Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Iskald - Nedom Og Nord

Envoyer Imprimer PDF

Alors que la parution d'un quatrième album studio peut parfois verrouiller ou bien pérenniser la carrière d'un groupe, les norvégiens d'Iskald nous ont encore pris par surprise il y a deux en début d'année. Ayant eu l'occasion d'écouter leur deuxième énorme album "Revelations Of Reckoning" j'en étais à les plébisciter tant leurs bases et leurs valeurs musicales de référence étaient concrètes c'est à dire rendant un hommage au black metal norvégien et suédois du milieu des années 90 tout en s'offrant une nouvelle tribune au chapitre de la modernité au niveau du son.
Bien sûr, il y a ici la touche scandinave et ses accélérations de tempo. Iskald ne cherche pas toutefois à bousculer le modèle nordique loin de là. Si vous aimez aimé leur galette de 2008, vous allez découvrir avec plaisir que le duo orchestré autour de Simon Larsen (guitare, basse, vocaux et claviers) et Aage André Krekling à la batterie suit sa ligne de conduite avec fidélité. Leur monde musical s'inspire des paysages de leur région du Nordland. Ils y sont viscéralement attachés, comme en témoigne le nom de l'album (en français cela peut se traduire Balade dans le Nord) ainsi que la magnifique cover.
Avec raison, leurs riffs se veulent froids, hivernaux voire glacés à l'image du nom de la formation qui signifie glace, glacial. Les vocaux sont synonymes de haine, ils sont hurlés et sont interprétés en anglais et en norvégien. Les morceaux sont plutôt longs, d'une moyenne de six minutes environ parfois.
De légères influences thrash sont à noter tout du long de cet LP, un plus pour la diversité dans les différentes tonalités qu'elles soient plus black ou un peu plus thrash par instants.
Elitiste Iskald ? Il peut s'adresser à un public ouvert à un combo de grande qualité. Réservé aux black metalleux ? Il renouvelle les sonorités du genre version crû 2014.
L'album prouve la force de leur style musical. Et c'est sûrement dans leur langue natale que l'on retrouve leurs sentiments les plus exaltés, leur subtilité aussi.
"A Fading Horizon" démarre sur les chapeaux de roue. "Underwordly" la deuxième piste cherche la précision dans les riffs et refuse l'approximation. "Iskald" est la troisième chanson . Elle nous présente l'apparition de claviers et peut être considéré comme un morceau représentatif de leur répertoire. Il est à noter le fabuleux morceau "Nedom Og Nord". Il dure plus de dix minutes, les tempi changent au cours de celui-ci. L'aspect mélodique y est renforcé c'est à dire omniprésent avec un rapport épique et complexe en même temps. Les claviers sont utilisé très judicieusement sur "Nidingsdag".
Un album riche en atmosphères où les riffs sont tout bonnement imposants, inspirés et contradstés. Une fois de plus avec le label Indie Recordings nous découvrons un nouveau joyau explosif issu de Bodo. Le black metal se porte donc comme un charme quand on cherche bien et cela permet de rendre sa grandeur au grand Nord.

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum