Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Anthropologie du metal extrême de Nicolas Walzer chez Camion Blanc

Envoyer Imprimer PDF

Anthropologie du métal extrême est le premier livre que je présenterais chez l’éditeur Camion Blanc spécialisé en études anthropologiques, sociologiques et biographies tournant autour des différents styles musicaux métals et gothiques. Des spécialistes de chaque style sont sollicités pour chaque thématique ou biographie. Il s’agit toujours d’étude replaçant l’émergence de chaque style illustré par des interviews de membres imminents de la scène dans le complexe social et culturel de l’époque."

Je précise que je n’ai pas choisi Anthropologie du métal extrême uniquement parce que son auteur Nicolas Walzer a été chroniqueur pour ce webzine pendant quatre ans mais surtout en sa qualification de docteur en sociologie et de chercheur au CEAQ de Paris V Sorbonne (Centre d'Études sur l'Actuel et le Quotidien  dont la mission est d’analyser les nouvelles formes de sociologie et d’imaginaire).


Après avoir replacé le métal extrême dans une filiation débutant par le Blues et se perpétuant par le Rock Nicolas Walzer explique les origines de l’imaginaire satanique du Rock.

Du rôle subversif de Robert Johnson* dans la scène Blues des années vingt sur les rives du Mississipi, aux reprises plus que douteuses des Beatles par Charles Manson*, dans sa vocation peu connue de musicien, des ré-appropriations des symboles satanistes par les Rolling Stones dans les années soixante à la naissance du Heavy Métal et du visuel satanique dans les années soixante-dix chez Black Sabbath*, à l’avènement du métal extrême des années quatre-vingt avec Ozzy Osbourne* ou l’extrême Venom.

L’auteur analyse les utilisations des imageries sataniques et de leurs origines païennes par des artistes comme King Diamond, Slayer, Bathory, ou par les groupes black métal norvégiens et l’Inner Black Circle*. Passant de l’excès aux actions répréhensibles (Burzum) et la réception de ces actions par le public français.

L’auteur enchaine avec l’étude de la topologie sociale des musiciens et leur attachement et réception de cette musique mais aussi avec la composition actuelle de ce mouvement et sa radicalisation. Niveaux d’études, insertion dans la vie professionnelle, origines sociales, mais aussi rôle fondamental du « grand frère » lors de la découverte de cette scène vers 12 ans par attrait pour le goût de l’interdit.
L’aspect occidentalisant de cette musique est mise en perspective par une comparaison avec l’émergence de la scène dans les pays non européen, thème analysé en profondeur dans le second documentaire de Sam Dunn: "Global Métal" . Puis il explique le rôle de cette musique dans le passage à l’adolescence et les conflits avec l’entourage. Il aborde enfin les notions de « puissance », voix « écorchée », guitare « tronçonneuse », batterie et batterie « exploser-marteler », claviers atmosphériques ou symphoniques et le rôle des paroles dans une analyse purement musicologique.

Nicolas Walzer met ensuite en avant les caractères économiques de la scène, l’attachement des musiciens pour leurs instruments et le paradoxe d’une sociabilité organisée autour de l’attachement à la scène en parallèle d’une société trop normée ainsi que le rôle « souterrains » des labels, radios et plus tard webzines.

Enfin est abordé le côté cathartique et une certaine forme de religiosité agrégative lors des concerts.

Illustrée de multiples photos de concerts et d’interviews fort révélatrices des différents parcours éducatifs, sociologiques et culturels de musiciens tels Emperor, Anorexia Nervosa, Temple of Ball, Furia, Mystic Forest ou Bran Barr et de chroniqueurs de webzines, Anthropologie du métal extrême dresse un portrait allant à l’encontre des clichés véhiculés par les mass médias.


Nicolas Walzer, Editions Camion Blanc, novembre 2007.

Auteure de la chronique: La Libraire Psychopathe

 

Fiche de l’ouvrage sur le site de l’éditeur (http://www.camionblanc.com/?p=detail_livre&ID=185)


* Biographies disponibles chez le même éditeur
Sur Robert Johnson, La légende de Robert Johnson (http://www.camionnoir.com/?p=detail_livre&ID=115)
Sur Charles Manson, Le gourou du rock
(http://www.camionnoir.com/?p=detail_livre&ID=87)
Sur Black Shabbath, La Bête venue de Birmingham
(http://ranatoad.blogspot.com/2009/08/somebodys-digging-my-bones-black.html), le blog de libraire auquel je participe j’avoue ! Mais chronique d’un ami ! Le célèbrissime Gilmoutsky!
Sur Ozzy Osbourne, Du cauchemar à la réalité
(http://www.camionblanc.com/?p=detail_livre&ID=73)
Sur l’Inner Black Cicle, Black métal sataniste, Les Seigneurs du chaos

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum