Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Gang, entretien avec le groupe

Envoyer Imprimer PDF

Gang est un des fers de lance metallique du nord de la France et ses membres contribuent énormenement à la scène au travers d'Underground Investigation. Actuellement en pleine tournée européenne pour leur 25 ans de carrière, nous profitons de l'annonce de leur passage sur l'édition 2016 du Chaulnes Metal Fest afin de faire un petit état des lieux et d'en savoir plus sur le futur du groupe.

 

Tout d'abord bonjour et merci de répondre à mes quelques questions pour les Acteurs de L'Ombre.
- Gang a été fondé il y a déjà plus de 25 ans et étonnamment nous n’avons pas encore réalisé d’interview du groupe sur nos pages. Nous commencerons donc par la base, peux-tu revenir brièvement sur les débuts du projet pour ceux qui ne vous connaîtrait pas encore ?

Le groupe est né en 1990 sous le nom Gush X puis est devenu Gang en 1993 avec la sortie du premier CD. Comme beaucoup nous avons eu notre lot de changements de line-up ce qui ne nous a pas empêché de sortir plusieurs albums, démos et autres vidéos. Puis à l'aube de l'an 2000, Philty (basse) et moi, avons enrôlé Bill (chant) pour le projet de concept album « Piece of War ». Biggy (lead guitar) est arrivé dans la foulée à l'occasion de notre participation au tribute à Killers. Sans batteur nous avons continué à sortir des albums mais après l'enregistrement de « V » et pour célébrer dignement les 20 ans du groupe, nous avions décidé de refaire une date en « one shot ». A partir de là, tout s'est enchaîné et finalement cette date unique s'est transformé en série de concerts entrecoupés de sortie de disques avec l'arrivée de Malo (batterie). L'un des détonateurs a été la sortie de notre EP « HM-666% », un mini album pour affirmer et assumer pleinement nos racines à travers notre musique : le Heavy Metal !

Afficher l'image d'origine- Vous avez sorti courant 2014 votre huitième album dénommé « Inject The Venom » et l’an dernier un album live "live is all". Avec le recul pouvez-vous revenir sur ces sorties ? Quelles retombées en avez-vous eu ?

Les retombées sur ces deux albums sont très bonnes. Ils sont la suite logique au EP que j'évoquais précédemment autant visuellement avec leur pochette que musicalement. Les compos de Inject représentent notre vision du Heavy Metal : des ambiances variées ; des riffs, des solo et des refrains que l'on retient et que l'on peut chanter ;  un mélange d'agressivité et de mélodies. Au cours de l' « Injection Tour » nous avons pu donner notre premier concert en Angleterre et c'est ce concert de Manchester (SOS Festival) qui est restitué sur le « Live is All »... C'était gonflé pour des « Froggies » d'aller jouer du Heavy Metal dans le berceau même du genre aux côtés de Blaze Bayley, Absolva et autres Tysondog. Mais l'accueil a été enthousiaste et devant la qualité des bandes que nous a fourni le sonorisateur, nous avons décidé d'immortaliser ce moment clé de la vie de Gang par un live officiel.

- Sur le LP, on peut trouver une reprise de "If heaven is hell" avec Nick Ruhnow (Tokyo Blade, Nick Hellfort, Domain). Comment s’est passée la rencontre et les enregistrements ?

Le plus simplement du monde. Nous avions invité Tokyo Blade à Fismes dans le cadre du 1er British Steel Saturday Night Festival et Nick en était alors le chanteur. Il nous a invités à son tour pour une date en compagnie de Nick Hellfort au Blue Devils à Arras. On lui a parlé de notre projet de reprise de « If Heaven is Hell » et il a accepté l'idée et s'est rapidement mis au travail dans son home studio. Nous en avons fait de même de notre côté. C'est un excellent chanteur, très méticuleux et il a été de très bons conseils pour rendre l'ensemble cohérent.  Nick et Bill ayant chanté chacun le titre en intégralité, nous avons ensuite choisi les phrasés qui sonnaient le mieux pour les mettre en avant dans la version duo. Depuis Nick n'est plus le chanteur de Tokyo Blade mais nous avons eu l'occasion de le réinvité à Fismes avec Nick Hellfort et gardons de très bonnes relations avec lui. Nous avons un profond respect pour ses qualités musicale et humaine.   

- Comment se passe le travail de composition au sein du groupe ? Qui écrit les paroles ? Est-ce le résultat d’un travail collectif ou est-ce personnel ?

Afficher l'image d'origineIl n’y a pas de règle. Tout peut partir d’un riff, d’une idée de ligne de chant, ou de quelqu’un qui apporte un titre complet. Chacun l’assimile alors en y mettant sa patte, son identité et on peut aussi y essayer quelques arrangements. Idem pour les paroles.

- Pouvez-vous nous dire plus précisément de quels sujets traitent vos textes. Y-a-t-il une ou plusieurs thématiques récurrentes ?

C’est très varié. Nous avons des chansons qui parlent de la vie, des sentiments qu’elle nous inspire, de certains malaises. Nous avons également des textes basés sur des faits historiques, d’autres plus légers qui traitent des clichés qui nous plaisent dans le Heavy Metal et enfin certains plus abstraits.  

- Avez-vous tout particulièrement un titre de prédilection et pourquoi celui-là ?

Difficile d’un choisir un plus qu’un autre. A vrai dire c’est un peu par période et propre à chacun. Parfois aussi en fonction du plaisir que l’on éprouve à le jouer ensemble et à voir la réaction du public. « Another Tomorrow » et « Save Me », les deux nouveaux titres que nous jouons déjà sur la tournée et qui figureront sur le prochain album nous motivent beaucoup d’autant que le public semble déjà bien les apprécier. Côté reprise, on a toujours beaucoup de plaisir à jouer « Total Eclipse » d’Iron Maiden. Et en valeur sûre, il y a le catchy « Believer /Betrayer » qui reste un incontournable de la setlist.

- Pouvez-vous revenir brièvement sur le Gang "25th Anniversary European tour" ? Comment cela se passe-t-il ? N’est-il pas compliqué de réaliser des dates à l’étranger ces derniers temps avec les fermetures des frontières ?

Cette tournée se passe à merveille et Gang n’a jamais autant joué. Nous enchaînons les dates et rencontrons à chaque fois un public enthousiaste et visiblement content de ce qu’on envoie. On se donne à fond, comme à notre habitude, avec beaucoup d’engagement de chacun, de complicité, d’amitié et d’humour. Nous jouons du Heavy Metal avec et pour les gens qui ont envie de prendre du plaisir avec cette musique et l’univers qui l’entoure. Dans tous les pays où nous avons pu jouer jusqu’à présent l’engouement pour le Metal et le partage de la passion prime sur tout le reste et permet à chacun, ne serait-ce l’espace d’un concert, d’exister pleinement, d’être reconnu au sein du troupeau. En Grèce, en Belgique, en Angleterre et, évidemment, en France, nous n’avons rencontré que des passionnés qui veulent vivre et partagé le même plaisir. Evidemment, certains évènements ne nous facilitent pas la tache dans les déplacements. Nous jouions en Grèce le 14 novembre et revenions de Belgique le 20 mars… Mais la vie reste et doit rester plus fort que tout !

PUTRID OFFAL- Vous êtes à l’affiche du désormais incontournable Chaulnes metal fest le week end de Pâques ce Samedi 26 mars 2016. Avez-vous prévu quelque chose de particulier pour cette date ? Comment préparez-vous cette journée ?

Etre à Chaulnes, pour nous, c’est comme être à Fismes ! C’est notre seconde maison ! Nous y venons de longue date et même sans y jouer. Nous apprécions beaucoup l’ambiance et toute  l’équipe qui se démène pour organiser ce festival (et bien d’autres !) depuis toutes ces années. Ce sont de vrais passionnés et nous sommes devenus très amis. On va forcément faire tout ce qui est en notre pouvoir pour donner un concert des plus énergiques, empreint d’une dose de Heavy Metal à 666%. Il y aura des surprises et des premières en ce qui nous concerne pour cette édition à Chaulnes, mais qui y sera, verra ;-)

- Peux-tu nous parler des concerts prévus prochainement ? J’ai pu voir Blaze Bayley à Fismes et le Hardrock rdv6. Y-a-t-il d’autres concerts de prévus pour bientôt ?

Effectivement, nous allons accueillir une date de l’actuelle tournée de Blaze Bayley à Fismes, le vendredi 1er avril prochain. En mai, nous jouerons dans l’Aisne au festival de Vaucelles avec nos potes de Spirit, puis le Hard Rock Rendez-Vous #6 avec une ribambelle de groupes cultes, dont Still Square, Dygitals et Tysondog (nos grands frères anglais !). Puis nous descendrons près de Clermont-Ferrand pour l’inauguration du local d’un moto-club.

Un autre gros morceau de la tournée des 25 ans se déroulera cet été avec 3 dates consécutives en Angleterre : le 15 juillet au Carslisle de Hastings, le 16 juillet au Queen Vic de South Shields et le 17 juillet au S.O.S. Festival de Manchester. Nous nous envolerons ensuite pour Chypre et le Power of the Night Festival en compagnie de Grave Digger. Et nous revenons en Angleterre, le 20 juillet, en tête d’affiche du DenFest III à Hattfield.

Quelques dates sont en négociation pour l’automne et nous participerons aussi à notre 5ème British Steel Saturday Night Festival à Fismes. Ensuite, il sera temps pour nous de mettre la touche finale à notre nouvel album.

- Y-a-t-il des groupes avec lesquels vous souhaiteriez partager la scène, même et surtout en rêve ?

En rêve et par affinité avec les membres de Gang, il y aurait : Iron Maiden, Judas Priest, Kiss, AC/DC, Scorpions, Black Sabbath, Slayer…
Plus raisonnablement : Chastain, Ace Frehley, UFO, Anvil, Raven…
D’une manière générale, si nous pouvons continuer à croiser la route de nombreux groupes qui ont marqué notre adolescence et que tout se passe en toute humilité, nous serons largement comblés. Nous avons déjà pu jouer et partager du bon temps avec tellement de groupes formidables que de nombreux rêves se sont déjà réalisés, sans compter tous les groupes que nous ne connaissions pas et avec lesquels nous avons tisser des liens d’amitiés.   

- Que pensez-vous de la scène Metal actuelle ? Y-a-t-il des groupes que vous jugez dignes d’intérêt ?

Elle est tellement vaste et diverse que bien évidemment il y a des tonnes de groupes dignes d’intérêt. En fonction, bien sûr, des goûts et des envies de chacun. Les groupes que nous apprécions le plus sont généralement ceux qui ne trichent pas et dont nous avons pu « juger » des qualités sur pièce en live. Fort heureusement, ils sont plus nombreux que les pseudos stars qui se la pètent en se foutant pas mal des gens qui potentiellement leur permettent d’exister, autrement dit : le public.

- Mieux encore avez-vous eu récemment un coup de cœur musical ?

Oh oui ! Et heureusement que nous en avons encore, sinon, il faudrait se poser des questions… On a bien craqué sur les anglais de The Deep, I.C.O.N, Salem, BigFoot, Knock Out Kaine, The Amorettes, ... Les Chypriotes de Rust X sont hallucinants ! Le dernier Wizz Wizzard est un pur joyau de Hard Rock. Sans oublier nos compatriotes de Factor Hate et nos potes de  Father Merrin.  

- Comment voyez-vous l'avenir proche et/ou lointain de Gang ? J’ai entendu parler d’un nouvel album ?

Tout à fait. Tous les titres sont composés et nous allons débuter l’enregistrement très prochainement. Il est temps de donner un successeur à « Inject the Venom ». Notre dessinateur (Bones) planche déjà sur la pochette car nous tenons l’idée et le titre depuis longtemps… Quant à l’avenir de Gang, tant que l’envie et le plaisir d’être ensemble et de partager cette passion seront là, nous continuerons à jouer du Heavy Metal en sortant des albums, en donnant et organisant des concerts.  

- Pour finir, je vous remercie d'avoir consacré du temps à moi-même et au webzine des Acteurs De L'Ombre. Je vous laisse l'honneur du mot de la fin…

Un grand MERCI pour cette interview et cette marque de soutien ! Continuez d’être curieux et ne vous laissez pas dicter vos écoutes. La musique est, et doit rester, une histoire de plaisir.
N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous voulez en savoir plus sur Gang ou Underground Investigation. A très vite… On the Road \m/

 
Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum