Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Nile - At The Gate Of Sethu

Envoyer Imprimer PDF

La trève aura duré environ trois années, le temps de tourner de façon incessante notamment aux Etats-Unis tout en passant par l'Europe. Depuis le 2 juillet 2012, les responsables de Nuclear Blast ont remis la "pression" sur Nile au sujet de la parution de leur septième album intulé "At The Gates Of Sethu".
En ligne de mire, les thématiques de Pharaons et autres concepts Egyptiens reprennent là où ils s'étaient arrêtés avec leur précédent  méfait nommé "Those Whom Gods Detest".


Les patrons du Death Metal Technique et surpuissant n'ont rien à redouter sur la suite des événements. La perspective de donner vie au successeur de leur pécédent LP a sûrement donné quelques sueurs froides à leurs créateurs ainsi qu'à la maison de disques.
C'est comme un projet majeur de surpasser en qualité et en maturité de la part de ces Américains si talentueux. Aucune mise en garde ci dans leur cas.
Les promesses sont tenues : nous avons affaire à du très grand Nile inspiré, complexe, orientalisé, atmosphérique voire même transcendant à certains instants comme sur ce titre "The Fiends Who Come To Steal The Magick Of The Deceased" à vous plaquer au sol face à son aspect terrassant et impitoyable.
Nile respecte tous ses engagements au plus haut niveau. Ils continuent à investir leur répertoire dans des instrumentaux tels que "Slave Of Xul" et "Ethno-Musicological" de toute beauté.
Chaque morceau possède tout ce qu'il faut pour en faire des pièces maîtresses en live. La virulence et la vitesse d'expression de leur art est ébouriffante. Les blast-beasts représentent une marque de fabrique et leur précision est tout bonnement diabolique.
Le changement du bassiste Chris Lolllis par le nouveau nominé Todd Ellis apporte beaucoup à cet édifice rythmique ultra-précis et détonant. LE travail de titans sur les vocaux est à souligner : leur diversité nous entourent d'un climat très mystérieux et indomptable.

En résumé, vous l'avez compris : ce nouvel opus engage ce groupe sur la voie royale du Death Metal rapide et atmosphérique. Nile en risque pas de perdre sa place numéro un. C'est normal, il est le seul à évoluer dans ce créneau pour l'instant même si quelques prétendants semblent s'immiscer tout de même dans ce courant alambiqué.

Trackslist :
Enduring The Eternal Molestation Of Flame
The Fiends Who Come To teal The Magick Of The Deceased
The Inevitable Degradation Of Flesh
When My Wrath Is Done
Slaves Of Xul
The Gods Who Light Up The Sky At The Gate Of Sethu
Natural Liberation Of Fear Through The Ritual Deception Of Death
Ethno-Musicological Cannibalisms
Tribunal Of The Dead
Supreme Humanism Of Megalomania

Label : Nuclear Blast

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum