Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Krieg + Eternal Majesty + Merrimack + Malicious secrets + Darvulia @Koslow

Envoyer Imprimer PDF

Pas mal de monde à ce concert (environ 170 personnes plus les groupes) et, d'un peu partout apparemment, étant donné le caractère unique de cette venue de Krieg en France. Donc le premier groupe, Darvulia, joue ici son premier concert et bien que leur compos ne soient pas trop originales elles ne sont quand même pas trop déplaisantes. Ce n'est pas vraiment violent mais plutôt mélodique. Au niveau du jeu de scène on pourra noter la tenue très ''ancestrale'' du bassiste avec son collier en os de ? notamment.

Malicious secrets officie lui dans un registre encore plus simpliste et alcoolique. C'est vraiment minimaliste et approximatif mais si on le prend dans l'esprit ''on en a rien à foutre'' et décadent avec lequel ils jouent ça peut encore passer. Les métalleux du premier rang auront eu le droit à une petite douche au Jack Daniels à la fin du set qui fut relativement court pour un premier (et dernier) concert. Alcool oblige ! ?

Merrimack. Premier des deux groupes parisiens de ce soir et tout de suite on sent la différence avec le premier morceau qui sert aussi d'ouverture à leur dernier album. Enfin un peu de zique. Les titres proviennent principalement du dernier album et de leur dernière démo, il me semble. En tout cas c'est très bien exécuté et on voit qu'il y a eu de la recherche au niveau de la composition. C'est toujours mélodique mais aussi beaucoup plus agressif que par le passé si on connaît leur discographie, que je recommande pour ma part ! C'est en fait plus mature et les nombreux concerts donnés par ce groupe, et pas seulement en France, font qu'ils maîtrisent parfaitement leur sujet sur scène. Du tout bon donc !

Eternal majesty, deuxième groupe de paris, est un des vieux groupes et un des plus connus dans la scène underground française. Leur musique bien qu'un peu plus répétitive que celle de Merrimack possède un atout à mes yeux, la présence d'une basse avec de bonnes lignes mélodiques. Ils ont entamé leur set par le très apprécié ''Soyons les pierres du temple noir'' qui a tout de suite mis le feu à la salle qui ne s'est jamais endormie pendant le set. Là aussi on sent l'expérience des nombreux concerts donnés. Toujours plus rapide et précis et en constante amélioration au fil des ans, cela reste une valeur sure.

Krieg. Alors là autant le dire tout de suite les quelques morceaux entendus à droite et à gauche ne me faisaient pas espérer le meilleur pour ce groupe. Bon et bien ce n'est pas avec ce concert que je serais devenu un de leurs fans, nombreux apparemment ce soir. Leur musique est vraiment minimaliste et ne m'a pas vraiment paru réellement intéressante. Mais je pense que le côté nihiliste et misanthropique ( ?) de ce groupe fait une part de leur succès. Bon le seul point qui m'a vraiment plu c'est la façon dont le chanteur a géré sa grosse gerbe qui a recouvert un bon mètre carré de la scène. Pour résumer je dirais que le groupe de la soirée était vraiment Merrimack. A noter aussi la présence d'un bon stand vinyl, sûrement Ordealis Records (www.ordealis.com).

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Prochain concert de l'asso

Cernunnos pagan fest 8 image
Cernunnos pagan fest 8, 22-02-2015, 14:00, La Machine du Moulin Rouge
aura lieu dans
16 semaines
Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum