Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Vreid - Solverv

Envoyer Imprimer PDF

Album "hommage au passé", le retour, serait-on tenté d'écrire à l'occasion de la parution du septième album des norvégiens, qui devrait rencontrer une nouvelle adhésion sans faille pour les amateurs de black metal mélodique. Le bassiste Hvall qualifie lui même son nouvel album de black metal dans la philosophie avant toute chose et de ce fait l'aspect rock'n'roll se fait moins sentir. On peut dire qu'ils restent malgré tout fidèles à leur style originel. Le quatuor continue de s'imposer comme une valeur sûre dans leur genre.

 

A quoi pouvait ressembler le successeur de "Welcome Farewell" édité le 9 octobre de l'année dernière chez Indie Recordings ? La réponse sur cette galette tient à la réussite d'un pari concernant un savant équilibrage entre atmosphères, passages violents, mélodies guerrières et épiques. D'abord, le son est tout bonnement clair et puissant. Chaque instrument ressort de façon naturelle et audible. La musique se veut assez souvent rapide avec des passages plus calmes et posés comme pour se rapprocher du silence dirait-on. A inspiration viking tout comme l'était feu-Windir, avec sept titres la variété est de mise. Vreid confirme donc son identité. "Solverv" a été une fois de plus enregistré et mixé au studio 1184. La production est l'oeuvre de Hvall. Ce dernier a grandi à 200 m de Steingrim le batteur et il y possède son chalet, lieu où il trouve son inspiration. Sogndall la vallée des batailles est encore à l'honneur. Le mastering quant à lui est de Chris Sansom.On peut dire que l'on tient entre les mains un opus contrasté car des éléments issus du thrash viennent s'intégrer à l'ensemble du répertoire notamment sur "Storm Fra Vest". Dès le morceau d'ouverture "Haust" on comprend aisément que cela augure du meilleur crû possible. Les vocaux se veulent haineux et sont bien dosés. Ils sont excellent tout particulèrement sur "Aetti Sitt Fjedi". Pour les amateurs de brutalité vous pouvez écouter en priorité "Nar Byane Brenn" et vous serez comblés. Il est à noter que l'artwork et le design sont plutôt réussis et sont l'oeuvre de Kim Holm. L'opus est disponible en digipack et pour certains un patch y est inséré comme sur leur stand de merchandising lors de leur tournée en novembre 2015 avec Keep Of Kalessin en tête d'affiche accompagné des prometteurs Vredehammer.

Gageons que ce nouvel LP sera déterminant dans leur carrière car il est plaisant de constater que le combo possède le même batteur, le même guitariste et le même chanteur depuis le début, à savoir vingt ans en arrière. C'est un disque que 'on aura plaisir à écouter plusieurs fois de suite pour rentrer dans l'univers musical de Vreid.

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum