Les acteurs de l'ombre

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Unleashed (Johnny Hedlund)

Envoyer Imprimer PDF
1. Tout d’abord, comment se passe le Master Of Death Tour? Ca doit être cool pour vous tous de se retrouver sur une telle affiche. Qui en a eu l’idée et qui a mis ça sur pied ?
C’est fantastique, merci. Nous avons parlé de cette tournée pendant des années mais il était difficile de trouver un créneau qui nous convienne à tous. Nous nous sommes enfin mis d’accord pour le mois de novembre, et c’est comme une fête qui s’étale sur trois semaines… C’est vraiment cool effectivement.

2. Comment Anders votre batteur s’en sort-il avec la tournée? S’est-il bien rétabli de son collapse pulmonaire ?
Il va bien, merci. Il tape sur ses fûts tous les soirs comme un dingue.

3. “Midvinterblot” est votre premier album sur SPV, alors que tous les précédents étaient signés chez Century Media. Que s’est-il vraiment passé avec Century Media et comment avez-vous atterri chez SPV ? Pourquoi eux et pas un autre label ?
Il y avait beaucoup de labels intéressés par ce nouvel album. Nous avions besoin d’un partenaire fort pour amener le Death Metal et Unleashed vers la prochaine étape. Century Media a été bon pour le groupe mais il était temps de changer. SPV avait une bonne offre ainsi qu’un personnel professionnel avec lequel travailler. Les choses vont très bien pour le moment.

4. Que veut dire “Midvinterblot” et à quoi celà fait-il référence?
C’est le jour du solstice d’hiver. Le jour le plus court et la nuit la plus longue de l’année. C’est aussi le « nouvel an » de la Nature. Lorsque Yule commence vers le 21 décembre…Nous fêtons la mémoire de nos morts et nous portons un toast avec un verre (ou deux) à la nouvelle année. Nous échangeons des cadeaux avec la famille et les amis et décorons l’arbre de Yule. C’est une période de grand festin. Et vers le 1er janvier, nous faisons des résolutions pour la nouvelle année en prêtant serment sur le marteau. La célébration des morts est en gros l’idée derrière la pochette.

5. Les chansons sur l’album sont très courtes (de deux à quatre minutes) et ont cette approche “Rock’N Roll” dans leurs structures (on les a tout de suite en tête). Qu’est-ce qui vous y a poussés ? L’objectif de l’album était-il les concerts, pour que le public puisse chanter avec vous? Et a-t-il aussi été enregistré uniquement pour le Masters Of Death Tour, un peu comme la cerise sur le gâteau ?
Les chansons sur l’album sont très courtes (de deux à quatre minutes) et ont cette approche “Rock’N Roll” dans leurs structures (on les a tout de suite en tête). Qu’est-ce qui vous y a poussés ? L’objectif de l’album était-il les concerts, pour que le public puisse chanter avec vous? Et a-t-il aussi été enregistré uniquement pour le Masters Of Death Tour, un peu comme la cerise sur le gâteau ?

6. Etes-vous toujours dans un contexte de scène lorsque vous écrivez vos albums, et particulièrement “Midvinterblot”?
Nous travaillons quasiment de la même façon depuis des années. Nous essayons toujours de faire des chansons aussi mémorables que possible. C’est le point de la musique, selon moi. Sinon tu joues pour des musiciens et non plus pour les gens en général.

7. Les “lead guitars” ont subit un soin tout particulier. Directes, mélodiques, entraînantes et néo-classiques à la fois. Est-ce aussi un retour vers une approche plus « années 80 »?
Je dirais que c’est le son du future!!!

8. De quoi parle vraiment la chanson “We Must Join With Him”? Le Seigneurs Des Anneaux ne fait pas vraiment partie des sagas Vikings à ce que je sache…
Correct. C’est inspire des trois films du Seigneur Des Anneaux. Un monde génial et une fantastique opportunité pour une atmosphère Death Metal.

9. Il y a des parties de chant sur cet albums qui me rappellent celles de Peter de Vader. Vous ont-ils un peu influences pour cet album?
Pas du tout.

10. Et il y a aussi ces riffs Thrash sur l’album, qui l’éloignent légèrement du genre Death Metal. Est-ce venu naturellement ou était-ce délibéré ?
Je ne suis pas d’accord avec toi. Mais il est parfois difficile de dire si un riff est Thrash ou Death… Mais ça pourrait être les deux… Nous sommes Death Metal… En fait, nous prenons la liberté de définir ce qu’est et ce que n’est pas notre musique.

11. “Where No Life Dwells” est sorti il y a déjà quinze ans. Quel est ton regard sur ta carrière avec Unleashed jusqu’à présent ?
Génial! Et ça ne fait que commencer!!!

12. Que penses-tu des différents genres de Death Metal que la Suède a vu émerger depuis? (le style à la Entombed/Dismember/Unleashed/Grave, le Death de Göteborg, le nouveau Death mélodique / progressif…)
Je ne les connais pas assez pour donner mon avis en détails. J’essaie de me concentrer uniquement sur ce que nous faisons nous-mêmes.

13. Des nouvelles de votre premier DVD? A quoi pouvons-nous nous attendre?
Nous espérons le sortir en mars 2007. Il y aura deux festivals allemands… (Je crois)… Plus une longue histoire du groupe depuis ses débuts en 1990, avec beaucoup de jolies vidéos tirées de concerts plus anciens… Et du matériel déjanté filmé « backstage », ça c’est sûr !

14. Penses-tu qu’il y puisse y avoir un jour une reformation de Nihilist? Même pour un concert spécial ou unique?
Pour un seul concert… peut-être. Pas de façon permanente – NON. Je m’amuse trop bien au sein de Unleashed comme ça.

15. Plus d’autre question si ce n’est celle-ci: un petit mot pour nos lecteurs et vos fans français ?
Un super merci à tous les guerriers de France qui sont venus au concert à Paris!!! Il y avait une réponse fantastique et ils étaient aussi assourdissants que l’enfer !!! … Et aussi merci pour l’interview ! Hail Thor !

9. Il y a des parties de chant sur cet albums qui me rappellent celles de Peter de Vader. Vous ont-ils un peu influencés pour cet album?
Pas du tout.

 

Voir les autres articles de cet auteur

Bannière

Recherche

Twitter Image
Facebook Image



Partenariat

Petites annonces du forum