Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

One Man Army And The Undead Quartet - Grim Tales

Envoyer Imprimer PDF
One Man Army And The Undead Quartet ne relâche pas la pression et nous sort ce «Grim Tales» un an seulement après la sortie de leur deuxième album, «Error In Évolution». Un album par an, c’est pas mal comme rythme ! Productivité et inspiration ne font pas forcément bon ménage, reste donc à voir si ce nouveau disque vaut le détour…

Beaucoup ont justement reproché à ce groupe une certaine précipitation quant à la sortie de leur deuxième galette, album qui manquait de mordant et d’énergie. Et puis One Man Army, c’est avant tout le groupe de Johan Lindstrand, l’ancien chanteur de l’énorme groupe de death "The Crown". Cette formation a été tellement marquante que l’on est forcément obligé de mettre en parallèle les deux groupes, même si le style pratiqué est différent, et One Man Army, malgré ses qualités évidentes, prend des allures de séries B sympa face à un The Crown qui avait tout du Blockbuster gonflé aux stéroïdes.

Arrêtons-là les comparaisons avec The Crown et concentrons-nous plutôt sur la musique de One Man Army. Exit Nuclear Blast, le groupe fait aujourd’hui partie de l’écurie Massacre Records (merci au passage pour le cd promo bipé, grrrr), et les musiciens n’ont pas modifié leur façon de composer. Nous sommes toujours en présence d’un thrash death musclé aux nombreuses parties mélodiques, mixture qui fait immanquablement penser à Arch Enemy, voir même à Hypocrisy lors de certain mid tempo aux rythmes basiques. La mélodie est présente dans toutes les compos, que se soit lors des soli (qui me rappellent ceux de Marty Friedman) où dans les rythmiques elles-mêmes, et il faut d’ailleurs souligner le remarquable travail de composition des musiciens, car l’équilibre entre parties musclées et lignes plus envoûtantes est savamment dosé. Il y a donc largement de quoi se régaler sur cet album, ce serait malhonnête de le descendre, mais pourtant, et après un paquet d’écoutes, seule une bonne moitié des morceaux me captivent réellement, beaucoup de longueurs se faisant ressentir. Souvent le groupe emprunte des schémas archi classique et notre attention se relâche immanquablement.

One Man Army préfère les mid tempo et ne fonce pas tête baissée, le groupe prend souvent son temps pour installer une atmosphère. Ce n’est pas mou pour autant, car les riffs sont incisifs et tranchants et la prod‘ maousse, mais le groupe joue sur plusieurs tableaux et fait en sorte que, une fois une mélodie mise en marche, elle ne vous lâche plus le cerveau. Dommage que l’inspiration du groupe varie d’un morceau à l’autre, car des titres comme "Cursed By The Knife", "Saint Lucifer", "Make Them Die Slowly" ou "Death Makes It All Go Away" sont redoutables.

Album mi-figue mi-raisin, "Grim Tales", à la pochette magnifique, reste un produit de qualité, mais il manque de consistance. Sur le podium de l’année 2008, One Man Army grimpe sur la troisième marche du podium aux côtés de tous ces groupes pas mauvais mais pas marquants non plus. Une honnête médaille de bronze…
 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum