Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Brain Drill - Apocalyptic Feasting

Envoyer Imprimer PDF
Brain Drill est un tout jeune groupe formé en 2005 qui voit son premier album, « Apocalyptic Feasting », produit par Metal Blade, s’il vous plaît Madame. Ce n’est pas forcément signe de qualité que de se faire signer chez un gros label, mais vu la gueule de la pochette à la « Eating Back To Life » (Cannibal Corpse), ce cd m’a ouvert l’appétit et j’ai fais confiance à mon flair de vieux métaleux… A raison ? Le groupe est récemment formé, mais les musiciens sont de redoutables techniciens et les compos sont justement prétextes à moult démonstrations rythmiques en tous genre. Impossible de ne pas classer la formation dans le même rayon que Origin, Arsis ou Necrophagist tant sa musique est complexe et brutale. Les riffs sont ébouriffants, la basse démonstrative et véloce, le tout appuyé par une production parfaitement adéquate, c’est à dire très claire. La violence est résolument de mise, les tempo épileptiques ne ralentissant la cadence qu’à de rares occasions, il n’y a pas de demi mesure chez Brain Drill. Les guitares se font tout de même parfois plus vicieuses et sombres, comme sur les très bon 'Swine Slaughter' qui renferme un break mid-tempo redoutable. Le groupe a justement le bon goût de placer dans pas mal de compos des mid-tempo courts mais efficaces et construits sur des riffs plus basiques, ce qui donne plus d’ampleur aux morceaux et les rend plus digestes ('Gorification', 'Apocalyptic Feasting', 'Swine Slaughter',' Revelation'). Le risque avec ce genre de démarche est justement de tomber dans la surenchère de technique, au détriment des compositions en elle-mêmes et des ambiances qu’elles peuvent dégager. C’est malheureusement ce qui se passe un peu avec Brain Drill. Les titres, à force d’être étourdissants de virtuosité, finissent par se ressembler plus ou moins les uns les autres et manquent de profondeur. Le travail des musiciens est impressionnant mais c’est un album qui s’écoute trois ou quatre fois, pas plus, car on en a finalement assez vite fait le tour. Le résultat est loin d’être mauvais mais ce genre de death brutal et hyper technique n’est plus nouveau, seuls sont marquants les groupes qui parviennent à donner une aura particulière à leur compos, n’est pas Origin qui veut ! Pour un premier album, Brain Drill se montre impressionnant mais n’offre pas pour autant une galette mémorable. Du bon death brutal et technique, certes, mais sans grande envergure ni personnalité. Un album principalement réservé à ceux qui s’extasient devant les prouesses techniques avec plein de doigts partout…


Tracklist :

1. Gorification 03:53
2. The Parasites 03:24
3. Apocalyptic Feasting 03:42
4. Swine Slaughter 03:10
5. Forcefed Human Shit 01:31
6. Consumed by the Dead 03:18
7. Revelation 03:44
8. Bury the Living 04:13
9. The Depths of Darkness 03:54
10. Sadistic Abductive 04:19
 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum