Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Gomory - Destruction And Misery

Envoyer Imprimer PDF
Gomory, originaire du sud de la France, est un groupe qu’il faudra suivre de très près car ils constitue à mon avis l’un des espoirs de la scène death métal française. Composé de Naja-Atra et de Incertaesedis (et oui, seulement deux membres), le groupe officie depuis 2001 et a sorti « Destruction and Misery » en 2004, album de brutal death thrash lourd et mélodique qui devrait leur permettre de se faire plus connaître dans la scène française, et de recevoir l’attention qu’ils méritent, du moins je le leur souhaite… Cet opus est bon, les compositions se valent amplement, et leur musique agressive et malsaine possède certains passages lents laissant présager de moments apocalyptiques dans les pogos lors des concerts. La voix de Naja-Atra, caverneuse à souhait, donne, grâce à son étrangeté , une dimension maléfique supplémentaire à la musique. On ne peut que remarquer un talent certain à composer des riffs bien mélodiques et accrocheurs (par exemple sur « Hardened Steelhair ») ou encore des soli efficaces (« Destruction and Misery ») mais ne vous y fiez pas ; comme l’indique le titre de l’album, il s’agit avant tout ici de violence ; de ce côté les excellents titres « Power is illusion » et « Humanity is animal » font leurs preuves, des ralentissements du meilleur effet venant rajouter à la musique en puissance (« Underworld Gate »), tout comme les influences thrash qui se font nettement sentir. L’un des atouts majeurs de la formation est certainement de parvenir à créer une ambiance sur leurs titres, et non de jouer une musique sans âme. Cet album prometteur trouve également sa force dans son concept : leurs titres sont autant d’approches cohérentes sur la relation entre liberté et esclavage. Le seul reproche que l’on peut se hasarder à faire porte sur la production : il est vrai que la batterie sonne très électronique sur certains passages, mais on doit bien concéder que cela ne nuit pas à l’appréciation de la musique de Gomory, et qu’au final le son, bien brutal, participe de ce que les compositions dégagent de malsain. Il faut également préciser qu’à leur décharge, les Gomory ne souhaitaient pas sortir un album pro. Mais fort heureusement, il en fut autrement…. Après l’écoute de « Destruction and Misery », j’ai deux vœux à formuler ; voir un jour la formation sur scène, – ce qui ne devrait pas être impossible, puisqu’ils recherchent actuellement des musiciens pour se produire « live » –, et entendre le prochain album, qui j’en suis sûre, sera le témoin d’une évolution musicale positive du groupe, aura un son de tueur, et donc sera plus destructeur encore. Car oui, il paraît que Gomory travaille à la sortie d’un nouvel opus…


Tracklist :
1. Intro
2. Destruction and misery
3. Disorder of ideas
4. Underworld gate
5. Power is illusion
6. Predatory
7. Hardened steelhair
8. My dark army
9. Damned
10. Humanity is animal
11. Universe is an arena
12. Final frontier
 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum