Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Keep of Kalessin - Epistemology

Envoyer Imprimer PDF

KOK

En deux décennies d’existence et malgré 6 LP à leur actif, Keep of Kalessin a tenu à prendre tout son temps pour sortir la galette qui allait succéder à « Reptilian ». Cinq ans pour un groupe de cette envergure, c’est osé quand on connaît le nombre de jeunes groupes brillants qui poussent au portillon. Et 5 malheureuses longues années d’attente pour les fans. De la torture pure et simple, sans compter l’intermède qui a consisté à consulter les adeptes pour le choix de la pochette. Un supplice qui a duré une éternité jusqu’à la libération. Une libération qui porte un nom : « Epistemology ».

De libération, on peut parler de récompense. Car, oui, le résultat est à la hauteur de l’impatience des aficionados. On ne peut que féliciter les hommes de Trondheim d’avoir souhaité peaufiner leur dernière œuvre car les maîtres du genre « Black/Epic » ont fait très très fort pour faire vibrer le cœur et l’âme de leur supporters. Dans la lignée de « Reptilian », et fidèles à leurs préceptes artistiques (mix heureux de black, d’épique fantasy, et de trash), KOK n’est pas loin d’avoir produit le meilleur opus de leur carrière.
Le dernier line-up en date (exit « The Bon » !) fait preuve d’une maîtrise technique et lyrique invraisemblable. Le patchwork de riffs assourdissants, de vagues mélodiques, de variété rythmiques, adossé à un spectre vocal étonnant fait son effet : les Hommes du Nord ont promis de nous emmener en voyage, ils nous emmènent en voyage. L’opus complet est marqué du sceau de la découverte et de la curiosité, œuvre dense et implacablement homogène, à écouter les yeux fermés. Vous ne prendrez aucun risque à l’endormissement : KOK a su éviter les pièges de la redondance propres à la musique extrême. Les chausse-trappes sont brillamment évités à la faveur de l’agilité artistique des norvégiens, compositeurs hors pair. Preuves à l’appui avec des morceaux d’anthologie comme le nerveux « The grand design », le flamboyant « Epistemology », ou encore l’assommant mais choral « Introspection » (le clip est visible ci-dessous, eh ouais !).

 

La note : 15/20

Label : Indie recordings
Web : facebook.com/keepofkalessin



 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum