Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Die ! - Still

Envoyer Imprimer PDF

Voilà un album qui date de deux ans déjà, mais mieux vaut tard que jamais… le voilà entre mes mains, dans mes oreilles, pour ceux qui ne connaissent pas le groupe (dont moi, j’avoue…) voilà un peu l’histoire. Formation d’outre-Rhin, Die est un quatuor qui exerce en un style bien prisé en Allemagne question métal : le métal-industriel. Certes les exemples ne manquent pas pour ce genre : bien sûr nous avons les fondateurs Rammstein et Oomph !, mais aussi Eisheilig, et Unheilig… autant de groupes que j’ai déjà eu l’occasion de chroniquer. Hors là, qu’en est-il de Die, fondé dans les années 2000, et ayant notons-le, changé de chanteur en cours de route (en 2007)… eh bien, je serais tentée de dire que ce fut une bonne découverte pour moi.

Avec cependant un bémol de taille : à l’écoute des premiers morceaux,  je me suis dit : ohlàlà, Oompm et Rammstein font des petits… Souvent imités, rarement égalés, j’ai eu pendant un moment peur de tomber sur une énième pâle copie de ces deux groupes précurseurs des années 80. Heureusement, au fil de l’écoute, mon point de vue a évolué. Je vous invite à remonter ce fil avec moi…

Dès le premier morceau donc, je serais tentée de dire que ce n’était « pas gagné », tant ‘’Schöner Schein’’ pouvait rappeler Rammstein du niveau des riffs. De la voix un peu moins, mais ça sonnait « déjà entendu » malgré tout… Et pourtant ai-je noté dès le départ, un bon morceau. Des rythmes entraînants et de bons effets au synthé. Mais voilà, l’amélioration je l’ai surtout entendue à partir du deuxième morceau. Le chant prend un tour carrément agressif, dans certains passages et notamment en intro. Ce n’est pas foncièrement évident pour du métal-indus, ça rappelle plutôt le métal tout court. Ca rend vraiment bien et j’accroche tout de suite à ce très pêchu « Daumenlutscher ». Mais ce côté plus original ne se retrouvera pas forcément tout au long de l’album, hélas. Il comporte 14 titres (+ une vidéo), et chacun d’eux a des caractéristiques propres… Certains m’auront plus convaincue que d’autres ; tant et si bien qu’au final mon impression de l’album restera inégale. Même si elle reste cependant plutôt positive… Parmi les titres que j’ai le plus apprécié, on trouvera donc le deuxième track dont je viens de parler, mais aussi « Prügelknabe », très appréciable avec des riffs très incisifs et un chant qui ne sera pas sans rappeler le deuxième album de Rammstein… mais ce titre est tellement bon que ce n’est pas très grave au final. Sinon j’ai vraiment aimé « Dam Dam » et son côté très théâtral, un petit côté ‘grandiloquent’’ dans les voix, percussions et effets de synthé, ce qui sied plutôt bien au métal-indus. Des breaks calmes et dépouillés confèrent une certaine originalité à ce titre.

Après, c’est dans « Tierfer Schmerz » que j’ai vraiment trouvé un côté original et différent, avec deux types de chants très différents, des ambiances variées et sombrement théâtrales… des trouvailles qui se retrouvent dans «Still », le titre éponyme. Effets de violons, chœurs, ambiance particulière là aussi, des chants différents… Là, je sens un détachement plus prononcé de leurs influences et c’est appréciable. Dommage toutefois que cela ne soit pas le cas pour tous les morceaux. Ou plutôt à des degrés divers… certains titres sortiront franchement du lot en proposant quelque chose qui aura un parfum plus novateur. D’autres persisteront hélas à nous ‘rappeler quelque chose’’, du ‘entendu avant’’. Et pourtant, le groupe est bon il faut le dire. Riffs rentre-dedans et rythmiques incisives ; ambiances riches et évocatrices, chants puissants.Des points indéniablement positifs qui ont fait pencher la balance de mon appréciation, bien que je regretterai encore longtemps qu’un certains nombres de groupes de métal-indus allemands peinent à se détacher des groupes précurseurs… Die ! en fait hélas partie.

Le fait est peut-être, aussi, que le genre peine à se renouveler… Certes, c’est un terreau créatif pour myriade de groupes d’Outre-Rhin voulant mêler des rythmes dansants à la saveur du métal… mais genre déjà très exploité par les groupes fondateurs affichant chacun plus de vingt ans de carrière. Pas évident, donc, de proposer quelque chose de vraiment neuf et original dans un style somme toute très codifié. Néanmoins, mon ressenti un peu doux-amer de Die ! aura –tout de même – un goût de positif car, je le redis, techniquement c’est très bon. Fans de métal-indus… à vous de juger !


Tracklist :
01. Schoner Schein (3:36)
02. Daumenlutscher (3:21)
03. Lug Mich An (4:10)
04. Herzlos (4:31)
05. Durch Den Wind (3:12)
06. Prugelknabe (2:50)
07. Dam Dam (3:06)
08. Jeder Mit Jedem (4:12)
09. Tiefer Schmerz (3:41)
10. Still (3:59)
11. Teufelswerk (4:13)
12. Kadavergehorsam (3:43)
13. Alles In Einen Topf (4:15)
14. Mein Letzter Wille (5:02)
15. Teufelskreis (Hidden Track) (3:00)

Myspace : http://www.myspace.com/diemusic

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum