Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Eyescar, entretien avec le groupe

Envoyer Imprimer PDF

Les Parisiens d'Eyescar sont actuellement en train de finir d'enregistrer leur EP en cette fin d'année 2011. Du bon Metal moderne qui s'articule au tour de sacrés soli est ici au programme. Leur participation en ouverture au concert de Lofofora est un atout supplémentaire pour ce jeune groupe. Les Franciliens étaient à l'affiche du Klub à Paris en compagnie de Temnein, Homycyde, Death In  Morning et I The Omniscient. Le collectif nous a parlé de leurs projets.

 

- Tout d'abord bonjour et merci de répondre à mes quelques questions. Pouvez-vous revenir brièvement sur les débuts du groupe ?

Phil (guitare). Le groupe a été fondé par Julien (Basse) et Kévin (Batterie) en 2007. Clément (guitare) et moi même sommes venus compléter le line-up ainsi que  Ben au poste de chanteur. On s'est malheureusement séparés de lui au bout de deux ans pour raisons persos. Après quelques auditions , Stan nous a rejoint et on a pu reprendre là où on s'était arrêtés.

- Anciennement Stigma, vous avez maintenant opté pour Eyescar. Pourquoi ce changement ? Quelle est l'origine du nom du groupe ? A-t-il une signification particulière ?

Kévin : stigma était un nom qui plaisait pas mal aux gens qui connaissait le groupe, sauf qu'il plaisait également à des dizaines d'autres groupes. De plus, avec le changement de frontman, on s'est dit que ça aiderait à son intégration aux yeux du public et que ça créerait un renouveau dans le groupe.
Stan : Ce nom symbolise un regard sur un monde blessé, il représente l'amertume qu'on ressent en regardant le monde actuel, autant sur le plan politique, qu'économique, écologique ou social.

- Pouvez-vous décrire votre musique avec vos propres mots?

Kévin : Du bon Métal, aux tendances "modernes", qui alterne du gros riff avec des phases plus aériennes et des bons gros soli de gratte.

- Quelles sont vos sources d'inspirations, ces groupes qui vous ont motivé à la création de Eyescar?

Kévin : On a des influences communes avec des groupes majeurs comme Chimaira, Lamb Of God, Gojira et Machine Head. Ces groupes dans lesquels on retrouve à la fois du groove, du Hardcore et de bonnes mélodies.
Julien : On est pas mal influencé par les groupes nordiques à l'instar de Soilwork, In Flames mais aussi par des formations telles que Textures.

- Comment se passe le travail de composition au sein du groupe ?

Phil : Tout le monde compose car on joue tous de la guitare. Ce qui donne des tas de riffs à droite et à gauche. Je reconnais qu'on a pas trop de mal à chier de nouveaux morceaux (rires).
Kévin : La moitié des morceaux qu'on a composé ne sont finalement jamais sorits du stade de projet, mais ça nous fait de la matière pour l'avenir.

- Vous avez annoncé récemment avoir enregistré les parties de batterie pour votre premier EP. Où en est-il à l’heure actuelle ?

Kévin : En effet, on s'est enfermés cet été pendant une journée au Hybreed Studio avec Andrew Guillotin et on a réussi à rentrer nos morceaux, tout ça dans une bonne ambiance.
Phil : Maintenant, on enregistre le reste en Home Studio. On est sur le point de commencer la basse, et les guitares devraient se faire fin décembre.

- Etes-vous à la recherche d'un label? Avez-vous reçu des contacts de la part de certains?

Stan : a l'heure actuelle non. Julien a du quitter mon autre groupe (Faithless Messiah) lorsqu'on a signé avec M & O Music. Pour l'instant, ce n'est pas notre prioirité.

- Pouvez-vous nous dire de quels sujets traitent vos textes ?

Kévin : Euh, non!
Stan : comme on l'a dit plus tôt, les textes reflètent notre regard sur lemonde et j'ai tendance à mettre en avant des philosophies que j'aborde avec Faithless Messiah. Mais Eyescar a des influences plus typées Hardcore, et ça se ressent aussi dans mon chant, plus haineux.

- Qui se charge de l'écriture des lyrics ?

Stan : moi.

- Qui s'est chargé de l'élaboration du logo?

Pour le logo, c'est Djo Stein, graphiste et également batteur dans Hollywood Blud. On lui a parlé de notre besoin d'avoir une identité visuelle, et il nous a pondu le logo que vous connaissez, avec l'oeil cicatrice!


- Quels retours avez-vous reçu de la part des différents acteurs de la scène Metal depuis vos débuts?

Phil : Aucun...
Kévin : Dans l'ensemble, on est plutôt bien reçu en concert, et l'EP à sortir permettra aux acteurs de la scène Metal de créer un premier retour sur notre musique.
Clément : C'est pas faux.

- Pouvez-vous dire trois qualificatifs qui symboliseraient le mieux la personnalité de Eyescar?

Tous : On n'est pas fans de ce genre de questions qui cataloguent les groupes. C'est du Metal, on y met notre coeur, nos couilles et nos tripes. c'est tout ce qu'il y a à savoir.

- Comment voyez-vous l'avenir proche et/ou lointain du groupe ?

Stan : On finit d'enregistrer l'EP, pour la suite on vous tiendra informés.

- Avez-vous joué avec d'autres groupes? Si oui, quels souvenirs et expériences tirez-vous par exemple de ces dates de concerts?

Kévin : Oui, bien sûr, notamment Lofofora en 2008. c'était notre troisième concert et ça fait une sacrée expérience et une très jolie ligne sur le CV du groupe.
Phil : On a partagé des scènes avec pas mal d'autrezs groupes, pour en citer quelques uns : Magoa, Pariah, Hollywood Blud...

- Vous allez partager l'affiche du dimanche 11 décembre en compagnie de Death In Morning, Homycyde, Temnein et I The Omniscient à Paris au Klub. Comment envisagez-vous cette date future ?

Stan : Et bien, on va essayer d'envoyer du steak.
Phil : Par paquets de 12.
Kévin : Et bien saignat. Il va falloir parce qu'I The Omniscient devrait placer la barre assez haut en ouverture.

- Que pensez-vous de la scène metal française actuelle ? Et dans son ensemble ?

Kévin : On y trouve de tourt, du très bon mais pas que.
Stan : J'aime bien Klone, bien sûr Gojira, c'est tout à peu de choses près.
Phil : Ce qui est dommage, c'est le manque d'investissement des structures commerciales dans cette musique. La scène Française n'est pas aidée de ce côté là.
Kévin : On pourrait peut être y remédier en votant Christine Boutin de 2012... ou pas.

- Pouvez-vous nous citer des groupes que vous jugez dignes d'intérêt ?

Stan : Faithless Messiah (rires).
Kévin : Pour ma part, l'EP d'I The Omniscient m'a pas laissé indifférent. A suivre.

- Mieux encore avez-vous eu récemment un coup de cœur musical ?

Kévin : Ouais, Excision, du gros dubstep. Ca poutre.
Clément : Diane ... Kruger. (Silence) LAULE.

- Pour finir, je vous remercie d'avoir consacré du temps aux Acteurs De L'Ombre et à moi-même. Je vous laisse l'honneur du mot de la fin.

Stan : Grille Pain.

 
Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum