Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Vulpecula - In Dusk Apparition

Envoyer Imprimer PDF
« In Dusk Apparition » n’est pas à proprement dit un nouvel album, puisque celui-ci date de 1997 tout de même. Vulpecula, auteur de cet album, a cessé toute activité musicale depuis 1999. On peut se demander pour quelles raisons, les deux musiciens du défunt groupe ont-ils décidé de rééditer aujourd’hui cet album ? Est-ce par appât du gain ? Est-ce par obligation contractuelle vis-à-vis de l’ancien label éditeur ? Est-ce par nostalgie et par volonté de reconquérir des anciens fans s’étant depuis le temps détournés de Vulpecula ? Eux seuls connaissent la réponse. Bref, mon devoir actuel est de tout de même de chroniquer un album qui a pris depuis tout ce temps un sacré coup de vieux. Pour resituer le groupe, Vulpecula est issu du milieu underground américain et s’évertuait à l’époque à jouer un Black Metal à tendance atmosphérique. A l’écoute de « In Dusk Apparition », celui-ci fait penser aux réalisations actuelles de notre cher combo national Mutiilation. En effet, tout comme Mutiilation, Vulpecula pratique un Black Metal nihiliste, oppressant et malsain. Le tempo est lent. Vulpecula ne cherche pas être plus rapide ou plus violent que les autres groupes de Black Metal. Sa musique est principalement basée sur des atmosphères lugubres. Les riffs de guitare sont simples et sont répétés en boucle renforçant ainsi ce sentiment de malaise. Le son est quant à lui sale et nauséeux et n’oublions pas que celui-ci date de 1997. Vulpecula cherche, tout comme Mutiilation, à dégager à travers sa musique tous les sentiments négatifs de notre décadente race humaine. Leur démarche et leur musique sont semblables sauf que Vulpecula donne une part plus importante aux solos de guitare et aux mélodies de clavier. Le Black Metal américain n’a jamais été très performant sur la scène Metal internationale. Il a toujours été un cran au-dessous du Black Metal européen. Et bien, Vulpecula confirme la règle. « In Dusk Apparition » n’avait pas marqué les esprits en 1997, et malheureusement cette réédition actuelle ne changera pas la donne. Surtout que le Black Metal a beaucoup changé depuis ce temps et le son de « In Dusk Apparition » sonne plutôt vieillot. « In Dusk Apparition » n’est pas mauvais en soit, mais on a connu bien mieux en matière de Black Metal. Mais bon, cet album peut tout de même intéresser les anciens fans du groupe, les fans de Mutiilation ou encore les collectionneurs d’antiquités.


Tracklist :
1. Eltanin Shadowcast
2. Celestial
3. Major Tom (Coming Home)
4. Culmination
5. In Dusk Apparition
 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum