Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Maïeutiste

Envoyer Imprimer PDF

La maïeutique désigne à la fois l’art de l’accouchement, exercé par les sages-femmes, et l’art de faire accoucher les esprits, que nous devons à ce bon vieux Socrate. Une référence dont se targuait déjà en 2007, avec un brin d’ironie, la première démo de Maïeutiste : Socratic Black Metal. Le sextet stéphanois fondé en 2006 semble d’ailleurs entretenir une relation étroite avec ce chiffre pour le moins mystique, puisqu’il aura fallu 7 années pour donner naissance à leur album, Éponyme premier du nom, à la maternité des Acteurs de l’Ombre Productions. Une grossesse longue durée amplement rétribuée par le caractère tout à fait singulier du produit final.

Voici un album qui nous boute hors des zones de confort musicales soigneusement délimitées en posant des questions passionnantes sur l’identité et les possibilités du black metal. Une relation quasiment ludique s’instaure alors entre l’auditeur et l’opus. Ce dernier évoque une immense mine regorgeant de pépites de toutes sortes. Souffrez que je fasse un rapide inventaire désordonné du petit trésor collecté dans ma musette.

Commençons par le saxophone d’Absolution, que les fans de David Lynch ne manqueront pas d’identifier comme une référence à Twin Peaks. Le côté jazzy et la basse veloutée de ce titre n’excluent cependant pas des riffs proprement anxiogènes et des accélérations purement black. Voici ensuite un fragment de viking, représenté par les chœurs clairs d’in the Mirror. Et puis un attrait pour le somptuaire qui rappelle Death Spell Omega, une des principales influences du groupe, sur The Eye of Maieutic Art, également émaillée de touches orthodoxes. Du thrash ? Mais j’ai aussi ! Reflect/Disappear est notre pourvoyeuse en la matière. Quant à la bien baptisée Purgatoire, sa froideur et sa grave douceur nous approvisionnent en ambient. Voici maintenant du doom, déniché dans The Fall et Lifeless Visions, dont les cœurs penchent tout autant vers le black. Répond aussi présent le folk, qui pointe le bout de son nez sur Death to Free Thinkers avant de prendre Annonciation à bras le corps. Enfin et en pagaille, des morceaux de heavy éparpillés dans Reflect/Disappear, The Eye of Maieutic Art ou Death to Free Thinkers.
Quelques cailloux se sont néanmoins glissés parmi les joyaux. J’ai pour ma part regretté les chœurs maladroits de Death to Free Thinkers et Death to Socrates comme les trente dernières secondes d’Annonciation, qui transforment un effet intéressant en torture pour tympans.
En outre, la gestation n’a pas seulement été orchestrée par six têtes, elle est aussi le fruit de diverses entrailles. Caves, cuisine en marbre, grenier, forêt sous la pluie et garages bondés dotent le son pourtant moderne de la production d’un caractère organique et subtilement pluriel.

Nul monolithe ici, des morceaux ciselés qui font de Maïeutiste un anti-fond sonore dont la richesse se paie certes par la concentration qu’elle exige. Le black demeure toujours comme point d’ancrage, jamais comme carcan, et le sextet exploite sa fertilité sans hésitation ni idée préconçue sur ce qu’il devrait être. L’accouchement a déjà eu lieu et, à mon sens, Maïeutiste incarnerait plutôt l’art de l’insémination. Un travail novateur et incomparable qui pousse chaque auditeur à engendrer sa propre progéniture réflexive afin de l’évaluer.

Tracklist :
01 - Introductions... 03: 55
02 - ...in the Mirror... 06 : 30
03 - Reflect/Disappear 05 : 23
04 - Purgatoire 05 : 33
05 - The Fall 05 : 08
06 - Absolution 07: 59
07 - The Eye of Maieutic Art 09: 07
08 - Lifeless Visions 09 : 17
09 - Death to Free Thinkers 08 : 22
10 - Annonciation 04 : 04
11 - Death to Socrates 11 :01
12 - Bonus track: Fortuna 07: 46

Line-up :
Jeff : batterie
Grey : guitare
James : guitare
Keithan : guitare, chant, compositions, textes
Eheuje : chant
Temüdjin : basse

Site officiel : http://maieutiste.ovh.org/

Facebook : https://www.facebook.com/maieutisteofficial/

Page LADLO Productions : http://www.lesacteursdelombre.net/productions/v2/?page_id=3192

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum