up for live presentations.

Any final words?


D: Listen to us, follow us and use everything as you can to travel in your minds. Thank you for your interest.
Jean est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 14h23   #2
Noémy
press officer
Guerrier de l'Obscurité
 
Date d'inscription: mars 2015
Messages: 106
Par défaut

Hard Rock & Vous

http://hardrocketvous.blogspot.fr/20...view-avec.html

L'avantage du webzine, c'est qu'au delà de proposer un travail de veille sur l'actualité metal, on peut parfois partager, sans limitations de plaisir, les découvertes que l'on fait. On est donc toujours ravi, chez "Hard Rock & Vous" de pouvoir parler, de manière régulière outrancière, des groupes que l'on aime et qui nous touche...

...et ça tombe plutôt bien, parce qu'on a eu un énorme coup de cœur pour "V.I.T.R.I.O.L", le premier album de PENITENCE ONIRIQUE qui nous a prouvé, et ce n'est pas la première fois cette année, que la scène black française se porte à merveille et propose régulièrement des albums incroyables, aussi bien musicalement qu'en terme d'imagerie.

Sorti le 16 septembre dernier sur Emanations, une division du label Les Acteurs de l'Ombre (on vous invite à écouter les autres artistes du label et à les suivre, tant le travail est pertinent et bien fait), "V.I.T.R.I.O.L" est le premier album de PENITENCE ONIRIQUE, projet derrière lequel se trouve Bellovesos à la composition, Diviciacos au chant et Mathieu Voisin aux visuels.

Grâce à Noémy Langlais (qu'on remercie au passage!), on vous propose ci-dessous l'interview (réalisée par mail) de Bellovesos, qui vous permettra d'en savoir un peu plus sur les origines du projet, sur la symbolique alchimique omniprésente et sur l'avenir du groupe.

Merci à Bellovesos pour ses réponses et bonne lecture à tous (rendez vous service et écoutez l'album en même temps!).


Une question assez classique pour commencer : pouvez me parler de la composition du groupe, qui y fait quoi ? Comment s'est faite la rencontre entre vous trois ?
Bonjour à vous et merci de votre sollicitude. Pénitence Onirique se compose de trois membres et amis, nous avons Diviciacos qui est derrière tous les contenus lyriques du projet, le sens alchimique qu'il contient et le graphisme du logo, il y a Mathieu Voisin qui a suivi depuis des années notre parcours musical, il s'occupe de la réalisation des visuels mais également des animations que nous avons proposé pour le clip promo de la sortie de l'album et moi qui suis à l'origine du projet ainsi que de la composition, de l'interprétation , de l'enregistrement et de la réalisation de certains éléments visuels (dessins).


Avec Pénitence Onirique, vous donnez l'impression de sortir un peu de nul part : je ne trouve pas d'antécédents, de traces de vous ou de projets antérieurs. Comment s'est passé la composition de V.I.T.R.I.O.L, c'est un projet récent ou cela fait il longtemps que vous travaillez dessus ?
Pénitence Onirique a été fondé en août 2015 et en dehors nous partageons évidement tous les trois une amitié et une expérience musicale bien plus antérieure à cela. Derrière Pénitence Onirique, il y avait à sa source l'envie de décharger un trop plein intérieur de réflexions personnelles devenues obsédantes ainsi, je me suis tourné vers les outils que je connaissais pour traduire de façon indirecte et pudique ce que j'avais dans l'âme . C'est en soumettant mes compositions à Diviciacos qui est un vieil ami, que ce dernier m'a proposé d' y intégrer son chant, son expérience culturelle et d'écriture afin d'apporter à ce groupe un impact émotionnel et c'est ainsi que toutes les pièces de cet immense puzzle ont pris leurs places sous le sens de l'alchimie.

Le mix et le mastering a été confié à The Rising Studio en Belgique mais l'enregistrement est crédité « Pénitence Onirique », vous pouvez m'en dire plus sur le processus d'enregistrement ? C'est du home-made ? (Si oui ça sonne sacrément!)
Oui c'est du home-made pour l'enregistrement. Il faut savoir qu'à l'origine ça devait être un projet solo : je me trouvais sans projet musical et la tête pleine d'idées, je voulais donc devenir plus autonome pour être capable de réaliser mes propres productions et ce, de la manière la plus modeste qui soit. Deux mois avant ça, un ami m'avait initié à des logiciels tels que cubase et guitar rig 5 qui sont devenus finalement les fondations pour tout l'enregistrement. Notre choix s'est porté vers le Rising Studio qui nous était familier, amical et de confiance pour répondre à la demande du label afin d'offrir au projet un mix et un mastering. "Ben" qui s'occupe du studio a été très à l'écoute et respectueux de nos directives pour respecter et mettre en avant l'aspect ambiant des morceaux et nous l'en remercions.

Musicalement, votre son est d'une clarté incroyable. Chaque titre fait monter la cohérence générale de l'album et on remarque un énorme travail sur les ambiances. Vous avez même du écrire sur votre page facebook qu'il n'y avait aucun clavier sur « V.I.T.R.I.O.L ». Tu crées toutes les ambiances à la guitare ? Tu t'aides d'effets ou de matériel en particulier ?
Afin de créer l'ambiance sonore j'ai quitté mes anciennes méthodes de compositions en commençant par établir une première guitare ambiante avec un son clean reverbe et delay, c'est elle qui est à l'origine de la teinte particulière du projet, puis j'ai fais ma guitare lead qui est une disto delay avec un niveau de gain assez élevé pour plus de tranchant, il y a également une guitare rythmique avec moins de gain et un faible niveau de reverb et pour finir, la basse que je souhaitais mettre en avant en lui donnant un son plus percutant. Niveau instruments, j'ai alterné entre une Jackson Dinky DKMGT montée avec deux micros EMG 81/85 et une Aerodyne Jazz bass Fender deluxe series.

Avec V.I.T.R.I.O.L vous proposez une esthétique, un univers marqué par des références à l'alchimie. Qu'il s'agisse des titres de chansons, mais aussi des photos promo, où l'on retrouve une référence au personnage de l'Alchimiste développé par Pitof dans son film Vidocq. Cela correspond à des croyances personnelles ou c'est juste un thème d'inspiration pour votre musique ?
L'alchimie a une place très importante dans nos vies, c'est une longue démarche philosophique résultant de nos pensées les plus sombres sur l'être ou le paraître mais aussi de questionnements sur la vie, la mort afin de pouvoir transmuter le tout et y trouver "l'âme Or" ou plus communément appelée la pierre philosophale.

J'ai le sentiment que Pénitence Onirique se pose comme une évolution d'un black « classique » : résolument moderne, avec des références symboliques nouvelles tout en gardant une part de mystère et de symbolisme. En ce sens, vous êtes l'entre deux parfait entre des groupes qui utilisent une imagerie vue et revue et des groupes qui ont abandonné l'idée d'utiliser une imagerie particulière. C'est quelque chose de volontaire de votre part ? De proposer un univers nouveau ?
Pénitence Onirique et son thème alchimique est la synthèse parfaite de notre quête, ainsi nous nous devions de mettre l'accent sur des visuels cohérents et qui substituent à la quasi absence de symboles graphiques. L'image et l'interprétation qu'elle soulève devient relative dès lors qu'on l'associe aux influences liées à la culture, l'éducation mais aussi à nos émotions . Nous avons donc décidé d'épurer l'aspect visuel pour que chaque personne puisse s'y projeter avec sa personnalité.

Vos identités sont résumées aux pseudonymes de Bellovesos et Diviciacos, deux personnages historique dont on retrouve mention dans l'histoire Romaine. Là encore, ces références vous placent en marge d'une iconographie metal classique. Pourquoi ces choix de pseudo ?
Nos pseudonymes découlent de notre étroite relation avec une période de l'Histoire qui se veut être très présente dans notre ville qui est Autricum (Chartres), nous y foulons au quotidien d'anciens sites Gallo-Romains sur fond de cultes, de rites païens et tous ces mystères éveillent en nous un grand intérêt. Nous avons donc choisi deux personnages emblématiques issus de cette période pour symboliser cette passion que nous partageons.

Le soufre, le sel, l'éventuel mer de mercure en pochette, le titre V.I.T.R.I.O.L (pour Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem) : tout les éléments semblent réunis pour une transmutation. C'est l'objectif que vous proposez aux auditeurs ou est ce le récit de votre propre expérience ? Qu'avez vous voulu raconter avec ce premier album ?
Tous ces thèmes évoquent des choses personnellement douloureuses et racontent toutes les phases qui nous aura fallu pour trouver un début de paix intérieure. C'est une longue quête dans laquelle nous sommes des êtres remplis de "soufre" ou souffre et dont la seule question et de savoir si nous voulons faire de ce feu une énergie constructrice ou destructrice.


L'artwork de l'album représente une porte physique doublée d'une porte onirique / spirituelle, peux tu m'en dire plus sur cet artwork réalisé par/avec Mathieu Voisin ?

Cette porte aux allures de monolithe est un dessin que j'avais réalisé comme artwork, elle représente la connaissance un peu comme dans "2001 l'Odyssée de l'espace" où nous apercevons cette pierre noire autour de laquelle gravite l'évolution de l'homme et son histoire hanté de questions existentielles. Ainsi, Mathieu qui suivait le projet de près, m'a interpellé sur l'intérêt graphique de cette dernière. Ensuite nous est venue l'idée de la mettre en scène dans un décor mélancolique et profond afin que tous les sens que nous voulions véhiculer puissent se retrouver retranscrits à travers une image "simple" et "dépourvue de symboles", nous laissions ainsi les éventuels auditeurs se fier ou non à leur curiosité.

Est ce que Pénitence Onirique est un projet qui sera amené à faire du live ou est ce que ça à vocation à rester un projet studio ?
Nous envisageons sérieusement de monter un line-up pour faire de la scène et nous nous donnerons le temps de le faire avec des personnes de confiance.

Vu le niveau, que ça soit le chant ou les instrus, je ne peux pas croire que vous n'ayez pas un background musical ailleurs, je me trompe? Si c'est le cas, on peut en savoir un peu plus sur d'éventuels autre projets ?
Non, nous n'avons aucun autres projets en dehors de celui ci.

Le fait de garder le mystère autour de votre identité, qu'il s'agisse des masques ou des pseudos, c'est quelque chose que vous voulez tenir ou c'est juste au service de l'ambiance et de la musique?
Nous voulons les conserver, ces masques sont très importants car nous avons eu une "réflexion" sur le regard, la vue, ce sens qui tente à être projeté vers l'avant avec une analyse bien souvent trompeuse et négligente, les masques miroirs prennent très bien le rôle paradoxal d'inviter l'observateur à étendre son regard dans le but qu'il se retourne vers lui, tel un focus sur son être, nous trouvons donc ici l'introspection nécessaire pour appréhender l'alchimie.

Vous sortez « Pénitence Onirique » sur les Acteurs de l'Ombre, comment s'est faite cette rencontre ? Comment se passe la relation de travail avec eux ?
Tout est venu de la démarche de Diviciacos qui s'est mis en relation avec Romain, membre du Label, et qui a été très enthousiaste concernant notre musique, il a fait part de notre travail à Gérald qui a également accroché puis nous a accordé sa confiance en nous signant sur Emanations. Ce fût une incroyable nouvelle pour nous et nous les remercions grandement de gérer ce label avec autant de passion et d'humanité.

En plus de la version digipack , vous avez proposé une version avec un fourreau en cuir et symbole argent, fait main. J'ai reçu le mien il y a peu et je dois avouer que l'objet est superbe. Est ce une idée de votre part ou une idée des Acteurs de l'Ombre (assez friand d'éditions limitées) ?
C'est une idée développée par Diviciacos et moi que nous avons ensuite soumise au label qui a tout de suite fait preuve d'un grand intérêt et nous a soutenu dans sa réalisation.

Bellovesos, c'est toi qui les as réalisé. On a même eu droit à un making of sous forme de vidéo. Il y a pas mal d'outillage et de savoir faire derrière ça. C'est une passion pour toi de travailler le cuir, un métier peut être ?
C'est un métier et une passion que je pratique depuis quelques années déjà et qui s'appelle la gainerie d'art. Cette activité trouve ses origines au moyen âge qui à l'époque était l'art de réaliser les gaines des épées et autres armes blanches mais aussi l'habillage d'objets très divers.

Le black français propose régulièrement des noms : Regarde Les Hommes Tomber, Déluge, Plebeian Grandstand... Vous vous sentez appartenir à une scène, à une certaine idée de ce que le black peut être actuellement ?
Nous sommes tous nouveaux sur la scène et nous ne souhaitons pas être particulièrement rangés dans des cases, nous restons humble et admirons une scène Black Metal Française intelligente et très riche de par les univers qu'elle propose.

En parlant d'autres groupes, est ce que vous avez des influences musicales particulières, ou même autre que musicale, qui sont intervenus dans la réalisation de « V.I.T.R.I.O.L » ?
Sa sonorité et son contenu lyrique trouvent ses racines essentiellement dans la littérature traitant d’ésotérisme, d'Histoire, de fantastique ou de science fiction et de notre intérêt pour le monde invisible, mais également de genres musicaux comme les scènes new wave, Black metal 90, drone ambiant, classique, death, doom ainsi qu'un éventail bien plus varié de styles.

Peut on s'attendre au développement de l'univers de Pénitence Onirique dans un clip ?

Nous l'espérons grandement car nous aimerions étendre notre univers dans ce genre de projet visuel.

C'est quoi la suite pour vous ? Du live ? Un autre album ?
La suite la plus logique serait de monter un line-up.

Je ne sais pas si vous en avez conscience mais « V.I.T.R.I.O.L » s'annonce être dans le top 2016 de pas mal de monde, les critiques sont unanimes pour dire que vous avez sorti un excellent album. Ça vous fait quoi en tant que musiciens d'avoir créé un disque déjà très remarqué ?
Nous n'aurions jamais pu envisager ni imaginer un tel accueil sur cette scène il y a un an et je ne peux que remercier toutes les personnes pour leur éveil, leur soutien et leur sympathie, je garderai aussi toujours à l'esprit les raisons qui m'ont amené à réaliser ce projet, ces raisons qui me laissent très humble et toujours en quête de "l'âme or".


Merci pour ton temps et ce premier album très inspirant. En espérant avoir l'occasion de vous voir en live bientôt !
Merci.

Dernière modification par Noémy ; 10/10/2016 à 14h27.
Noémy est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 14h28   #3
Noémy
press officer
Guerrier de l'Obscurité
 
Date d'inscription: mars 2015
Messages: 106
Par défaut

Heidnir

https://heidnir-webzine.com/2016/09/...ew-bellovesos/

Dans la lignée d’une première sortie réussie, la presse spécialisée, Heiðnir Webzine inclus, ne saurait être plus élogieuse quant à la formation française Pénitence Onirique. C’est dans ce contexte que nous avons obtenu les mots de Bellovesos, principal musicien du duo. Nous vous rappelons également qu’une chronique à propos de V.I.T.R.I.O.L a été rédigée et publiée par nos soins au moment de la sortie de l’album. Si d’aventure vous l’avez manquée, une séance de rattrapages s’impose en suivant le lien !

Avez-vous déjà du vécu dans le black metal ou dans le milieu musical de manière générale ?

Bonjour à vous et merci de faire un focus sur Pénitence Onirique. Je dirais que nous avons un grand passé au sein de la scène black metal des années 90, c’est elle qui nous a fait plonger dans ce monde et délivré ses influences, ainsi qu’une partie de sa culture.

De quelle manière s’est formé Pénitence Onirique ?

Pénitence Onirique se voulait être un projet solo à travers lequel je comptais verser mes émotions et mes questionnements sur l’être, qui ont autant de nuances que la musique que nous proposons et l’avenir que nous lui apporterons. C’est en soumettant mes compositions à Diviciacos, qui est un vieil ami, que ce dernier m’a proposé d’y intégrer son chant afin d’apporter à ce groupe un contenu lyrique placé sous le signe de l’alchimie.

Comment avez-vous travaillé pour composer ce premier album ?

Rien n’était prémédité et toute la composition s’est déroulée de façon instinctive et frénétique pendant un mois sans relâche. L’onirisme découle essentiellement du fait qu’avant la musique, il y avait des images et des scènes qui se percutaient dans mon esprit, et que je souhaitais traduire cela en musique, car c’est un outil que je connaissais.

Votre musique fait preuve d’une richesse et d’une profondeur plutôt impressionnantes. Quels sont les domaines ou les thèmes qui vous ont le plus inspirés ?

Pour ce projet, l’inspiration première est le questionnement de l’être, mais sa sonorité et sa contenance lyrique découlent essentiellement de la littérature traitant d’ésotérisme, d’histoire, de fantastique ou de science fiction, et de notre intérêt pour le monde invisible.

Sur le plan musical, quels sont les groupes ou les projets qui vous ont particulièrement inspirés ?


Je peux dire que Pénitence Onirique tient ses inspirations de la scène new wave, black metal, drone, classique, death, et d’un éventail musical encore plus large.

Des prestations en live en compagnie de musiciens sont-elles envisageables ?

Oui, ce sera le but ultime à atteindre, nous envisageons de le faire de la meilleure manière qu’il soit et en nous donnant le temps.

Je sais que votre album vient à peine de sortir, mais avez-vous déjà des projets pour l’avenir ?


Nous avons déjà commencé à tourner nos esprits vers l’avenir et nous ferons en sorte de travailler avec minutie et de la manière la plus cohérente possible afin de dévoiler d’autres ressources que nous avons en mains, et qui ouvriront une nouvelle fois ses portes sur ce vaste univers qu’est « l’être ».

Quel est votre regard sur l’évolution du black metal et du metal extrême dans son ensemble ?

Tout me laisse penser que notre pays joue un rôle important sur la scène black metal internationale en ce moment. Car au-delà du fait que nombre de groupes prouvent leur valeur sur CD ou sur scène, il est important de souligner la réelle richesse dans la contenu de chacun de ces projets en terme d’univers, d’originalité et de maturité. Tout ceci me conforte dans l’idée selon laquelle ce n’est pas une éphémerité.

Merci beaucoup, d’une part, à Bellovesos, pour nous avoir donné de son temps, mais aussi à notre partenaire, Solstice Promotion, qui a assuré l’intermédiaire avec le groupe et nous a permis d’obtenir cette interview.
Noémy est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/10/2016, 16h37   #4
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Thrashocore.com

http://www.thrashocore.com/interview...interview.html

Pénitence Onirique

Entretien avec Bellovesos (Instruments) (2016) par Jean-Clint

Salutations et bravo pour cet album qui m’a littéralement scotché et transporté très loin, pour commencer pouvez-vous vous présenter et me raconter l’histoire de ce projet et son concept ?

Pénitence Onirique a été fondé en aout 2015 et en dehors nous partageons évidement, Mathieu, Diviciacos et moi une amitié et une expérience musicale bien plus antérieure à cela. Derrière Pénitence Onirique il y avait à sa source l'envie de décharger un trop plein intérieur de réflexions personnelles devenues obsédantes ainsi je me suis tourné vers les outils que je connaissais pour traduire de façon indirecte et pudique ce que j'avais dans l'âme. C'est en soumettant mes compositions à Diviciacos qui est un vieil ami que ce dernier m'a proposé d'y intégrer son chant, son expérience culturelle et d'écriture afin d' apporter à ce groupe un impact émotionnel et c'est ainsi que toutes les pièces de cet immense puzzle ont pris leurs places sous le signe de l'alchimie.

Comment s’est passé le processus de composition a-t-il été long ou plutôt rapide ?

Je n'avais pas de schéma prévu et toute la composition s'est déroulée de façon instinctive et frénétique pendant un mois sans relâche.

La production brumeuse est parfaitement adaptée à votre musique et contribue totalement à la réussite de cet opus, comment s’est passé l’enregistrement ?

Au vu de la démarche d'origine qui se voulait d'être un projet solo, cela m'a amené à reconsidérer ma façon d'enregistrer en mettant de côté mon baffle et ma tête d'ampli pour me tourner vers un émulateur bien connu qui se nomme GUITAR RIG 5 et qu'un ami m'avait initié quelques temps auparavant. Grâce à lui j'ai pu réaliser de petites productions sans prétentions mais qui répondaient à mes attentes en terme de qualité et de rendu sonore. Niveau instruments j'ai alterné entre une Jackson Dinky DKMGT montée avec deux micros EMG 81/85 et une Aerodyne Jazz bass Fender deluxe series. Notre choix s'est ensuite porté vers le Rising Studio qui nous était familier, amical et de confiance pour répondre à la demande du label afin d'offrir au projet un mix et un mastering . "Ben" qui s'occupe du studio a été très à l'écoute et respectueux de nos directives pour mettre en avant l'aspect ambiant des morceaux et nous l'en remercions.

En plus des morceaux l’autre point fort est le magnifique artwork signé Mathieu Voisin, qui est en adéquation avec le côté mystérieux de l’album. A-t-il eu carte blanche ou bien lui avez-vous donné des instructions ?

Toutes les idées ont été développées ensemble. Nous devions mettre l'accent sur un visuel cohérent et qui substitue à la quasi absence de symboles graphiques. L'image et l'interprétation qu'elle soulève devient relative dès lors qu'on l'associe aux influences liées à la culture, l'éducation mais aussi à nos émotions. Nous avons donc épuré l'aspect visuel pour que chaque personne puisse s'y projeter avec son imaginaire. Cette porte aux allures de monolithe est un dessin que j'avais réalisé comme artwork un peu comme dans "2001 l'Odyssée de l'espace" où nous apercevons cette pierre noire autour de laquelle gravite l'évolution de l'homme et son histoire hanté de questions existentielles, elle représente le mystère de l'évolution alimenté par l'éveil cérébral très souvent lié à la glande pinéale que l'on peut retrouver à titre d'exemple, en sculpture ornementale sous la forme d'une pomme de pin. Ainsi Mathieu qui suivait le projet de près m'a interpellé sur l'intérêt graphique de la porte puis nous est venue l'idée de la mettre en scène dans un décor mélancolique et profond afin que tous les sens que nous voulions véhiculer puissent se retrouver retranscrits à travers une image "simple" et "dépourvue de symboles", nous laissions ainsi les éventuels auditeurs à se fier ou non à leur curiosité.

J’ai trouvé que vos textes étaient d’une grande force poétique et philosophique, et qu’ils correspondent totalement à votre ambiance musicale ésotérique et fantastique, y’a-t-il un poète ou écrivain qui vous a inspiré pour tout cela ?

Diviciacos :

Je pense que c’est un ensemble d’influences culturelles, de courants divers et variés qui ont directement inspiré l’écriture des textes. Donner une personne en particulier ça me parait bien difficile, mais je peux citer Baudelaire et Lautréamont sans hésiter pour un certain romantisme et le symbolisme, Albert Caraco et Nicolas Gomez Davila pour la capacité fulgurante à exposer des idées, Moorcock, Howard, Goodkind pour l’univers fantastique et tout un ensemble de philosophes, de penseurs et d’idéologies qui me permettent de faire percuter les idées entre elles pour forger un homme en construction perpétuelle .

Vous êtes originaire de Chartres, ville qui est notamment connue pour sa magnifique cathédrale gothique, avez-vous été influencé par l’histoire, la ferveur et le vécu de ce bijou de l’art Gothique ?

Nous sommes profondément imprégnés par ce grand livre de pierres, nous foulons au quotidien d'anciens sites Gallo-Romains sur fond de cultes, de rites païens et tous ces mystères éveillent en nous un grand intérêt. La cathédrale de Chartres nous transmet des messages qui voyagent dans le temps et resituent l'homme dans le cosmos grâce à une harmonie sonore, de dimension et de lumière. On peut voir ce monument comme étant l'héritier des dolmens druidiques qui parsèment la région et les vertus qu'ils contiennent mais pourvu d'un niveau supérieur de complexité et de démesure pour établir une relation plus étroite avec le divin.

Pourquoi cachez-vous votre visage ? est-ce pour conserver une part de mystère inhérente à votre musique ?

Nous voulons conserver ces masques qui représentent une "réflexion" sur le regard, la vue, ce sens qui tente à être projeté vers l'avant avec une analyse trop souvent trompeuse et négligentes, les masques miroirs eux prennent très bien le rôle paradoxal d'inviter l'observateur à étendre son regard dans le but qu'il se retourne vers lui tel un focus sur son être, nous trouvons donc ici l'introspection nécessaire pour appréhender l'alchimie.

Quelles sont vos influences en matière de Metal et dans d’autres styles ? Y’a-t-il des groupes et artistes que vous vénérez ?

Pénitence Onirique tient ses inspirations de la vie, de la scène New-wave, Black-metal, Drone, Classique, Death et d'un éventail musical encore plus vaste mais aussi d'artistes tels que William Blake, Jean Delville, Ferdinand Hodler, Leonard De Vinci, Gustave Doré ou Botticelli ...

« Les Acteurs de l’Ombre » et sa division « Emanations » jouissent d’une notoriété et d’une qualité de plus en plus forte au sein de l’underground, comment vous êtes-vous retrouvés signés chez eux ?

Tout est venu de la démarche de Diviciacos qui s'est mis en relation avec Romain membre du Label et qui a été très enthousiaste par notre musique puis il a fait part de notre travail à Gérald qui a également accroché puis nous a accordé sa confiance en nous signant sur Emanations. Ce fût une incroyable nouvelle pour nous et nous les en remercions grandement.

Le label met beaucoup d’énergie pour vous faire connaître, d’ailleurs leur travail et motivation sont récompensés par l’ensemble des critiques françaises et étrangères qui sont dithyrambiques à votre sujet, cela vous met-il la pression pour le futur ?

Nous ne nous soumettons à aucune "pression" car ce n'est pas un élan mais plus une contrainte. Notre principe est d'œuvrer avec conviction et passion au quotidien pour partager un intérêt commun avec les auditeurs et le label. Nous restons humbles avec ce projet et nous sommes très reconnaissants envers "Les acteurs de l'ombre" pour leur humanité, leur sympathie, leur investissement personnel et leur éveil, ce sont toutes ces qualités qui mènent cette belle "unité" au respect sur la scène Black-Metal .

La scène extrême française ne cesse de prendre du galon au niveau international, le ressentez-vous également ?

Oui nous le vivons de très près et tout me laisse penser que notre pays joue un rôle important sur la scène Black-Metal internationale en ce moment, car au-delà du fait que nombre de groupes prouvent leurs valeurs sur CD ou sur scène, il est important de souligner la réelle richesse dans le contenu de chacun de ces projets en terme d'univers , d'originalité et de maturité, tout ceci me conforte à l'idée que ce n'est pas une éphémerité.

Comptez-vous recruter des musiciens de session afin que nous puissions découvrir votre univers sur scène ? Les concerts ont-ils une importance pour vous ?

Ce sera notre but ultime à atteindre, nous envisageons de le faire de la meilleure manière qui soit et en nous donnant le temps. Nous aimerions vraiment partager notre univers directement avec les auditeurs, pour ce fait nous avons besoin d'un line-up solide, il y a déjà deux personnes sérieuses qui sont intéressées pour nous suivre dans cette aventure et aujourd'hui il ne nous manque plus que deux autres membres pour la batterie et la guitare rythmique.

Y’a-t-il d’ailleurs des formations avec qui vous rêveriez de jouer, et des festivals qui vous font envie ?

Il y a une grande quantité de groupes avec lesquels nous aimerions partager l'affiche tel que : Urfaust, The Ruins of Beverast, The great old ones, Der weg einer freiheit, Phurpa, Emperor, Omega massive, Esoteric et des festivals comme "Les feux de Beltane", le Hellfest, le Ragnarock ...

Que peut-on vous souhaiter pour le futur ?

Peut-être de réussir à projeter Pénitence Onirique sur scène.

Un petit mot pour nos lecteurs ?


Nous remercions toute l'attention que vous aurez eu à notre égard lors de cet échange avec Trashocore et espérons vous avoir permis d'en apprendre plus sur Pénitence Onirique. Merci.

Jean-Clint
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/11/2016, 21h51   #5
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

Addergebroed

https://addergebroed.wordpress.com/2...erlijke-vrede/


Pénitence Onirique – Op zoek naar innerlijke vrede

Het Franse Les Acteurs de l’Ombre label is de laatste jaren goed bezig en huisvest met The Great Old Ones, Paramnesia en Regarde Les Hommes Tomber enkele héél interessante extreme metal acts uit hun thuisland. Eén van de veelbelovende nieuwkomers is het duo Pénitence Onirique dat met “V.I.T.R.I.O.L.” een knappe eerste plaat heeft afgeleverd. Aan het woord is Diviciacos, die de zang en teksten op zich neemt. (JOKKE)

penitence-onirique-2

Hail! Laten we met een compliment en een cliché-vraag aftrappen. Proficiat met jullie debuutalbum! Hoe zijn de reacties tot dusver?
Bedankt voor de lovende woorden en de opportuniteit die je ons geeft om onze band aan jullie lezers voor te stellen. De respons is over ’t algemeen erg positief wat echt ongelofelijk en onverwacht is. We hadden dit in onze stoutste dromen niet verwacht.

Pénitence Onirique is een nieuwe band die bestaat uit jijzelf en Bellovesos, die alle muziek schrijft. Research naar de betekenis van jullie pseudoniemen leerde me dat Bellovesos een legendarische Gallische notabele uit de zesde eeuw voor Christus was, die in de Romeinse geschiedenis vermeld wordt als leider van Gallische troepen die in Noord Italië gevestigd waren. Diviciacos daarentegen behoorde tot de Aedui stam en is de enige oude druïde waarvan het bestaan geschiedkundig kan worden aangetoond. Waarom hebben jullie voor deze twee historische figuren als alias gekozen? Heb ik met twee history nerds vandoen?
History nerds, niet echt, hoewel geschiedenis voor mij een belangrijke plaats inneemt in mijn persoonlijk leven. We zijn erg verbonden met onze cultuur. We zijn afkomstig uit het Franse stadje Chartres waar vele Romeinse overblijfselen gevonden zijn en een mystieke en alchemistische Gothische kathedraal staat. Bellovesos en Diviciacos zijn min of meer gerelateerd aan deze verschillende culturen waar we dagelijks aan herinnerd worden. Ze zijn veel meer verbonden met mijn visie over black metal dan de één of andere osbscure random gekozen demoon in een mix van religieuze clichés. In een wereld waarin iedereen de roots van de ander lijkt te willen uitroeien, is het belangrijk te kunnen genieten van wat overblijft van de erfenis van onze voorouders. Ik weet niet of er Gallisch of Romeins bloed in mij zit, maar deze culturen maken deel uit van mijn thuisland en het erfgoed van de mensen die hier leven, op een goede of slechte manier.

Het lijkt erop alsof jullie uit het niets opdoken, maar aangezien jullie debuutalbum erg volwassen klinkt en het gemusiceer van een hoog niveau is, zou het me verbazen dat jullie twee bleukes zijn die net vanachter de hoek komen piepen. Hoe is Pénitence Onirique ontstaan en zijn jullie voorheen in andere bands actief geweest?
Pénitence Onirique begon als het soloproject van Bellovesos, maar aangezien we reeds jaren samen muziek maakten in verschillende projecten en ik me wel konden vinden in zijn werk, kwam ik al snel op de proppen met een achtergrond en teksten. We komen dus inderdaad niet out of the blue en spelen al meer dan vijftien jaar metal, maar het is van geen belang te weten waar we vandaan komen om de muziek van Pénitence Onirique te appreciëren en begrijpen.

“V.I.T.R.I.O.L.” gaat over een initiatiereis op zoek naar de betekenis van de dood, halfweg tussen een alchemistisch ritueel en een introspectieve kijk. Waarom besloten jullie een album te schrijven over het concept “de Dood”? Hoe gaan jullie om met de dood in jullie persoonlijk leven? Heb je schrik om te sterven?
Ik beschouw dit niet noodzakelijk als een conceptalbum. We kregen beiden af te rekenen met het overlijden van dierbaren rondom ons, waardoor het een onderwerp is dat me interesseert. Hoe kunnen we de dood begrijpen? Hoe gaan we om met dit onvermijdelijke gebeuren? En hoe kan ik de dood vredevol omarmen? Ik denk niet dat ik schrik heb van de dood. Ik heb geleerd me niet te veel zorgen te maken over zaken waar ik geen controle over heb. Als ze zo laat mogelijk kan komen, is het OK voor mij.

De albumtitel verwijst naar het alchemistisch diagram van Daniel Stolz von Stolzenberg, genaamd “Theatrum Chymicum”, dat “V.I.T.R.I.O.L.” als het alchemistisch motto “Visita Interiora Terrae Rectificando Invenies Occultum Lapidem” (‘Visit the interior of the earth and rectifying (i.e. purifying) you will find the hidden/secret stone‘) voorschrijft. Hoe is de albumtitel gerelateerd aan het thema van de plaat? En wat spreekt je zo erg aan in alchemie?
“V.I.T.R.I.O.L” staat voor ons voor de idee om diep in jezelf en je eigen ziel te graven, om zo het licht te vinden zoals de alchemist op zoek gaat naar de Steen der Wijzen, het goud, vrede voor de Dood, verwijdering van het lijden (sulfer) en wat een ziel drijft en kwelt doorheen het leven. Elke song beschrijft een andere reis die al dan niet resulteert in het vinden van innerlijke vrede. Wat ons aantrekt in alchemie is erg persoonlijk, zoals de visie ervan. Voor mij is het voornamelijk een manier om rust te vinden en te begrijpen wat ik voel en denk vanuit een filosofisch standpunt. Ik hou ervan om laagje na laagje af te pellen en op zoek te gaan naar het antwoord op de vraag: “Als de dood nu zou komen, zou ik dan vrede kunnen nemen met wat ik in mijn leven heb gedaan?”

Het knappe artwork is van de hand van Mathieu Voisin. Na wat Google-werk lijkt het alsof jullie de eerste zijn die met hem samenwerken voor de fotografie en visuele presentatie van een band. Hoe zijn jullie met hem in contact gekomen?
Heel simpel, we kennen Mathieu al jaren. We zaten samen in dezelfde middelbare school. Toen Bellovesos met Pénitence Onirique begon, was hij op zoek naar een grafisch universum en bracht ik hem in contact met Mathieu. We vonden een gemeenschappelijke interesse in een samenwerking en hadden wederzijds respect voor elkaars werk. Ik denk dat dit bijdraagt aan de coherentie van het geheel.

Hoe is het artwork verbonden met het concept van het album? Kan de poort op de cover gezien worden als de toegang tot de wereld na de dood?
Eerder als de toegang tot de wereld binnenin jezelf. Het is tevens een transitie naar iets nieuws, iets dat schittert maar niet noodzakelijk geruststellend is. Stel jezelf in vraag, zoek uit of je in vrede bent met jezelf, wat niet noodzakelijkerwijs ook een veilig leven betekent. We waren op zoek naar een massief en intrigerend beeld, waarbij de luisteraar zich afvraagt of het de moeite is om er door te gaan.

digipack_3_volets_1CD_centre

Op de bandfoto’s zijn jullie gezichten verscholen achter een soort masker. Deze artistieke manier qua presentatie doet me denken aan het Nederlandse Laster of het avant-gardistische Terra Tenebrosa. Wiens idee was het om met deze maskers te werken?
Het is erg moeilijk om nog origineel uit de hoek te komen qua bandpresentatie. Toch zijn er veel bands die hier in uitblinken zoals degenen die je aanhaalt maar bijvoorbeeld ook Vermiform of Portal hebben een sterk visueel concept. We wilden dit project zo veel mogelijk ontmenselijken, zodat enkel datgene overblijft wat belangrijk is. Het masker fungeert als een soort spiegel die het beeld reflecteert van de persoon die naar ons kijkt.

Jullie spelen een erg intense vorm van atmosferische, epische en theatrale black metal waarbij emotie en agressie hand-in-hand gaan. Jullie lijken heel wat invloeden uit het shoegaze genre te halen en om eerlijk te zijn dacht ik ook dat er een subtiele keyboardlaag onder de muur van gitaren verborgen zat. Maar dan las ik plots een statement op jullie Facebook-pagina waarin jullie meldden dat er geen keyboards gebruik werden tijdens het opnameproces van de plaat. Waarom is het zo belangrijk voor jullie om dit expliciet te communiceren? Het doet me denken aan enkele black metal bands van eind jaren negentig waarbij een sticker op het CD-hoesje kleefde die zei dat er geen gebruik was gemaakt van keyboards, waarschijnlijk als kritiek op Dimmu Borgir en Cradle Of Filth die toen populairder werden en als sell-outs bestempeld werden door de scenepolitie.
We laten ons inderdaad inspireren door de huidige blackgaze/Cascadian-scene, maar ook door de black en death metal scene van de jaren negentig, vooral de Zweedse school. En wat betreft de keyboards, hebben we geen probleem om deze te gebruiken vermits we grote fans zijn van Emperor, Limbonic Art, Dimmu Borgir ten tijde van “Enthrone darkness triumphant” of Abyssos. Het mogelijk gebruik van keyboards stelt geen probleem voor ons, maar we maakten er geen gebruik van, hoewel velen het tegendeel dachten, vandaar dat we dat wilden uitklaren.

Jullie opereren als een duo waardoor het erg moeilijk is om Pénitence Onirique naar het podium te brengen. Nog niet nagedacht over het optrommelen van eventuele sessiemuzikanten zodat jullie op de bühne kunnen staan?
Absoluut! We zijn momenteel een line-up aan het samenstellen waardoor het mogelijk wordt om op te treden. We zijn er echter nog niet en weten niet wanneer alles in kannen en kruiken zal zijn en de tijd rijp is om op het podium te kruipen, maar we zijn er absoluut zeker van dat dat er gaat aankomen.

Voor de opnames van de plaat trokken jullie naar The Rising studio en hoewel ik een Belg ben, had ik nog nooit van deze studio gehoord. Hoe zijn de opnames verlopen?
The Rising studio is eigendom van een erg goede vriend van ons, de man achter Oldd Wvrms, die niet meer actief is op het moment dat ik deze antwoorden schrijf. Wat de opnames betreft werd de muziek door Bellovesos gecomponeerd en opgenomen in zijn home studio, terwijl ik de vocalen bij mij thuis opnam. Enkel de mixing en mastering gebeurde met andere woorden in The Rising studio.

Jullie kozen voor een moderne en transparante sound voor jullie muziek. Dit lijkt me in contrast te staan met jullie concept en de interesse in geschiedenis en het verleden. De bandnaam laat zich vertalen als “dromerige boetedoening” en zou ik eerder linken aan een organische sound. Door de erg gecompresseerde sound vind ik het album ook wat aan dynamiek missen. Kan je je vinden in deze kritiek?
Ik denk dat ik begrijp wat je bedoelt. Met Pénitence Onirique wilden we zo onafhankelijk mogelijk zijn wat betreft de productie van het album. Het was de eerste keer dat Bellovesos opnames deed in zijn home studio; idem voor mij. Het is duidelijk dat indien we over de nodige financiële en technologische middelen hadden beschikt om een organische en natuurlijke sound op te nemen, we dit maar al te graag hadden gedaan. Het is iets waar we in de toekomst waarschijnlijk aan zullen werken, terwijl we toch ook in zekere mate een hoge graad aan productie willen behouden. Maar voor deze eerst keer dat we dit doen en ons eerste album zijn we vrij tevreden en hebben we geen spijt.

Wat heeft de toekomst nog in petto voor Pénitence Onirique?
We zijn nog niet zeker wat we nog mogen verwachten. Eén jaar geleden was “V.I.T.R.I.O.L.” amper opgenomen en konden we ons amper voorstellen dat we een jaar later interviews zouden geven. Maar ik denk wel dat er een nieuw album, radicaler en volwassener, zal komen evenals enkele live shows als we een stabiele line-up vinden.
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021

Dernière modification par Saltimbank021 ; 10/11/2016 à 21h53.
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 10/11/2016, 22h08   #6
Saltimbank021
hello world!
Staff des Acteurs de l'Ombre
 
Avatar de Saltimbank021
 
Date d'inscription: juillet 2009
Messages: 1 382
Par défaut

guitariste-metal
http://guitariste-metal.fr/penitence...de-bellovesos/

PENITENCE ONIRIQUE : Interview de Bellovesos

Interview de Silenius

Bellovesos, charismatique fondateur de PENITENCE ONIRIQUE, nous présente ce groupe de haute volée et présente, VITRIOL, le premier album.

Salut Bellovesos ! Tu es le cerveau, multi instrumentiste de PENITENCE ONIRIQUE. Pourrais-tu nous présenter ton groupe pour ceux qui n’ont pas encore jeté une oreille à vos titres ?

Bonjour et merci de prêter votre attention sur Pénitence Onirique. Je présenterais ce projet comme étant le réceptacle de nos émotions les plus enfouies et ses questionnements sur “l’être” et tout ce qui l’entoure.

Comment est née PENITENCE ONIRIQUE et que voulais-tu apporter avec ce groupe ?

Derrière Pénitence Onirique il y avait, à sa source l’envie de décharger un trop plein intérieur de réflexions personnelles devenues obsédantes. Ainsi, je me suis tourné vers les outils que je connaissais pour traduire de façon indirecte et pudique ce que j’avais dans l’âme .
C’est en soumettant mes compositions à Diviciacos, qui est un vieil ami, que ce dernier m’a proposé d’y intégrer son chant, son expérience culturelle et d’écriture, afin d’apporter à ce groupe un impact émotionnel.
C’est ainsi que toutes les pièces de cet immense puzzle ont pris leurs places sous le sens de l’alchimie.

D’ailleurs, que signifie PENITENCE ONIRIQUE ? Pourquoi avoir choisi ce nom.


Pénitence Onirique est la projection orthographique de notre univers où le spectre de la réalité se meurt et où le rêve s’éveille. C’est une large introspection sur la vie, la mort et tout ce qui découle de cette dualité éternelle fondatrice de réflexions philosophiques et ésotériques pourvues d’une richesse infinie.


Avais-tu des influences lors de sa création ?

L’influence première vient de nos vies mais également de notre intérêt pour les zones obscures historiques et culturelles.

Tu es derrière tous les instruments pour V.I.T.R.I.O.L, hormis le chant, avec Diviciacos qui écrit également les paroles. Comment s’est déroulé le processus de composition de l’album ?

Je n’avais pas de schéma prévu et toute la composition s’est déroulée de façon instinctive et frénétique pendant un mois sans relâche.

D’ailleurs, parlons de ton passé en tant que musicien. Comment es-tu tombé dans l’univers de la musique puis du metal ?

L’orientation vers le metal est la résultante d’un sentiment d’égarement dans ce monde dans lequel je ne me sentais pas à ma place, et quand s’est présenté ce genre musical à mes oreilles tout s’est accordé à merveille avec mes frustrations ternies et ébréchées par le temps.
Ainsi, je venais de découvrir la scène Black Metal des années 90.

Est-ce que la guitare fut ton premier instrument ? Comment s’est enchainé ton apprentissage musical ?

J’ai voué un grand intérêt et ce très jeune à la musique, je n’ai pas pratiqué la guitare comme premier instrument mais le piano, avec une approche qui n’était malheureusement pas la mienne et qui m’a déplu.

Je n’ai découvert la guitare que plus tard au début de l’adolescence et ce fut une libération à tout point de vue, c’était devenu un recueil où toutes ces ondes sonores prenaient les teintes et les fréquences que je leurs transmettaient.

J’ai commencé par apprendre à maîtriser cet instrument avec des reprises diverses puis cette passivité m’a poussé à sortir des sentiers battus assez vite, puis à composer très modestement. L’évolution technique s’est faite avec les idées que je souhaitais concrétiser et suivant les styles que je pratiquais.

Quels matériel(s) as-tu utilisé durant l’enregistrement de l’album ?

Au vu de la démarche d’origine qui se voulait d’être un projet solo, cela m’a amené à reconsidérer ma façon d’enregistrer en mettant de côté mon baffle 5150 et ma tête d’ampli triple X Peavy pour me tourner vers un émulateur bien connu qui se nomme GUITAR RIG 5 et qu’un ami m’avait initié quelques temps auparavant.

Grâce à lui, j’ai pu réaliser de petites productions sans prétentions mais qui répondaient à mes attentes en terme de qualité et de rendu sonore. Niveau instruments, j’ai alterné entre une Jackson Dinky DKMGT montée avec deux micros EMG 81/85 et une Aerodyne Jazz bass Fender deluxe series.

pochette_penitenceonirique

Revenons à V.I.T.R.I.O.L. Le premier regard se pose sur votre couverture, qui semble être un portail au milieu d’un lac, entouré de montagnes recouvertes d’inquiétants nuages. Quel fut le mot d’ordre que tu as partagé avec Mathieu Voisin (qui s’occupe également de l’artwork) ?

Cette porte aux allures de monolithe est un dessin que j’avais réalisé comme artwork et Mathieu, qui suivait visiblement le projet de près, m’a interpellé sur l’intérêt graphique de cette dernière. Ensuite nous est venue l’idée de la mettre en scène dans un décor mélancolique et profond afin que tous les sens que nous voulions véhiculer puissent se retrouver retranscrits à travers une image simple et dépourvue de symboles, nous laissions ainsi les éventuels auditeurs à se fier ou non à leur curiosité .

D’ailleurs, vous portez tous les deux (avec Diviciacos) un masque et un style vestimentaire relativement austère. Entre l’artwork soigné de l’album et les photos de promotions, j’aurai tendance à dire que tu fais particulièrement attention à l’image de PENITENCE ONIRIQUE. Pour toi l’image a-t-elle autant d’importance que la musique ?

Pénitence Onirique se devait de mettre l’accent sur un visuel cohérent et qui substitue à la quasi absence de symboles graphiques.

L’image et l’interprétation qu’elle soulève devient relative dés lors qu’on l’associe aux influences liées à la culture, l’éducation mais aussi à nos émotions.
Nous avons donc épuré l’aspect visuel pour que chaque personne puisse s’y projeter avec sa personnalité.
De là, nous est venue une “réflexion” sur le regard, la vue, ce sens qui tend à être projeté vers l’extérieur avec une analyse bien souvent trompeuse et négligeante, les masques miroirs, eux, prenaient très bien le rôle paradoxal d’inviter l’auditeur à étendre son regard dans le but qu’il se retourne vers lui-même tel un focus sur son être.

L’album compte cinq titres et chaque titre possède sa propre empreinte. Les paroles, en français, varient entre des sentiments de nostalgie, la recherche de réponses et un voile de mysticisme et d’alchimie. Peux-tu nous détailler le sens de chacun des titres ?

L’album est introduit avec “l’âme sur les pavés” qui se veut nous présenter un infime fragment des codes de l’alchimie et de ses applications dans l’Histoire.

Le Soufre ou souffre, est de par sa consonance un thème subtile qui décrit la souffrance intérieure comme un feu qui ne tient sa vraie valeur que dans notre volonté à en faire une énergie créatrice ou destructrice.

Le Sel est un morceau qui a été composé et écrit à partir de visions que j’avais dans mon esprit. Plus calme avec une ambiance marine, je voulais établir ce lien qui nous uni tous à la mer composée de sels et le liquide amniotique de la mère également composé de sels minéraux et qui sont toutes deux sources de vies.
Je souhaitais représenter cela sous la forme d’un rituel dans lequel le corps et l’esprit obscurcis par le “soufre” seraient noyés puis purifiés par le biais d’un Baptême dans le sel créateur afin de délester l’âme de tout ce qui l’alourdit et la rend plus cristalline à la lumière .

V.I.T.R.I.O.L est le morceau le plus influencé par la littérature, en particulier MOORCOCK et le cycle d’Elric. Quitter la chaleur, le tumulte et la sécurité pour partir dans une quête qui semble sans retour.
On peut aussi retrouver du Lovecraft dans une moindre mesure.

Carapace de fantasme vide dresse une fresque très dantesque dans laquelle l’âme se retrouve en errance totale au milieu d’un flot de supplices et de tourments, où tous ses châtiments servent à élever l’esprit pour occulter ses souffrances et l’éveiller à la seule issue qui soit viable, la lumière salvatrice.


Quelles sont tes influences au sujet des paroles et des concepts (littérature, films, jeu vidéo, etc) ?

Pour ce projet, l’inspiration première est le questionnement de l’être, mais sa sonorité et son contenu lyrique découlent essentiellement de la littérature traitant d’ésotérisme, d’Histoire, de fantastique ou de science-fiction et de notre intérêt pour le monde invisible.

Musicalement, chacun de ces cinq titres se départage et l’écoute se fait très plaisante. Aucun titre n’est trop long ou trop court, chaque titre propose une atmosphère différente avec des rythmes différents, un chant écorché ou non. Bref, l’ambiance est posée. Quels messages veux-tu faire passer avec cet album ?

Je souhaitais créer une musique dans laquelle on puisse s’immerger entièrement. La durée des compositions est jumelée à cette volonté, tout en sachant que le risque était de décourager certains auditeurs. Mais de ce fait, nous touchions des personnes munies d’un éveil compatible à la nature des messages du projet et je suis très surpris de voir avec quel enthousiasme nous sommes accueillis.

D’ailleurs, as-tu composé plus de cinq titres et as-tu eu à faire des sélections ?

Oui j’ai dû être sélectif, il aura fallu composer deux morceaux tests avant de trouver la teinte exacte que Pénitence Onirique devait avoir.

Peux-tu revenir sur l’enregistrement de l’album et nous dire quels ont été les mots clés, mais également les problèmes que tu as rencontrés ?

Les mots clés étaient : autonomie, persévérance et rigueur. Au niveau d’éventuels problèmes, je n’ai rien à dire car tout s’est passé très spontanément et avec fluidité.

L’album a été mixé au Rising Studio. Pourquoi avoir choisi ce studio et quelles furent les directions que tu as souhaité prendre vis-à-vis de la production ?


Notre choix s’est porté vers le Rising Studio qui nous était familier, amical et de confiance . “Ben” qui s’occupe du studio a été très à l’écoute et respectueux de nos directives pour respecter et mettre en avant l’aspect ambiant des morceaux.

L’album est distribué par Les Acteurs de l’Ombre, un label désormais reconnu pour son roster de projets « post black » plus intéressants les uns que les autres. Comment es-tu venu à travailler avec ce label ?

Tout est venu de la démarche de Diviciacos qui s’était mis en relation avec Romain, membre du Label, et qui a été très enthousiasmé par notre musique puis il a fait part de notre travail à Gerald qui a également accroché, puis nous a accordé sa confiance en nous signant sur Emanations.
Ce fut une incroyable nouvelle pour nous et nous les remercions grandement de gérer ce Label avec autant de passion et d’humanité.


V.I.T.R.I.O.L. est sorti récemment. Quels sont les premiers retours dont tu as pu bénéficier ?

Les critiques sont très encourageantes pour ce premier album et nous sommes heureux de constater que les gens sont réceptifs au sens alchimique qu’il contient.

Serait-il possible de voir PENITENCE ONIRIQUE sur scène ? Y-aurait-il des musiciens qui sont intéressés afin de rejoindre le groupe sur scène ?

Ce sera la prochaine grande étape pour nous car nous aimerions vraiment partager notre univers directement avec les auditeurs, pour ce fait nous avons besoin d’un line-up solide.
Il y a déjà deux personnes sérieuses qui sont intéressées pour nous suivre dans cette aventure et aujourd’hui il ne nous manque plus que deux autres membres pour la batterie et la guitare rythmique.

De nos jours, il est aisé de croire qu’il est facile de se faire connaitre au vu des moyens de communication. Toutefois les groupes de qualité sont désormais légion et la promotion passe, obligatoirement, par un clip et une tournée. Du coup, y-aura-t’il un clip de prévu ?

Oui il y aura un clip mais au vu du travail qu’il requiert nous ne pouvons pas communiquer de date précise pour le moment.

L’album est disponible en intégralité sur Youtube. Que penses-tu de cette pratique ? Y vois-tu une opportunité pour faire connaitre ton projet ou plutôt est-ce ressenti comme étant un vol ?

Nous ne voyons aucun inconvénient à travers cette pratique car cela permet de faire découvrir plus largement notre musique .

Les projets de black metal français ont le vent en poupe depuis quelques années, tel que ce fut le cas dans le milieu des années 90. Pour toi, la scène française est-elle désormais à la hauteur de ses voisins européens ? Y-a-t-il des groupes qui obligent le respect selon toi ?

Nous admirons effectivement la scène Black Metal Française que nous trouvons intelligente mais aussi très riche de par les univers qu’elle propose et attire évidement l’intérêt de nos voisins.
Un des groupes que j’ai eu l’occasion de voir et qui m’a marqué en live c’est “THE GREAT OLD ONES“, ce fut une expérience intense et une immersion totale du début jusqu’à la fin de leur set.

L’album est sorti récemment, qu’avons-nous à attendre de PENITENCE ONIRIQUE par la suite ?

Il est très délicat de se projeter dans le futur, donc avec la plus grande précaution je dirais que nous œuvrons au quotidien pour dévoiler un jour une autre étendue de nos capacités en terme de composition.

L’interview touche à sa fin, as-tu des derniers mots que tu voudrais partager ?

Nous n’aurions jamais pu envisager ni imaginer un tel accueil sur cette scène il y a un an et je ne peux que remercier toutes les personnes pour leur éveil, leur soutien et leur sympathie.
Je garderai aussi toujours à l’esprit les raisons qui m’ont amené à réaliser ce projet, ces raisons qui me laissent très humble et toujours en quête de l’âme or.

Merci a vous .

PENITENCE ONIRIQUE

Facebook : https://www.facebook.com/penitenceonirique/?fref=ts
__________________
Saltimbank021
https://twitter.com/saltimbank021

Dernière modification par Saltimbank021 ; 29/11/2016 à 01h33.
Saltimbank021 est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/11/2016, 15h16   #7
Blandine
sans statut
Maître de la Nuit
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 751
Par défaut

Lords of Metal, webzine, Netherlands

Pénitence Onirique
Recently, the French outfit Pénitence Onirique totally blew me away with their magnificent black metal debut 'V.I.T.R.I.O.L. Expansive vistas, chills and powerful songs; out of the blue, this duo came up with a rare wide range of experiences. It seems the band itself is also surprised by this fact, as became clear during this interview with singer Diviciacos, which obviously could not be omitted.

By: Roel de Haan | Archive under black/pagan metal
answer by Diviciacos

Greetings! To start things properly: How are you doing?

Pretty good I think, since we have to respond to interviews about our first album's release: a year ago, we thought releasing it relatively anonymously in self-production, so we will not complain too much.


Since this will be your first interview with Lords Of Metal, could you introduce Pénitence Onirique to our readers through means of short biography?


P.O is a two-headed French entity, formed in 2015, composed of Bellovesos for everything related to music and me (Diviciacos) for lyrics and voices. We try to deliver a complex black metal, radical and ambient in a very personal esoteric and alchemical atmosphere.

I wanted to congratulate you with your new album ‘V.I.T.R.I.O.L’! I was completely blown away by it. How are the general reactions to the album? What are your expectations for the album?
Thank you very much ! this is the kind of reactions we have in general , and this is really incredible and unexpected . We were not expecting so many good reviews on our album. As I said, we thought releasing the album relatively anonymously and self-produced. Our music is primarily done for us and to discharge a lot of things we had to evict. That people are so excited is something really crazy for us.


‘V.I.T.R.I.O.L’ is an album that utilizes repetition, melody and aggression with great result, engulfing the listener in it entrancing realm. How do you accomplish this in terms of song-writing?


I'm not necessarily the best person to answer this question, but the composition of the album was quite radical and intensive, all that in a relatively short period of time: the composition did not take long, the songs came out practically as can be heard on the album. It’s radical and intense, because emotions are radical and intense. The idea was to create a stressful and violent music. The repetitions is pushing the listener to "stress", before putting him in a more convoluted and ambient atmosphere, which leads him to escape and feel, while keeping some intensity.

The production of the album is absolutely stellar! Hard-hitting and powerful but with a certain character to avoid sterility. Did you have a certain sound in your head when you started the recordings? Are you satisfied with the result?

Yes, Bellovesos had a particular sound in mind that worked before the composition, particularly the very ambient guitar track (that many took for a synth). It was a desire to find a compromise between violence and ambience, with powerful drums, the very present bass and this ambient guitar that embraces the entire sound. Also we worked with our great friends from the Rising studio for mastering in order to give a more broad and powerful sound. We are very happy with the result of this first album, it’s obviously perfectible but we started in our home studio, either for recording the music and voices, so we've got no regrets.


The songs on the album feel very much as a unity to be viewed upon as a whole. Is there perhaps a concept or theme to’ V.I.T.R.I.O.L’? If so, could tell something about it?


We cannot really speak of concept album, but there is actually a global theme, the search for inner peace before death, through various initiatory journeys. V.I.T.R.I.O.L (Visita Interiora Terrae Rectificando Occultum Lapidem) is the idea to dig deep within oneself, in one's own soul to find the lights, the philosopher's stone, the gold, removal of suffering and what drives and tortures a soul throughout it's life. Every songs draws a different travel, which results, or not, to find inner peace.

Your music conveys a somber or melancholy but also epic atmosphere. It somehow balances between a very personal and a larger than life feel.


Sorry to repeat myself again, we had a lot to expel and various emotions pulling us down. This album was already quite ready on our mind, whether music or words, it only had to find its way out. Our influences, our universe, the city where we live are exactly represented in this album. Yes this album is melancholic and epic, because that's what drives us and also what makes us feel

What are the things that inspire you to make this kind of music?

A lot of things ! Music from the 90's, Swedish black metal & melodic death metal as Dissection, Sacramentum... Bands like Emperor, Limbonic Art, The Ruins of Beverast, also some Funeral Doom as Esoteric and Colloseum, but also Drone and New Wave… Then French literature & poetry has a very big place : Baudelaire, Lautreamont, fantastic literature as Moorcock, Howard, Lovecraft... Then obviously philosophy, esotericism and religion are a significant part.

The artwork of the album is very intriguing; some kind of portal in a desolate mountainous landscape. How should we interpret this image? In what way is it reflecting your music according to you?

It’ a transition to something new, something shiny but not necessarily reassuring. The auditor should be able to ask: "Did I cross? Will I dig? Do I take the risk to go further in the questioning which runs through the album?". Yes this artwork is what we wanted, it’s perfect for this album.

Since you are a duo, do you have any plans to perform live? What would a Pénitence Onirique show be like?

We are actually working on line-up to be able to make gigs. We don’t want to be a LIVE band with big tour… making the same gig every time is not for us, we want people come to see the P.O universe, we want it to be ritual and not just a gigs. We will take time, but it will be.

You seem an outfit that has a definite sense of purpose. What are the things Pénitence Onirique wants to accomplish in the future?

We didn’t plan, we operate on instinct without asking too many questions, we just plan some gigs, we discuss and slowly start working on a new album and we will take the time needed to get it out. We don’t know where we go, only time will tell us.

Thank you very much for your time answering these questions, I wish you well and I hereby offer you the traditional final words to our readers!

Thank you for the interest, time and the opportunity you give us to express ourselves. Thank you to all the people who support us. I hope to see you soon.
It was Diviciacos for Pénitence Onirique. Cheers.
Blandine est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/11/2016, 15h32   #8
Blandine
sans statut
Maître de la Nuit
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 751
Par défaut

Amboss mag, webzine, Germany

Das Debütalbum der Franzosen PÉNITENCE ONIRIQUE hat mich ziemlich gut gepackt. Für die deutschen Anhänger Truppe wollte ich das erste deutsche Interview machen und sie zur Band, Black Metal und der französischen Sezen befragen. Sänger und Textschreiber Diviciacos wollte meine Fragen gerne beantworten.

Amboss: Hallo von Deutschland nach Frankreich. Wie geht es euch?

Diviciacos: Wirklich gut. Wir haben eine Menge positive Reaktionen auf das Album und einige Interviewanfragen. Das kommt ehrlich gesagt eher unerwartet und deswegen haben wir grad eine gute Zeit!

Amboss: Erzähle doch bitte etwas über die Band für die, die euch noch nicht kennen.

Diviciacos: PÉNITENCE ONIRIQUE ist ein französisches Duett, das etwas spielt was man wohl Black Metal nennt, gesungen auf französisch. Wir wollen eine dunkle, alles umgebende Selbsterkenntnis präsentieren. Unser erstes Album V.I.T.R.I.O.L möchte den Hörer dazu bringen über den Tod auf einem eigenen alchemistischen Wege nachzudenken.

Amboss: Die Band wurde letztes Jahr gegründet. Habt ihr vorher schon Musik gemacht? Es klingt nicht nach eurem ersten Schritt in die Musik.

Diviciacos: Das ist auch nicht unser erster Schritt in die Musik, wir haben vorher schon über 15 Jahre Metal in anderen Projekten gespielt. Aber ich glaube nicht, dass es wichtig ist zu wissen wo wir herkommen um zu verstehen und zu schätzen was wir bieten.

Amboss: Wie habt ihr quasi direkt einen Vertrag beim französischen Label Les Acteurs Des L´Ombre ergattern können?

Diviciacos: Durch die Magie der sozialen Netzwerke. Nachdem ich mit mehreren Leuten geschrieben habe, endeten die Gespräche bei Romain von LADLO, dem ich einen Song aus der Vorproduktion, welcher auch auf V.I.T.R.I.O.L gelandet ist, vorspielen konnte. Anscheinend gefiel es ihm, denn sie haben uns einen Deal angeboten das Werk zu veröffentlichen, nachdem wir mit den Aufnahmen fertig waren.

Amboss: Wie würdet ihr euren Black Metal beschreiben?

Diviciacos: Dunkel, atmosphärisch, radikal und selbstfindend. Umfassend wie ein Psalm der uns erlaubt auszustoßen was in uns war. Er bringt den Hörer dazu zu verstehen was in ihm ist.

Amboss: Wie kamt ihr zum Black Metal und wer sind eure Einflüsse?

Diviciacos: Ich weiß gar nicht wie ich zum Black Metal gekommen bin. Ich höre Black Metal schon über 15 Jahre. Das ist der Metal, der mir am besten gefällt und der mir erlaubt, mich am besten auszudrücken. Bei Bellovesos (Instrumentalist der Gruppe) ist es glaube ich dasselbe . Zu unseren Einflüssen kan ich den schwedischen Black Metal der ´90er und melodischen Death Metal wie Dissection, Sacramentum und Dawn nennen. Bands wie Emperor, Limbonic Art, The Ruins Of Beverast. Etwas Funeral Doom, Drone und New Wave. Dazu kommt viel französische Literatur und Gedichte von z.B. Baudelaire und Lautreamont. Außerdem noch fantastische Literatur von Moorcock und Howard, dann noch offensichtlich Philosophie, Esoterik und Religion.

Amboss: Aus meiner Sicht ist die französische Black Metal Szene grad ziemlich stark. Kannst du uns etwas über euer Szene verraten? Was geht bei euch ab?

Diviciacos: Ich glaube, dass die französische Szene in den nächsten Jahren regelrecht explodieren wird. Frankreich ist krank, hat keine Bezugswerte. Frankreichs Wurzeln und Werte werden vergewaltigt. Leute, die einen gesunden Verstand behalten wollen, was in unserer Welt gar nicht mehr so einfach ist, sind dankbar sich Dingen anzuhängen mit denen sie sich indentifizieren können. Auch in einer extremeren Art und Weise. Egal welcher Religion, Gruppierung oder Ideologie. Was gibt es für Msuiker extremeres um sich auszudrücken als Black Metal? In einem Land in dem Demokratie ein Witz ist, ist es wichtig für Leute sich auszdrücken.

Amboss: Halten die französichen Black Metal Bands zusammen oder macht jeder sein Ding?

Diviciacos: Ich weiß nicht wie es den anderen Bands in der Black Metal Szene geht. Wir kommen aus einer Stadt in der wir wohl die einzige Black Metal Band sind, auch wenn wir wissen, dass es noch drei andere Metal Bands in der Stadt gibt. Wir gehören also keiner Szene an, in der die Leute zusammenkommen. Liegt vielleicht an dem Fakt, dass wir recht weit davon entfernt sind, was diese Szene betrifft.

Amboss: Was ist der Unterschied zwischen der französischen und der skandinavischen Szene?

Diviciacos: Alles! Ich denke weil Metal kein Teil der französischen Musikkultur ist. Du wirst unsere CD´s in keinem Laden finden, wenn es nicht grad ein Metalladen ist. Du wirst keinen Black/Death Metal Sänger in einer Castingshow sehen, oder eine Black Metal Band wird nie einen Emmy gewinnen. Unsere Szene ist eine Randerscheinung, wir haben keinen wichtige Bands. Schon gar nicht im Black Metal. Aber wir haben trotzdem ein paar wundervolle Bands wie Blut Aus Nord, Anorexia Nervosa, Deathspell Omega oder Seth. Aber sie wurden nie so verehrt wie z.B. Emperor, Darkthrone, Dark Funeral, Marduk oder Nargaroth. Wir haben keine „Flagge“. Wir haben erst seit 10 Jahren ein richtiges Mainstream Festival. Die Medien haben mit der Hilfe einiger Schwachkopfmetaller dem Metal vor langem ein sehr schlechtes Image gegeben. Um ehrlich zu sein gefällt mir das. Wenn Metal eine Randerscheinung ist und der Black Metal missverstanden wird, ist das das Beste was passieren kann.

Amboss: Was ist das nächste auf eurer Liste? Ein Album schreiben? Live spielen? Oder etwas anderes?

Diviciacos: Genau das was du grad aufgezählt hast. Im Moment arbeiten wir an einer Livetruppe, die es uns möglich macht Auftritte zu spielen. Und wir haben auch schon Ideen zu einem Nachfolger von V.I.T.R.I.O.L, der sich noch radikaler anbahnt.

Amboss: Danke für eure Zeit, die letzten Worte gehören euch.
Diviciacos: Danke für euer Interesse an PÉNITENCE ONIRIQUE, die Zeit und die

Möglichkeit uns präsentieren zu dürfen. Dank an alle, die uns unterstützen.
Blandine est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 22/11/2016, 15h35   #9
Blandine
sans statut
Maître de la Nuit
 
Date d'inscription: mars 2014
Messages: 751
Par défaut

Occultblackmetalzine, blog, Italy

http://occultblackmetalzine.blogspot...interview.html

Penitnce Onirique Interview
Answers by : Diviciacos ( Lyrics, Voices ) For Pénitence Onirique .

1.For those that have never heard of you before, can you tell us a little bit about the band?

P.O is a two-headed entity, composed of Bellovesos for everything related to music and Diviciacos for lyrics and voices We try to deliver a complex BlackMetal, radical and ambient.

2.You have an ep coming out in September, how would you describe the musical sound that is presented on the recording?

You can definitely considered V.I.T.R.I.O.L as our first album. As I said above, we try to deliver a complex and ambient black metal, which leaves space to the interpretation of the listener. The goal is to provoke emotions in people and place them in an introspective mood. V.I.T.R.I.O.L consists of various initiatory journeys, which lead to an acceptance of death and the search for inner peace

3.Your lyrics cover a good amount of esoteric and occult topics, can you tell us a little bit more about your interest in these subjects?

The interest for esotericism, alchemy, religion is very personal for me it is mainly a way for the man I am to find peace and understands what I feel and think to a philosophical point of view. In this album I place the search for peace before death as a goal to be achieved, as the alchemist seeks the philosopher's stone, the gold, the inner light, that we begin to find by getting rid of suffering, the sulfur .

4.What is the meaning and inspiration behind the name 'Penitence Onrique'?

Like everything else, we wanted to leave room to interpretation. For me, Pénitence Onirique, something like "dream-like penance" is like a psychic path that we follow to forgive ourselves for what we missed, for our regrets, for what's eating us and our soul throughout life.

5.According to the metal archives page the band is a solo project but the fb has band members listed was this originally a solo project?

This project began as a solo and instrumental project only involving Bellovesos. But as we made music together for many years and I could relate to his work, I quickly came up with a background and lyrics, here’s the result.

6.The ep is coming out on 'Emanations', are you happy with the support they have given you so far?

Yes definitely. we're over the moon and it’s very pleasant .

7.On a worldwide level how has the feedback been to your music by fans of black metal?

Not too easy to measure it yet. but for now it’s rather positive and it makes us really happy .

8.Are you also involved with any other bands or musical projects?

NO

9.Where do you see the band heading into musically during the future?

I can't answer that, but surely towards something more personal, without limits.

10.What are some of the bands or musical styles that have had an influence on your music and also what are you listening to nowadays?

In terms of music, mainly the 90’s European black metal scene ( particularly the Swedish like Dissection, Dawn, Sacramentum…) but also Doom, New wave, Drone …. but Literature, cinema, alchemy, esoterism, history, human nature, religions is also a big part of our influences .

11.What are some of your non musical interests?

Culture in general .

12.Before we wrap up this interview, do you have any final words or thoughts?

Above all, thank you for the interest. For the rest, follow us, listen to us and try as much as possible to know yourself.
Blandine est déconnecté   Réponse avec citation
Vieux 05/12/2016, 18h11   #10
Noémy
press officer
Guerrier de l'Obscurité
 
Date d'inscription: mars 2015
Messages: 106
Par défaut

Sounds Like Hell, webzine, France

http://www.sounds-like-hell-fanzine....al-future-2016

Pénitence Onirique ça vous parle ? Non ? Le Trio Post Black originaire de Chartres a sorti son premier opus V.I.T.R.I.O.L le 16 septembre dernier via le label Français Émanations (Les Acteurs De L’Ombre). Une totale réussite qui méritait à ce que l’on s’y intéresse de plus près !

Propos de Bellevesos recueillis par Mario Tfk

Salut ! Pénitence Onirique n’arrête pas de faire parler de lui depuis la sortie de son premier album V.I.T.R.I.O.L, tu peux présenter le concept et l’origine du projet à nos lecteurs ?

Bonjour à vous et merci de votre sollicitude. Pénitence Onirique a vu le jour en août 2015. En dehors, nous partageons tous les trois une amitié et une expérience musicale bien plus antérieure à cela. Notre projet était de décharger un trop plein intérieur de réflexions personnelles devenues obsédantes. C’est pourquoi je me suis tourné vers les outils que je connaissais pour traduire de façon indirecte et pudique ce que j’avais en tête. C’est en soumettant mes compositions à Diviciacos, un vieil ami, que ce dernier m’a proposé d’y intégrer son chant afin d’apporter à ce groupe un touche émotionnelle. C’est ainsi que toutes les pièces de cet immense puzzle ont pris leurs places sous le sens de l’alchimie qui a une part très importante dans nos vies. C’est une longue démarche philosophique résultant de nos pensées les plus sombres sur l’être…

V.I.T.R.I.O.L, votre premier album est sorti il y a peu de temps. Comment avez-vous appréhendé l’écriture de cet opus ?

Il faut savoir qu’à l’origine, cela devait être un projet solo… Je me suis trouvé sans projet musical mais la tête pleine d’idées ! Je voulais donc devenir plus autonome et être capable de réaliser mes propres productions et ce, de la manière la plus modeste qui soit.

La production est en parfaite corrélation avec l’univers mystique et onirique de l’album, ce qui embarque l’auditeur profondément dans votre univers. Saviez-vous déjà le type de son que vous vouliez en entrant en studio ou avez-vous fait confiance au Rising Studio ?

Je n’avais pas de schéma pré-établi. Toute la phase de composition s’est déroulée de façon instinctive et frénétique pendant un mois, le tout sans relâche. Notre choix s’est porté vers le Rising Studio qui nous était familier, amical et de confiance. Ben, l’ingénieur-son, a été très à l’écoute et respectueux envers nos directives et a respecté le fait que nous voulions mettre en avant l’aspect ambiant des morceaux et nous l’en remercions !

L’artwork signé Mathieu Voisin se veut très mystérieux, encore une fois ça colle parfaitement à la musique proposée. Peux-tu me présenter la symbolique transmise par ce visuel ?

Cette porte aux allures de monolithe est un dessin que j’avais réalisé comme artwork. Elle représente la connaissance un peu comme dans 2001 l’Odyssée De l’Espace où nous apercevons cette pierre noire autour de laquelle gravite l’évolution de l’homme et son histoire hantée de questions existentielles. Ainsi Mathieu qui suivait le projet de près m’a interpellé sur l’intérêt graphique de cette dernière ensuite nous est venue l’idée de la mettre en scène dans un décor mélancolique et profond afin que tous les sens que nous voulions véhiculer puissent se retrouver retranscrits à travers une image « simple » et « dépourvue de symboles », nous laissions ainsi les éventuels auditeurs à se fier ou non à leur curiosité .

Vous poussez le côté énigmatique jusqu’à vos photos promo… Pourquoi ne pas montrer vos visages ?

Ces masques sont très importants car nous avons eu une « réflexion » sur le regard, la vue. Les masques miroirs prennent très bien un rôle paradoxal. Il invite l’observateur à étendre son regard dans le but qu’il se retourne vers lui tel un focus sur son être !

Venant de Chartres, vous baignez dans un univers très dogmatique. Qu’elle soit Catholique avec la célèbre cathédrale gothique ou païenne avec les vestiges de l’époque Gallo-Romaine, cette omniprésence du culte a-t-elle influencée votre univers musical ?

Nous sommes profondément imprégnés par ce grand livre de pierres. Nous avons l’habitude de fouler les anciens sites Gallo-Romains sur fond de cultes, de rites païens. Tous ces mystères éveillent en nous un grand intérêt. La cathédrale de Chartres nous transmet des messages qui voyagent dans le temps et resituent l’homme dans le cosmos grâce à une harmonie sonore, de dimensions et de lumière. On peut voir ce monument comme étant l’héritier des dolmens druidiques qui parsèment la région et les vertus qu’ils contiennent mais pourvus d’un niveau encore supérieur de complexité et de démesure pour établir une relation plus étroite avec le divin .

Les Acteurs De L’ombre sont connus pour leur catalogue dérivé de Black Metal de qualité. Êtes-vous satisfaits du travail accompli par le label ? Comment le label vous a t-il contacté ?

Tout est venu de la démarche de Diviciacos qui s’est mis en relation avec Romain membre du label et qui a été très enthousiaste par notre musique… Puis il a fait part de notre travail à Gerald qui a également accroché. Ensuite, il nous a accordé sa confiance en nous signant sur Emanations. Ce fût une incroyable nouvelle pour nous et nous les remercions grandement de gérer ce label avec autant de passion et d’humanité.

Pouvons-nous espérer voir la formation en live avec un line-up complet ?

Oui, c’est notre plus grand souhait et j’espère finaliser le line-up très bientôt. C’est une affaire à suivre !

Un dernier mot pour la fin ?

Tout d’abord un grand merci à vous car c’est à travers le travail que vous faites que véhicule le message entre les groupes et les auditeurs. J’invite ces derniers à nous accompagner dans nos début en espérant grandement partager notre musique avec eux sur scène.

Dernière modification par Noémy ; 05/12/2016 à 18h13.
Noémy est déconnecté   Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h11.

Édité par : vBulletin® version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd. Tous droits réservés.
Version française #17 par l'association vBulletin francophone
Les Acteurs de l'ombre - Skin vBulletin réalisé par Vicomte
© Les Acteurs de l'Ombre 2001-2013