Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Insomnius Dei - Illusions Of Silence

Envoyer Imprimer PDF
La scène Doom/Death va devoir compter sur un nouvel outsider au nom de Insomnius Dei. Ce duo australien va certainement se faire rapidement un nom dans le milieu grâce à son premier album d’une qualité remarquable. Il est clair que cette maturité apparente est loin d’être usurpée à la vue de l’impressionnant curriculum vitae de ces deux musiciens ayant officié dans de nombreux autres groupes malheureusement très peu connues dans nos contrées « nordiques ». Mais cette injustice devrait être logiquement réparée avec ce « Illusions Of Silence » qui saura mieux exporter leur musique en Europe. Le Death/Doom de Insomnius Dei n’est pas original pour un sou. Mais il est bien fait et là est le principal. Les deux australiens reprennent avec professionnalisme et inspiration les formules qui ont fait jadis le succès de ce style. Le tempo est lent, très lent. Ce n’est pas du Doom pour rien. Insomnius Dei prend le temps de poser ses ambiances et il a le temps de le faire sur ses compositions vu leur durée moyenne de dix minutes (hormis pour le titre « A Funeral Sky » aux assonances "ambiantes"). Les déchaînements rythmique sont donc sporadiques et très contenus. Insomnius Dei privilégie la noirceur, la dépression et la mélancolie. Lenteur n’est pas pour autant synonyme de répétitivité ou d’ennui. Le duo donne beaucoup de variabilité à ses ambiances et les rend ainsi attractives. La musique se base principalement sur les structures basse/guitare. Les claviers et piano sont aussi de la partie mais ils sont relégués au second plan et servent uniquement à accentuer les parties calmes et ambiantes. Enfin l’album se terminera sur un long titre instrumental où la guitare acoustique aux consonances quasi « Blues » côtoie le bruit apaisant de la pluie et du vent. Le chant est varié et cela grâce aux efforts vocaux des deux protagonistes. Le chant est tantôt guttural (proche du registre Death), tantôt clair et est parfois parlé voire chuchoté. Cette dualité chant guttural/clair a déjà mantes et maintes fois entendues de par le passé, mais la formule est toujours efficace notamment sur le titre « Of For The Memories Of My Past ». Insomnius Dei inclura aussi dans sa musique les rituels chants féminins sur le titre « Illusions Of Silence ». La musique d’Insomnius Dei n’est pas originale. Elle utilise de nombreuses structures empruntées à Funeral ou à Shape Of Despair. Mais « Illusions Of Silence » comblera tout de même les amateurs de musique lente et dépressive. Par contre les amateurs de brutalité ou de rapidité resteront certainement sur leur faim insatiable de bestialité, car tout ici n’est que douceur…


Tracklist :
1. For The Memories Of My Past
2. Seven Burning Eyes
3. Illusions of Silence
4. A Funeral Sky
5. Absent
6. Terminal
7. The Aftermath
 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum