Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Putrid Offal, entretien avec Fred (basse)

Envoyer Imprimer PDF

putridoffalFormé en 1990 dans le Nord pas de Calais, Putrid Offal fait office de pionnier dans la catégorie Grind Death en France. Depuis leur retour remarqué en 2014, ils ont enchainé un bon nombre de festivals tels que l'Obscene Extreme, le Deathfist ou encore le Fall of Summer. L'annonce de leur passage sur l'édition 2016 du Chaulnes Metal Fest était l'occasion d'entrer en contact avec eux afin d'en savoir un peu plus.

 

Tout d'abord bonjour et merci de répondre à mes quelques questions pour les Acteurs de L'Ombre.
- Putrid Offal a été fondé il y a déjà plus de 25 ans, vous avez arrêté en 1995 avant de faire un retour des plus inattendus en 2014, avec un nouveau membre, Phil Reinhalter de Division Alpha. La formation est rejointe ensuite par Laye Louhenapessy de Dehuman à la batterie. Quels événements importants ont émaillé la vie du groupe depuis ?

Depuis la reformation ? Enormément de choses, notamment au niveau des live avec des présences sur quelques gros festivals français (Fall of Summer, Loches en Grind) mais aussi européens (Obscene Extreme, Deathfist, Stonehenge). Et il y en a d'autre qui vont arriver cet été. On est également en train de bosser sur des projets vidéos pour le prochain album. Une ou deux tournées sont également en cours de montage.

- Vous avez sorti courant 2015 un double album dénommé « Mature Necropsy » qui regroupe tous les enregistrements de la formation et dont le premier disque contient des titres totalement réenregistrés. Avec le recul pouvez-vous revenir sur cette sortie ? Quelles retombées en avez-vous eu ?

Franchement, ce n'est que du bonheur car, à la base, tout cela ne devait jamais être commercialisé ! C'était un projet personnel. Je crois que nous avons réussi ce que nous voulions faire en redonnant un coup de jeune à tous ces titres. Quant aux retombées, elles ont été au-delà de nos espérances puisque nous avons reçu pas mal d'éloges et que nous avons fait des concerts que nous n'imaginions pas faire un jour. Je ne pensais pas qu'autant de personnes avait un bon souvenir de Putrid Offal. En concert, on nous parle beaucoup du passé et du split LP avec Exulceration. Ça fait forcément plaisir.

- Vous êtes-vous remis à composer ? Si oui, Comment se passe le travail de composition au sein du groupe ? Qui écrit les paroles ? Est-ce le résultat d’un travail collectif ou est-ce personnel ?

Nous avons déjà recomposé avant l'enregistrement de Mature necropsy (5 titres). Globalement, Philippe et moi composons les musiques, chacun proposant ses idées à l'autre. Franck les valide, ou pas. Avec la présence de Laye, on procède de la même façon. Une fois que le morceau est complété par la programmation, il nous donne son avis. Il est entièrement libre de faire les parties batterie qu'il souhaite, on lui donne juste notre vision de la chose. Il peut la suivre mais aussi, et surtout, l'adapter à ce qu'il imagine pour le morceau. Quant aux paroles, elles sont le fruit de mon imagination fertile (rire). Evidemment, cela touche au domaine médicale mais ce n'est pas du gore pour du gore. Je m'appuie sur des écrits médicaux pour les rédiger et coller au plus près de la réalité.

- Avez-vous tout particulièrement un titre de prédilection et pourquoi celui-là ?

Sur Mature necropsy, il y a trois titres que j'affectionne tout particulièrement et que je prends un plaisir fou à jouer en live. Il y a Mortuary garland parce qu'il représente parfaitement ma vision du grind, Suffering pour son côté punk et Organic excavation pour sa violence.

- Vous avez participé aux éditions 2015 de l'Obscene Extreme, du Fall of Summer et du Loches en Grind ? Comment la reprise s’est-elle passée ? Une anecdote à partager ?

Le retour sur scène a été parfait. L'Obscene a été un moment génial parce que l'accueil y a été plus que chaleureux. Ensuite parce qu'on a joué devant plusieurs milliers de personnes dont de très nombreux Français. Au Fall of summer, c'était différent, beaucoup plus froid (le temps et le public) car nous jouions en premier lors du premier jour. Mais bon, ça reste un super moment car nous y avons fait des rencontres intéressantes. Au Loches, les conditions étaient vraiment excellentes (et ça mérite d'être souligné car ce n'est pas toujours comme ça). S'il y avait eu un peu plus de public, cela aurait été parfait. Mais ça reste un très bon souvenir.  De toute façon, pour nous, chaque concert sera un super souvenir car nous partons à chaque fois avec l'idée de nous amuser et de prendre notre pied.

- Vous êtes à l’affiche du désormais incontournable Chaulnes metal fest le week end de Pâques ce Samedi 26 mars 2016. Avez-vous prévu quelque chose de particulier pour cette date ? Comment préparez-vous cette journée ?

PUTRID OFFALNous sommes très fiers de faire cette date. Ce festival grandit d'année en année et avoir été retenu par les organisateurs est un bel honneur. On a préparé ce concert comme tous les autres, avec le plus grand sérieux. Pour ce qui est des surprises, il y en aura peut-être une avec un invité sur l'un de nos titres.

- Y-a-t-il d’autres concerts de prévus pour bientôt ?

Après le Chaulnes, on enchaîne avec l'Arden fest (avec Recueil Morbide et No Return notamment) le 9 avril. Ensuite, ce seront les festivals d'été avec l'Underground remains en Allemagne en juin, le XXXapada na tromba au Portugal et le Stonehenge aux Pays-Bas en juillet. En août, il y aura un gros festival français mais l'annonce n'est pas encore officielle. Et il y en a d'autres en attente pour septembre.

- Que pensez-vous de la scène Metal actuelle ? Y-a-t-il des groupes que vous jugez dignes d’intérêt ?

Elle est foisonnante et c'est comme partout, il y a du bon et du moins bon. Mais l'essentiel, c'est qu'il se passe toujours quelque chose, qu'elle vive avec les groupes mais aussi les labels, les zines, les organisateurs de concert... C'est un tout. L'un sans l'autre, rien ne fonctionne. Il y a des groupes qui m'ont bien bluffé comme Recueil Morbide, Ad Patres, en live une véritable tuerie, Mithridatic, The Negation...

- Mieux encore avez-vous eu récemment un coup de cœur musical ?

Plus qu'un coup de cœur, une révélation !!! C'est l'album des Erkonauts, I did something bad. Je l'avoue sans honte, si Nico de Kaotoxin ne les avait pas signé, je ne pense pas que j'y aurai jeté une oreille. Mais, forcément, là j'ai écouté attentivement et je me suis pris une grosse claque. C'est un mix de métal, de punk péchu... C'est vraiment très bien fait.

- Comment voyez-vous l'avenir proche et/ou lointain de Putrid Offal ? Y-a-t-il un album de prévu prochainement ?

PUTRID OFFALNous travaillons sur le prochain album qui devrait sortir en début d'année prochaine. Nous avons une dizaine de titres totalement nouveaux. Au milieu de cela, on doit gérer les différentes dates à venir avec une possible tournée en fin d'année. Et pour corser la chose, on travaille également sur trois vidéos qui illustreront ce futur album. En terme de concerts, il y a des contacts plus qu'avancés pour effectuer quelques dates hors Europe en 2017.

- Pour finir, je vous remercie d'avoir consacré du temps à moi-même et au webzine des Acteurs De L'Ombre. Je vous laisse l'honneur du mot de la fin…

Merci à toi de t'intéresser à nous. J'espère qu'un maximum de lecteurs auront, à travers ces lignes, l'envie de venir nous voir sur scène ou de se procurer notre album hors téléchargement. Merci encore. Stay Putrid !

 
Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum