Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Satyricon + Khold + Seth @Koslow

Envoyer Imprimer PDF

Voila un concert que personnellement j'attendais avec impatience, car Satyricon est un des groupes qu'il me tardait de voir sur scène, même si une once de peur se mêlait à l'impatience... Moins de 200 personnes se sont déplacées pour ce concert et c'est assez surprenant, mais comme le nombre ne fait pas toujours l'ambiance, ce n'est pas forcément un problème. Là où ça commence mal c'est quand j'apprends que Seth ne joue : pourquoi ? Apparemment Satyricon n'a daigné laisser que deux pistes à Seth pour régler leur son et ces derniers ont préféré ne pas jouer dans de mauvaises conditions, ce qui se comprend aisément (premier bémol).

Donc le concert commence avec les Norvégiens de Khold. Etant donné que le batteur ne joue pas sur la batterie de Satyricon, tous les musiciens se retrouvent sur le devant de la scène, assez étroite, ce qui ne facilite vraiment pas le groupe pour mettre en place un jeu de scène quelconque (second bémol). Mais bon ils ont l'air habitué et ne semblent pas se soucier de ce détail. Je ne connaissais pas du tout ce groupe et je dirais rapidement deux choses sur ce que j'ai entendu : La musique et le nom du groupe vont bien ensemble. La prestation et la musique donnent en effet une impression de froideur mécanique particulièrement accentuée quand l'éclairage vire au bleu. Pas de reproches au niveau de la reproduction des morceaux, du moins pour le novice que je suis concernant ce groupe, mais l'ensemble ne m'a quand même pas convaincu d'une grande originalité. Donc si j'ai l'occasion je jetterai une oreille attentive sur un de leurs albums mais je n'irais pas acheter leur album les yeux bandés.

Enfin les voilà, après une demi-heure de balance. Satyr et Frost se sont entourés de quatre musiciens de session pour cette tournée et c'est devant une ''foule'' relativement passive et calme que le groupe fait son entrée sur scène. Le set commence par un des plus vieux morceaux du groupe avec le titre évocateur de ''holy night of the triumphator''. Ensuite suivent deux titres de volcano entrecoupés par un Nemesis divina excellent et un morceau intitulé, je pense, black metal, aux sonorités plus heavy ( !). Pendant cette première partie Satyr a trouvé le moyen de nous chier un cake parce qu'un mec était (sans doute ) en train d'enregistrer le concert. Bon personnellement je ne pense pas que ce soit avec ce genre d'enregistrement que les revenus du groupe vont chuter donc pas la peine d'en faire un fromage. Sur ce, après avoir joué ces 5 morceaux le groupe sort de scène et étant donné l'ambiance plus que pas terrible ( à cause de l'incident, du peu de monde et de Satyr qui avait l'air de ne pas apprécier cet état de fait) on se demandait s'ils allaient revenir. Ouf, oui. Dans cette seconde partie ils ont joué entre autre ''a moment of clarity'', ''supersonic journey'', ''Dominions of satyricon'' et quelques autres titres dont les noms m'échappent. Tout le show est ponctué par des petites explosions de pétards que j'ai trouvées assez ridicules pour ma part, tout comme le jeu de scène des musiciens de session qui ressemblaient parfois à s'y méprendre à des automates. (dernier bémol) Enfin pour finir et en rappel, comme tout le monde l'attendait, le groupe a joué son titre phare et galactique ment reconnu ''Mother north''. Bon et bien moi rien que pour ce titre j'étais content d'être venu... Donc pour finir je dirais simplement que les nouveaux morceaux ne me branchent pas vraiment, que j'étais quand même pas mécontent de les voir mais qu'après les rock star de Vader la semaine précédente, c'est dommage que satyricon ait aussi fait les rock star...

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Prochain concert de l'asso

tremplin pour le cernunnos 2015 image
tremplin pour le cernunnos 2015, 18-01-2015, 18:00, Le Klub
aura lieu dans
27 jours 5 heures 21 minutes
Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum