Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Regarde Les Hommes Tomber - Exile

Envoyer Imprimer PDF

Regarde Les Hommes Tomber avait fait une entrée fracassante en 2013 en brandissant un premier album éponyme particulièrement prometteur.  Deux ans plus tard, la désolation se poursuit par l’écroulement et les foudres divines dans une espèce de continuité cataclysmique. Derrière le micro se tient une nouvelle silhouette, Thomas, également chanteur de War Inside, a en effet succédé à Dagoth d’Otargos. L’attente a pris fin, les prières ont été entendues et le résultat dépasse les espérances.

Les Nantais ont érigé une splendide cathédrale musicale et remplit avec majesté l'une des fonctions cruciales d'un édifice votif : nous élever vers le divin. L’auditeur y arpente des voies tracées avec un sens de la composition d’une grande élégance. Le diptyque They Came… …To take us reflète avec maestra la capacité du groupe à gérer différentes longueurs et à articuler les morceaux. Ouvert par des cordes hypnotiques, il déploie un nuage de noirceur qui se gonfle peu à peu jusqu’à nous avaler corps et biens en exerçant une fascination prédatrice  tandis que les chuchotements oppressants emplissent notre esprit.

Le black pulse dans les veines d’Exile avec nettement plus de véhémence que chez son prédécesseur. Le groupe s’est comme débarrassé d’entraves inutiles et le prouve notamment avec la superbe belliqueuse d’Embrace The Flames. Le chant apporte une contribution majeure à cette nouvelle orientation. Prédicateur et blasphémateur, les hurlements de Thomas touchent au sublime dans A Sheep Among the Wolves et Thou Shall Lie Down. Cette sève fielleuse coule à présent librement dans la musique des Nantais et incarne le versant sauvage de la croyance, encore trop embryonnaire sur le premier album. Ce temple abreuvé de multiples flots résonne également d’un sludge colossal, de sonorités hardcore mordantes et d’un ambient épique, mais jamais ostentatoire.
Rendre honneur à une telle complexité était une tâche périlleuse, néanmoins l’excellente production signée Francis Caste du Studio Sainte-Marthe réussit à mettre en valeur la musique dans son entièreté, le brutal comme le grandiose, le spirituel comme le viscéral.

Avec Exile, Regarde les Hommes Tomber s’élève au rang de groupe-thaumaturge. Le sacré est au cœur du travail des Nantais  qui cristallisent sa magnificence et ses paradoxes dans une musique mystique dont la richesse étourdissante est à la mesure de celle de son sujet.

Tracklist :
1. L'Exil 03:20
2. A Sheep Among the Wolves 07:17
3. Embrace the Flames 04:56
4. They Came... 02:06
5. ...To Take Us 07:16
6. Thou Shall Lie Down 06:16
7. The Incandescent March 11:12

Line-up :
Thomas : Chant               
Romain : Batterie           
Antoine : Basse
Antoine : Guitare           
Jean-Jérôme : Guitare

Facebook : https://www.facebook.com/rlhtband

Bandcamp : http://rlht.bandcamp.com/

Les Acteurs de l'Ombre Productions : http://www.lesacteursdelombre.net/productions/v2/

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum